Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
51384 livres | 23983 articles | 44919 ebooks | 32719 auteurs | 1137 collections | 2211 revues | 1352 vidéos | 11578 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Béatrice Galinon-Melenec

Béatrice Galinon-Melenec

[agrandir]
Anthropologue
Béatrice Galinon-Mélénec is Professor of Communication at Normandie University, ULH (Le Havre, France) since 2002. She was before at the universities of Bordeaux and Pau. She got Ph.D. in Education Sciences from the Sorbonne University, Paris (1988).
Her research activities include communication in recruitment and interpersonal communication, with an emphasis on the role of traces. She is the author or co-author of many books, among them Projet et communication dans les universités (1991) ; De la formation à l’emploi, le rôle de la communication, (1994) ; Penser autrement la communication (2007). She is the editor and co-author of L'Homme trace, Perspectives anthropologiques des traces humaines contemporaines (2011), L'Homme-Trace – Des traces du corps au corps-trace (2017); and co- éditor and co-author of : Traces numériques. De la production à l’interprétation (2013), L'Homme-trace - Inscriptions corporelles et techniques (2015).
Pr. Galinon-Mélénec is the creator of the "Signe-trace" paradigm, a basis on human communication. With the "Homme-trace" paradigm, she opens new perspectives on anthropological communication analysis.

Béatrice Galinon-Mélénec is University Professor of exceptional class and holder of a bonus for scientific excellence (A).
She founded :
- the research network COMMUNICATION AND DEVELOPMENT OF HUMAN, BUSINESS AND TERRITORIES (CDHET), a research centre recognised by SFSIC (the French Society of Information and Communication Sciences) ;
- the HOMME-TRACE team of l’UMR IDEES-Le Havre, CNRS 6266 ;
- e. laboratory on HUMAN-TRACE COMPLEX SYSTEMS DC UNESCO.
She is also a founder and co-director of the network RIGHT (RESEARCH : INTERNATIONAL GROUP OF THE HUMAN TRACE).
She regularly participates in ministerial expert committees on academic research evaluation.


BIOGRAPHIE
Béatrice GALINON-MELENEC est Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication. Elle dirige le programme de recherche « L’Homme-trace » de l’UMR IDEES 6266 du CNRS et préside le e-laboratory on Human Trace Complex System Unitwin UNESCO1.

CURRICULUM VITAE
Docteur de l’université Paris-V Sorbonne en Sciences de l’Education (1988), Maître de conférences à l’Institut des Sciences de l’Information et de la Communication (1989-2002) de l’Université de Bordeaux-Montaigne, elle devient en 2002 Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication au Havre, Normandie-université. À Bordeaux, elle a participé au lancement (1992) puis au développement de la revue Communication & Organisation2 et créé le CDHET3 (Réseau de recherche sur la Communication et le Développement des Hommes, des Entreprises et des Territoires), groupe de recherche ouvrant, en 2000, des recherches interdisciplinaires et inter-universitaires sur la relation entre comportement animal et comportement humain. Depuis 2008, elle est membre permanent de l'Unité Mixte de Recherche (UMR) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) IDEES4 (Identités et Différenciation de l’Environnement des Espaces et des Sociétés) 6266, Normandie Université où elle dirige le programme L’Homme-trace5. En 2011, elle fonde le Research International Group : Human Traces6. Depuis 2014, des chercheurs venus de tous les horizons scientifiques travaillent en réseau sur les traces dans le cadre du e. laboratory on Human Trace Complex System Digital Campus UNESCO qu’elle a fondé7.

MOTS CLEFS DE SES RECHERCHES

La trace
Béatrice Galinon-Mélénec dénonce la simplification de l’usage de la notion de trace qui, contrairement à l’apparence, demande à être analysée dans toute sa complexité. Dans ses publications, elle dévoile les processus à l’œuvre dans l’interprétation humaine de la trace et invite les scientifiques soucieux d’épistémologie à procéder à une déconstruction8 systématique de l’usage qu’ils en font dans leurs travaux.
Les Signes-traces
Partant de l’hypothèse que les Signes n’apparaissent qu’à ceux qui sont préalablement disposés à leurs réceptions et que cette épistémologie du signe est ignorée du plus grand nombre, Béatrice Galinon-Mélénec propose un nouveau terme : le « signe-trace » dont l’objectif est de connoter l’origine de la production et de l’interprétation du signe9.
Il en est ainsi des signes du corps qu’elle inscrit dans une dynamique systémique liant un corps-interprété et un corps-interprétant au sein d’un complexe où des corps en co-présence sont animés par des interactions permanentes de traces : à l’intérieur du corps, du dedans au dehors et du dehors au dedans10.
L’Homme-trace (L’Ichnos-anthropos)
Avec la terminologie de « L’Homme-trace » (Ichnos-anthropos), Béatrice Galinon-Mélénec institue11 l’anthropos en tant que trace pour signifier que l’humain est dans un « Corps-trace » en évolution permanente ; cette évolution étant la conséquence de ses interactions avec les milieux où il vit (nature, culture, techniques, etc.).
A cette posture relative à la plasticité du corps (qui comprend le cerveau) s’associe, en symétrie, la problématique de ces « traces d’interactions » sur l’environnement.
Les deux – l’Ichnos-anthropos et les traces laissées par l’activité humaine dans l’environnement - rétroagissent dans une dynamique systémique, et cela depuis l’origine de l’humanité12.
Avec le paradigme anthropologique de L’Homme-trace, Béatrice Galinon-Mélénec ouvre la scène figurative d’un homo de toute espèce (sapiens ou non) et de toute époque, qui, en même temps qu’il est porteur des traces du passé (le sien et celui des humains qui l’ont précédé), participe en permanence à produire un futur qui intègrera les traces de ses actions présentes.
_______________________________________
1. ↑ (en) « Complex Systems Digital Campus » [archive], sur https://en.wikiversity.org [archive], 7 avril 2017 (consulté le 28 avril 2014)
2. ↑ « Communication et Organisation » [archive], sur communicationorganisation.revues.org, 14 avril 2017
3. ↑ « Historique et ramifications » [archive], sur http://litis.univ-lehavre.fr [archive], 2016 (consulté le 14 avril 2017)
4. ↑ « UMR 6266 IDEES » [archive], sur http://umr-idees.cnrs.fr/ [archive] (consulté le 14 avril 2017)
5. ↑ « L'Homme-Trace » [archive], sur http://umr-idees.cnrs.fr [archive] (consulté le 14 avril 2017)
6. ↑ « RIGHT » [archive], sur https://rightunivlehavre.wordpress.com [archive] (consulté le 14 avril 2017)
7. ↑ « Human Trace », sur https://en.wikipedia.org (consulté le 14 avril 2017
8. Extrait de la quatrième de couverture de l’ouvrage « L’Homme-trace. Des traces du corps au corps-trace ». Source :http://www.cnrseditions.fr/sociologie-ethnologie-anthropologie/7489-l-homme-trace.html
9. Extrait du chapitre « Arguments » dans l’ouvrage « L’Homme-trace. Des traces du corps au corps-trace », page 10.
10. Extrait de la quatrième de couverture de l’ouvrage « L’Homme-trace. Des traces du corps au corps-trace ». Source :http://www.cnrseditions.fr/sociologie-ethnologie-anthropologie/7489-l-homme-trace.html
11. ↑ a et b Pour saisir le processus d’institution de la signification d’une trace, cf. Derrida, Jacques., De la grammatologie, Les Editions de Minuit, 1er janvier 1967 (ISBN 9782707300126, OCLC 906392252, lire en ligne [archive])
Extrait de la quatrième de couverture de l’ouvrage « L’Homme-trace. Des traces du corps au corps-trace ». Source :http://www.cnrseditions.fr/sociologie-ethnologie-anthropologie/7489-l-homme-trace.html http://rightunivlehavre.wordpress.com/ichnosant...
adresse email envoyer un mail à l'auteur
Renseignements
Titre(s), Diplôme(s) :
Docteur de l'université Paris-V Sorbonne, Habilitée à diriger des recherches.

Institution de travail :
Béatrice Galinon-Mélénec,
Professeur des universités. Sciences de l'information et de la communication, UMR IDEES 6266 du CNRS,
Normandie Université/ULH/Institut Universitaire Technologique, 76600, Le Havre, France.

Fonction(s) actuelle(s) : Anthropologue, PROFESSEUR DES UNIVERSITES (grade : classe exceptionnelle).

Pays d'origine : France
Bibliographie
LE CORPS COMMUNICANT
Le XXIe siècle, civilisation du corps ?
Sous la direction de Béatrice Galinon-Melenec et Martin-Juchat Fabienne
PENSER AUTREMENT LA COMMUNICATION
Du sens commun vers le sens scientifique
Du sens scientifique vers la pratique
Béatrice Galinon-Melenec
Autres parutions

• L'Homme-Trace – Des traces du corps au corps-trace, CNRS Editions, 2017, 415 p. (ISBN : 978-2-271-11417-4)
• L'Homme Trace - Perspectives Anthropologiques des Traces Contemporaines, CNRS Editions, 2011, 410 p. (ISBN 978-2-271-07139-2)
• « Homme-trace » et « signes-traces », deux paradigmes français à l’épreuve des faits., Rouen, Klog Editions, 2012, 125 p.(ISBN 978-2-9539459-7-3)
• Homme/animal : quelles relations ? Quelles communications ?, Presses universitaires Rouen/Le Havre, 2003, 228 p. (ISBN 2-87775-353-0)
• De la formation à l'emploi, le rôle de la communication, Presses universitaires de Pau, 1994, 256 p. (ISBN 978-2-908930-15-3)
• Projet et communication dans les universités, Editions d'Organisation, 1991, 225 p. (ISBN 978-2708113206)
• Avec Fabienne Martin-Juchat, Le corps communicant - Le XXIe siècle, civilisation du corps ?, L'Harmattan, 2008, 239 p. (ISBN 978-2-296-04597-2)
• Avec Sami Zlitni, Traces numériques - De la production à l'interprétation, CNRS Editions, 2013, 290 p. (ISBN 978-2-271-07239-9)
• Avec Fabien Liénard & Sami Zlitni, L'Homme-trace - Inscriptions corporelles et techniques, CNRS Editions, 2015, 284 p. (ISBN 978-2-271-08324-1).

Articles en ligne :
• (en) « From “Traces” and “Human Trace” to “Human-Trace Paradigm” », Springer Proceedings in Complexity,‎ 2015, p. 337-349 (lire en ligne [archive])
• « A la recherche de la trace », Communication et Organisation,‎ 2015, p. 31-50 (lire en ligne [archive])
• (en) « The future of the "Homme-trace" », Netcom,‎ 2014, p. 107-130 (lire en ligne [archive])
• Avec Fabienne Martin-Juchat, « Du « genre » social au « genre » incorporé : Le « corps genré » des SIC », Revue française des sciences de l’information et de la communication,‎ 2014 (lire en ligne [archive])
• « Expérience incarnée, construction cognitive et jugement », Revue française des sciences de l’information et de la communication,‎ 2013 (lire en ligne [archive])
• « Des signes-traces à l’Homme-trace. La production et l’interprétation des traces placées dans une perspective anthropologique », Intellectica,‎ 2013(lire en ligne [archive])

Liens externes :
• Video on the CS-DC’15 first world conference [archive] Galinon-Melenec Béatrice, The Explosion of questions posed by the traces: an answer in the paradigm of the HumanTrace (Arizona, USA, 2015)
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Être édité


Votre espace auteur


Agenda

Louer une salle
au coeur du
Quartier Latin

En ce moment au



Le Lucernaire c'est aussi une école de théâtre à Paris.

  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 18 octobre 2017 | © Harmattan - 2017 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port