Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
59175 livres | 26224 articles | 49122 ebooks | 35649 auteurs | 1239 collections | 2395 revues | 1804 vidéos | 6083 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Ariel Francais

Ariel Francais

[agrandir]
Ancien représentant des Nations unies

Patrice-Ariel Français - ou plus simplement Ariel Français - est né en France, à Boulogne-sur- Seine. Fils de diplomate, il parcourt dès le plus jeune âge le monde, vivant successivement en Allemagne, au Brésil, en Espagne et en Afrique orientale, tranches de vie entrecoupées de retours en France. A l’âge de 15 ans il retourne à Paris pour y poursuivre ses études : au lycée Condorcet, d’abord, puis à la Faculté de droit et de sciences économiques, ensuite, ainsi qu’à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po). Diplômé de l’IEP (et admissible à l’ENA), il est par ailleurs lauréat de la Faculté de droit, diplômé en droit puis diplômé d’études supérieures de droit public , puis finalement docteur en droit (doctorat d’Etat).

Vers la fin de ses études Ariel Français fait son service militaire au Service d’information et de relations publiques des armés (SIRPA). Il y prépare les discours du ministre et contribue à la politique d’information du ministère de la Défense sur la stratégie de dissuasion nucléaire et sur la loi de programmation militaire. Il fait parallèlement un peloton de sous-officiers et est nommé sergent au cours de son service.
A l’âge de 25 ans , il entre dans la vie active, d’abord comme stagiaire hors-cadres à la Société Générale, puis comme chargé de mission au Commissariat général du plan, poste qu’il occupera cinq. Pendant ses cinq années au Plan il contribue au suivi du Ve Plan et à la préparation du VIe Plan. Il est notamment chargé des aspects sociaux et territoriaux du développement industriel. Il par ailleurs responsable du secteur des industries traditionnelles et assume le secrétariat des commissions de ce secteur.
Auparavant, et dans la foulée de Mai 68, il milite au parti socialiste. Après avoir adhéré à l’Union des clubs pour le renouveau de la gauche (UCRG) il rejoint le parti socialiste et s’engage dans la vie politique, tant au niveau local qu’au niveau national. Motivé et engagé sur le terrain de la politique étrangère et de la défense il est nommé secrétaire de la Commission de la défense du PS, dont il anime les travaux, et fonde la Fédération des sous-officiers de réserve socialistes dont il devient président.
Attiré par le grand large, à l’âge de 30 ans, Ariel Français cherche une mission de coopération à l’étranger et part à Brasilia comme conseiller technique du ministère français des Affaires étrangères pour y appuyer la Commission nationale de politique urbaine (instance rattachée à la présidence de la république, chargée de l’aménagement du territoire brésilien). Il conseille en outre la Surintendance pour le développement du Nord-est (SUDENE) dans le domaine du développement industriel, auprès de laquelle il se rend périodiquement en mission tout au long de son séjour au Brésil.

Apres trois années de mission au Brésil, Ariel Français retourne en France pour se recycler et préparer son entrée dans la fonction publique internationale. Il collabore près d’un un an avec le Centre d’études prospectives et d’information internationale (CEPII), en qualité de chercheur invité, tout en se portant candidat à divers postes internationaux. Il y mène des travaux sur les nouveaux pays industrialisés et y conduit une recherche sur le modèle brésilien. Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) lui offre alors un poste sur le terrain, qu’il accepte, entamant ainsi une carrière de vingt cinq ans au service des Nations unies.

Ariel Français sert tout d’abord quatre ans au Mozambique (Maputo), comme adjoint au représentant résident, administrant un vaste programme de coopération centré sur l’édification et le développement du jeune Etat indépendant, tout en faisant face aux premières grandes urgences humanitaires du continent induites par la sécheresse et la guerre civile. Il est ensuite promu représentant résident adjoint en Guinée-Bissau (Bissau) où il sert deux ans, confronté aux innombrables problèmes légués par une indépendance chaotique, le faible niveau éducatif de la population et la carence de ressources économiques. II est ensuite réaffecté au Sénégal (Dakar), comme représentant résident adjoint, pays où il travaille trois ans, notamment sur les grands projets d’aménagement régionaux (vallée du fleuve Sénégal) et sur l’accompagnement social des politiques d’ajustement structurel. Il est enfin promu représentant résident du PNUD et coordinateur résident des Nations unies au Gabon (Libreville), poste qu’il occupera deux ans, se penchant sur la problématique d’un pays riche en ressources naturelles mais handicapé par un faible niveau éducatif et une distribution très inégale des revenus.

Apres onze ans sur le continent africain Ariel Français est réaffecté au siège des Nations unies à Genève, en qualité de directeur adjoint du bureau européen du PNUD. Il représente en cette qualité le PNUD dans nombre de réunions intergouvernementales et internationales. Il assume à ce titre les fonctions de chef de la délégation du PNUD à la Conférence internationale des droits de l’homme (Vienne, 1993). Il assure par ailleurs la liaison avec le département des Affaires humanitaires et le Haut commissariat aux droits de l’homme et supervise en outre la stratégie de communication du PNUD en Europe (lancement du rapport annuel sur le développement humain en particulier).

Apres trois années de poste à Genève il est à nouveau nommé représentant résident du PNUD et coordonnateur résident des Nations unies, cette fois à Cuba (La Havane), fonctions qu’il occupera cinq ans. Il y lance, entre autres, un important programme d´échanges et de coopération dans des domaines clé pour le redressement économique du pays. Pour répondre aux besoins humains les plus pressants il y lance, par ailleurs, un vaste cadre d’appui aux initiatives locales qui recueille le soutien de nombreux bailleurs de fonds. Il est par la suite réaffecté en Tunisie (Tunis), toujours comme représentant résident du PNUD et coordonnateur résident des Nations unies, poste qu’il occupera aussi cinq ans. Il y contribue entre autres au renouveau de la réflexion stratégique, en appuyant un exercice de prospective à long terme baptisé « Tunisie 2030 ». Il y lance également, par ailleurs, un programme d’appui aux initiatives locales, à l’image de celui mis en œuvre à Cuba.

Ariel Français demande ensuite à être placé en congé spécial et prend une retraite anticipée après 25 ans de service au sein de l’Organisation. Il entame ainsi une nouvelle étape de sa vie consacrée à l’analyse des grands enjeux planétaires et à la réflexion sur l’avenir. Devenu essayiste, il est l’auteur d’ouvrages sur des thèmes d’actualité, dont deux déjà publiés.

Ariel Français est marié et père de trois enfants.


arielfrancais.blog.lemonde.fr/
adresse email envoyer un mail à l'auteur
Renseignements
Titre(s), Diplôme(s) :
Docteur en droit et diplomé de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po)

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e)

Pays d'origine : France
Bibliographie
ISLAM RADICAL ET NOUVEL ORDRE IMPÉRIAL
La menace totalitaire
Ariel Francais
Autres parutions

Ariel Français est l’auteur de recherches et de publications sur des questions de politique industrielle, d’aménagement du territoire, d’emploi et de développement en général, dont notamment des travaux sur les nouveaux pays industrialisés. Il a notamment publié : Le Brésil et les grands pôles économiques du nord , Cahiers du CEPII (1980).

Il a également écrit des articles sur la dissuasion nucléaire et sur la politique de défense de la gauche, publiés dans les Cahiers du CERES sous le pseudonyme d’André Riel.

Il est également l’auteur d’une recherche sur le déclin de l’Etat-nation dans le contexte de la mondialisation, présentée à l’Université de La Havane lors d’une conférence magistrale, qui lui a valu le titre de professeur invité de l’Université de la Havane. Cette étude a par la suite été publiée par l’UNESCO dans le cadres du programme MOST : El crepusculo del Estado-Nacion, una interpretacion historica en el contexto de la globalizacion, Document de débat No 47 du programme MOST, UNESCO ( www.unesco.org/most)
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 26 avril 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port