Monique Cencerrado

Retraité(e)
Ayant pâti de ma condition précaire dans un milieu qui pouvait être violent, il me semble avoir toujours su que j’aurais une vie meilleure que celle de mes parents par le seul biais de mes études. Les succès de mes premiers écrits scolaires me confortèrent dans l’idée qu’il avait là un terrain à exploiter ! Mais je n’étais pas encore prête…
Découvrir des mondes physiques, des civilisations si riches de différences, depuis les langues, jusqu’aux simples habitudes quotidiennes a contribué à accroître ma curiosité et mon intérêt pour ces cultures.
Mais, j’ai vraiment ressenti que ces racines, qui tant me manquaient, étaient françaises en reprenant l’étude des grands auteurs au programme de la licence de Lettres que je préparais.
De retour en France, mon désir d’écrire s’allia à une passion pour le Moyen Âge que je découvris en travaillant en complémentarité avec les professeurs d’histoire de mon collège – merci à eux ! – Enfin, je ne réjouis que peu de temps, lors de la parution de mon premier roman historique, aux Éditions l’Harmattan : Par le bourdon et par l’épée. Je jubilais, ayant écrit « l’histoire que j’aurais aimé lire » ! Et qui était jugée digne de paraître ! Mais la découverte d’une maladie grave tempéra cette allégresse et s’imposa comme le combat prioritaire à mener. Toutefois, m’investir dans l’exigence de l’écriture, me permit de relativiser les contraintes des soins.
Dans Manant et Croisé, la quête d’un destin au Moyen Âge, je satisfais mon intérêt pour une civilisation distincte, brillante où les sciences, en particulier, la médecine, étaient d’une modernité surprenante ! « L’incursion de l’Occident au cœur du monde musulman ressentie aujourd’hui encore comme un viol », selon Amin Maalouf, n’a-t-elle pas une résurgence dans notre actualité ?


Née à la fin de la guerre, de parents slaves, tous deux exilés de leur pays d’origine, j’ai vécu dans le milieu modeste des ouvriers, « étrangers » de surcroît. Après des études au cours complémentaire de Malakoff, j’intègre l’École normale du Bourget. Institutrice, j’accompagne mon mari durant 22 ans, en Asie et Amérique du sud. Je prépare une licence de Lettres modernes et, à notre retour en France, j’exerce la fonction de professeur de français dans un collège de Seine-et-Marne. Ma passion pour l’écriture sera momentanément interrompue par l’obligation de me soigner. www.medievales.eu/
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
professeure certifiée lettres modernes

Fonction(s) actuelle(s) : Retraité(e), écrivaine

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

Le syndrome du papillon, Editions du Mérite 2014

Articles de presse

EN CROISADE AVEC MONIQUE CENCERRADO
La Montagne, juillet 2016
UN TROISIÈME LIVRE POUR MONIQUE CENCERRADO
Georges Servantie
La Vie Corrézienne, juin 2016