Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
41841 livres | 23223 articles | 35997 ebooks | 27298 auteurs | 911 collections | 1817 revues | 1840 vidéos | 16222 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan
            Rechercher un titre ou un auteur       > recherche avancée

Auteur

Marie-George Thebia
Marie-George Thebia, Professeur(e)

Quelques souvenirs d'enfance.
Je suis née en côte-d'ivoire, mon père était alors militaire de carrière. Nous y sommes restés un an puis comme beaucoup d'originaires des départements d'outre-mer, nous nous sommes installés en Métropole. Nous avons eu une enfance de 'petits métropolitains' de négropolitains comme on dit aujourd'hui. Nous étions bercés par la musique créole chaude et suave, nous mangions des plats antillais (ma mère est Martiniquaise) mais tout le reste du temps nous baignions dans une atmosphère très 'française'. Nos amis de l'époque étaient tous blancs, je me souviens que j'étais la seule élève noire de ma classe mais cela ne m'empêchait nullement d'être gaie et vive avec mes amis. Puis mon père, nostalgique de son pays natal a décidé de rentrer avec femme et enfants. Cela à été un véritable choc, j'ai eu beaucoup de mal, prise en quelque sorte entre deux cultures. A l'école on me reprochait de parler avec un accent parisien, d'avoir des expressions, des références culturelles différentes. Ma soeur et moi étions traitées d'assimilées parceque nous ne savions pas parler le créole. Avec le temps j'ai voulu l'apprendre, utiliser les mots justes même si on se moque encore de moi avec gentillesse. Je suis devenue une vraie guyanaise (je l'écris et le crie dans le petit texte Belles Guyanaises) et j'en apprécie tous les aspects, j'aime le côté maîtresse femme, la matador, l'indépendance qui la caractérise et le fait qu'elle soit une grande amoureuse de ses enfants, de son homme et de la vie en général.
L'histoire source d'inspiration.
Après mon bac obtenu en Guyane, j'ai poursuivi en métropole des études d'histoire et de sociologie couronnées par une maîtrise avec mention très bien. J'ai apprécié mes cours, je me suis découvert une passion pour l'Egypte ancienne (j'ai été guide au musée du Louvre au département égyptologie), le moyen-âge et l'histoire de la Chine ancienne, de l'Algérie. Mes professeurs Yves Lacoste et Benjamin Stora, merveilleux ont su me captiver. C'est en rentrant en Guyane que je me suis interessée réellement à son histoire. j'ai pu fouiller dans les archives (la série C14) et me plonger avec délices dans les rapports, les témoignages d'époque, les journaux, parallèle 5, l'oeil, radio presse dimanche ....Plus tard, professeur d'histoire, j'ai animé des émissions en radio sur le passé de la Guyane en interrogeant des témoins, puis en télévision en participant au premier talk show quotidien 'Mayouri'. J'avais 6 mn pour faire découvrir un lieu, un personnage ou un événement marquant de notre histoire. Pour alimenter cette rubrique il fallait faire des recherches, j'accumulais des notes, remarques, points de détails qui m'ont beaucoup servi par la suite pour l'écriture de mon recueil. Aujourd'hui j'essaye de rendre accessible au plus grand nombre l'histoire de la Guyane. J'aspire à sortir du carcan de l'histoire rébarbative, destinée à une élite éclairée. Mes lecteurs me rassurent régulièrement, je suis sur la bonne voie .... Les livres de ma vie ;
Bien entendu les grands classiques découverts pendant mes études en particulier : Victor Hugo, Alexandre Dumas, Maupassant, Stefan Zweig pour leur romantisme et l'amour du détail, de la description. Pour les auteurs contemporains je vénère Françoise Sagan et dans un autre registre Fred Vargas. Mais mes ouvrages de prédilection sont plutôt caraÏbéens, sud américains : Jorge Amado, Chamoiseau, Confiant, Toni Morrisson, Maryse Condé à qui je dois l'inspiration pour la nouvelle Bois d'Ebène. Celui que j'emènerais sur une île déserte sans hésitation, Gabriel Garcia Marquès, Gabo mon préféré le roi du " réalisme magique ". Je n'oublie pas mes maîtres Léon Gontran Damas, Aimé Césaire et Elie Stephenson Partir .....
Loin, bien entendu, en Amérique Latine, près de chez moi, souvent le Brésil, les Etats Unis, L'Asie, j'ai eu la chance de me rendre en Chine ( pour l'écriture du documentaire sur l'immigration chinoise en Guyane en 2009 ) au Viet-Nâm et puis le Sénégal, le retour aux sources déchirant dont les émotions ont été retranscrites dans Bois d'ébène ( prix René Maran 2006 de la nouvelle )






adresse email envoyer un mail à l'auteur
[retour]
Renseignements
Titre(s), Diplôme(s) :
maître en histoire

Institution de travail :
mgeorge.thebia@wanadoo.fr

Fonction(s) actuelle(s) : Professeur(e)

Biographie
Bois d'ébène et autres nouvelles
Bibliographie
BOIS D'EBÈNE ET AUTRES NOUVELLES DE GUYANE
Marie-George Thebia
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Être édité

Agenda

Louer une salle
au coeur du
Quartier Latin

En ce moment au Lucernaire :

  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 30 septembre 2014 | © Harmattan 2009 - 2014 | À propos | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port