Sylvain Quidot

Chercheur(se)
Il nous arrive quelque chose de banal quand nous conversons avec les « gens », avec les inconnus de la rue, et c’est ce banal que nous questionnons. La conversation banale est envisagée comme une création collective, une affabilité vivante que les paradigmes du quotidien ont peine à circonscrire. De quoi parlons-nous quand nous commentons la pluie et le beau temps ? De quoi rions-nous quand nous attendons le bus ? En investissant volontairement le terrain par son côté paradoxal, l’étude interroge ce qui fait de la banalité une œuvre de sociabilité. En ce sens, la conversation banale serait-elle plus qu’une interaction ? Comment le banal façonne-t-il nos échanges quotidiens ? En confrontant l’interaction à l’épreuve du banal par les voies esthétiques et théoriques, l’étude permet de redécouvrir les fondements communicatifs du quotidien. L’ouvrage questionne les études sociologiques traditionnelles, et propose une alternative aux cadres ethométhodologique et interactionniste. L’appui précieux d’un précurseur comme Bakhtine réactive le nécessaire relais à la dimension herméneutique du sujet et ouvre la voie vers un essai de socio-sémiotique de la représentation.

Sylvain Quidot, docteur en sciences de l'information et de la communication, partage sa vie entre Bruxelles et Montréal. Il prête une oreille attentive et parfois indiscrète aux relations interpersonnelles. Leitmotiv de ses recherches, le banal est envisagé pour lui comme une encyclopédie populaire qui nous concerne et nous interpelle tous, tant et si bien que nous sommes tous des « gens » les uns pour les autres.
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Docteur en Sciences de l'Information et de la Communication

Fonction(s) actuelle(s) : Chercheur(se)

Pays d'origine : France

Bibliographie