Alexandra FOUILLOUX

Le Delta du Niger, région du Nigéria où se concentre l’activité pétrolière du pays, a connu ces dernières années une multiplication du nombre de groupes armés, créant ainsi une véritable crise interne dont les racines sont complexes.
Outre les guerres de gangs, nombreuses dans cette région où la criminalité est élevée, les altercations avec les forces nigérianes sont également récurrentes. Certains groupes armés possédant des revendications politiques comme le MEND (Movement for the Emancipation of the Niger Delta) s’opposent en effet directement au gouvernement nigérian. Enfin, la présence de compagnies pétrolières étrangères dans la zone est également source d’instabilité comme le prouve le nombre élevé d’actes de sabotage dont elles sont victimes.
A ces différents niveaux de tensions, s’ajoute un fossé profond entre Etats du nord et du sud mais également entre groupes ethniques majoritaires et minoritaires, divisions en partie créées par le système fédéraliste nigérian et qui perdure encore aujourd’hui.
Cette crise dans le Delta du Niger soulève la problématique de la gestion des ressources en Afrique mais également celle des impacts sur la sécurité régionale comme en témoigne le développement de la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée.


Récemment diplômée d’un master 2 de géopolitique et sécurité internationale de l’Institut Catholique de Paris, je me suis orientée dans l’analyse et la compréhension des foyers de tensions en Afrique et c’est dans cette optique que j'ai réalisé mon mémoire de fin d’étude sur la crise dans le Delta du Niger et ses impacts régionaux. Aujourd’hui, je m'intéresse à la coopération internationale post-crise.
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Master 2 Géopolitique et Sécurité Internationale

Institution de travail :
France Expertise Internationale (FEI)

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Chargée de projets

Pays d'origine : France

Bibliographie