Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
42165 livres | 23388 articles | 36284 ebooks | 27536 auteurs | 921 collections | 1823 revues | 1840 vidéos | 12924 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan
Rechercher un titre ou un auteur    > recherche avancée

Auteur

Christiane Chaulet Achour
Christiane Chaulet Achour, Critique littéraire

Actuellement Professeure de Littérature comparée et de Littérature francophone au Département de Lettres Modernes, Christiane CHAULET ACHOUR est aussi Directrice du Centre de Recherche Textes et Francophonies (CRTF) depuis juin 2003. Ce Centre devrait prendre une nouvelle appellation à compter du mois de janvier 2006 : Centre de Recherche Textes et francophonies (CRTF).
Ces fonctions actuelles sont dans la continuité de celles qu’elle a eues à l’Université d’Alger où son premier poste était celui d’assistante à l’ENS d'Alger-Kouba de 1967 à 1969. Elle a été ensuite responsable au Département de français jusqu’en 1993 et a eu à cœur d’animer, avec Dalila Morsly et d’autres collègues, des activités de recherche dans un contexte pas toujours facile [responsable de trois équipes de recherche de 1979 à 1992 et participation à des équipes algéro-françaises, entre 1990 et 1993] et des activités plus militantes extra-universitaires pour l’analyse, l’écriture et la connaissance des écrits de femmes. Elle a aussi participé aux différentes commissions, dans les années 80, de réforme de l’enseignement du français dans l’université algérienne. En effet, après l'accession à l'indépendance, l'Algérie a tenu à redéfinir l'enseignement de la licence de Lettres Modernes, devenue licence de Français, pour la formation des enseignants de cette langue dans un contexte de politique linguistique assez tendu (récupération de la langue arabe comme langue nationale). La tâche des enseignants de Français à l'Université était donc délicate : trouver l'équilibre entre le maintien de l'enseignement d'une langue, de ses littératures et de ses cultures et l'adaptation à une nouvelle orientation idéologico-linguistique. C'est ainsi qu’elle a participé à toutes les commissions ministérielles de redéfinition du profil de formation supérieure en langue française de 1972 à 1981 et ensuite initié l'ouverture de plusieurs enseignements de la littérature française et francophone : critique littéraire, didactique de la littérature, Littérature française du XIXe et XXe s., Littératures francophones, rapport des littératures traditionnelles et des littératures contemporaines, thématiques comparatistes plus tournées vers le Monde Arabe, l’Afrique sub-saharienne et l'Amérique Latine que vers l'Europe. Dans cette perspective, elle a été responsable de nombreuses équipes pédagogiques pour la formation de jeunes assistants à l'Université.
Renouant avec cette réflexion en Algérie, elle participe à intégrer l'enseignement de la francophonie littéraire dans le secondaire et le supérieur, [en octobre 2000, séminaire national organisé par le Ministère de l'Education Nationale sur « Les nouveaux objectifs de l'enseignement du français dans le secondaire » : communication et animation d'un atelier sur les "Francophonies littéraires" (Actes publiés)]
Le 30 janvier 1982, elle soutenait à Paris III- La Sorbonne nouvelle sa thèse de Doctorat d'Etat es Lettres, Langue française et colonialisme en Algérie. De l'abécédaire à la production littéraire, sous la direction de M. Le Pr.Roger Fayolle. (Jury de soutenance : Mme. La Pr. Jacqueline Arnaud, Mrs. les Pr. Claude Abastado, Jean-Claude Chevalier, Roger Fayolle et Henri Mitterand). Ce travail portait prioritairement sur l'Histoire de la pénétration du français en Algérie, de son maintien post-colonial et de son importance dans l'émergence de l'écriture littéraire ; et, en conséquence, sur la littérature algérienne de langue française et plus généralement sur les littératures francophones, ses travaux postérieurs ont approfondi ce domaine. Dans une perspective comparatiste et dans celle de l'appréciation d'un héritage, de définition d'un patrimoine, toutes les oeuvres littéraires d'Algérie (coloniales et nationales) sont traitées parce que dessinant, dans les champs culturels et socio-politiques français et algérien, un espace d'affrontements, de dialogues, d'interférences multiples et contradictoires. C'est dans la même perspective que sont étudiées des oeuvres africaines et antillaises de langue française. Le souci constant est de mettre les oeuvres francophones en articulation avec celles de la littérature française avec lesquelles elles entretiennent des relations complexes, allant de la déférence à l'autonomie créatrice.
Mais deux autres grandes orientations, initiées dans ses premiers mémoires ont continué à « habiter » ses préoccupations de chercheuse, toutes ces années-là : * celle des relations de la France et de l'Andalousie musulmane qui a trouvé son prolongement dans les études sur les contacts Europe/Monde arabe ; * celle des écrivains "périphériques" français comme Jules Vallès qui trouve son prolongement dans un intérêt jamais démenti pour les périphéries littéraires et le rapport des oeuvres littéraires à l'Histoire.
Réfléchissant à l'enseignement du français dans un contexte national où cette langue seconde était privilégiée mais traitée avec beaucoup de complexité [non-reconnaissance officielle et pratique quotidienne attestée dans tous les domaines], intérêt également pour les méthodes et approches critiques susceptibles d'avoir des retombées pédagogiques palpables ou scientifiques efficaces comme la poétique et la narratologie, la sociocritique (avec la notion centrale d'intertextualité) et les méthodes de l'histoire littéraire pour des étudiants dont la langue et la culture d'origine étaient autres et qui ne possédaient pas le bagage culturel qu'acquiert, en France, un élève du secondaire dans ce domaine.
Son souci, actuellement, en sa qualité de Directrice de centre de recherche, est de donner le plus possible aux jeunes chercheurs les moyens et les espaces pour faire connaître leurs travaux, en les publiant, soit dans la collection monographique du Centre, soit dans des collections ou revues d’autres instances, en partenariat. Son activité de directrice de recherche (maîtrises, DEA et thèses) est intense.

adresse email envoyer un mail à l'auteur
[retour]
Renseignements
Titre(s), Diplôme(s) :
Doctorat d'Etat en Lettres

Institution de travail :
UFR des Lettres et Sciences humaines, Université de Cergy-Pontoise, 33 Bd. du Port - 95011 Cergy-Pontoise, Cedex
Fax : 01 34 25 64 42
Christiane.Achour@lsh.u-cergy.fr

Fonction(s) actuelle(s) : Critique littéraire, Enseignante-Chercheure

Pays d'origine : Algérie
Biographie
Née en 1946 à Alger, Christiane CHAULET ACHOUR y a vécu et travaillé jusqu’en 1993 (Professeur au département de français de l’université d’Alger à partir de 1982 ; antérieurement assistante et maître-assistante à partir de 1967), date à laquelle elle quitte le pays. Maître de conférences à l’Université de Caen de 1994 à 1997, elle est actuellement Professeure de Littérature Comparée au Département de Lettres Modernes de l’UFR des Lettres et Sciences Humaines de l'Université de Cergy-Pontoise, depuis septembre 1997. Spécialiste de la liaison entre l’enseignement du français dans la période coloniale et post-coloniale et de l’écriture littéraire, elle a publié de nombreuses études (articles et ouvrages) sur la littérature algérienne (et plus largement maghrébine), sur la littérature du Machreck ainsi que sur la littérature antillaise. Elle est aussi attentive à tout ce qui concerne le féminin dans les productions littéraires et artistiques et à son intervention dans le champ culturel ainsi qu’à toutes les marginalités se manifestant dans des productions périphériques par rapport à un « centre » régulateur des lectures et de la diffusion des textes.
Ses Axes principaux de recherche sont : Littératures du Maghreb et du Machrek - Ecritures des femmes autour de la Méditerranée - Littérature antillaise - Littérature romanesque africaine sub-saharienne - Histoire du français (Langue et Littérature).
Connaissance d’écrivains [Anthologie, Myriam Ben, J-E.Bencheikh, Camus, Andrée Chedid, Frantz Fanon, Mouloud Feraoun, Nancy Huston, Daniel Maximin, Malika Mokeddem, Jean Sénac, Jules Vallès].
Questions à la littérature (sociocritique, histoire littéraire, analyse textuelle et intertextuelle) – Humour.
Problématiques diverses : * Esclavage - * Les Mille et une nuits et la littérature contemporaine –
* Image et Littérature – * Littérature et banlieue

Parallélement à ces activités universitaires, interventions en Algérie (1978-1994) plus ouvertes vers le grand public par des articles dans la presse, par des émissions radiodiffusées, par des préfaces d'oeuvres algériennes inédites ou d'oeuvres françaises rééditées ou des textes d'accompagnement de créations algériennes en peinture. L'objectif était à la fois de faire connaître un patrimoine littéraire et culturel en français (algérien et universel) et de participer à une réflexion sur le pluralisme culturel.
Depuis 1991, participation en France, en Espagne, au Maroc, en Suède à plusieurs rencontres sur les littératures francophones et sur les écrits des femmes pour multiplier les échanges interculturels au centre desquels les littératures francophones tiennent une place importante. Ces échanges prenaient la suite et ont accompagné la participation au réseau associatif des femmes en Algérie (co-fondatrice, en particulier, de deux groupes de recherche et d'écriture de femmes algériennes, entre 1984 et 1994, "Présences de femmes" et le "Groupe Aïcha").
Collaboratrice permanente de 1996 à ce jour de la revue-collection Algérie Littérature/Action (Paris, Marsa Editions et Alger depuis 2000) : cette revue-collection a été créée en mai 1996 pour promouvoir la littérature algérienne contemporaine; participation au comité de lecture, au choix des inédits à publier, publication de nombreux entretiens d'écrivains, compte-rendus, articles.
Bibliographie
GOUVERNEURS DE LA ROSÉE
De Jacques Roumain
La pérennité d'un chef d'oeuvre
Christiane Chaulet Achour
DICTIONNAIRE DES OEUVRES ALGÉRIENNES EN LANGUE FRANÇAISE
Essais, romans, nouvelles, contes, récits autobiographiques
Christiane Chaulet Achour
MYRIAM BEN
Christiane Chaulet Achour
ECRITURES ALGÉRIENNES
La règle du jeu
Christiane Chaulet Achour
LES 1001 NUITS ET L'IMAGINAIRE DU XXÈME SIÈCLE
Christiane Chaulet Achour


OUVRAGES ET DIRECTIONS D’OUVRAGES
- Entre le roman rose et le roman exotique, La Chrysalide de Aïcha Lemsine, Alger, ENAP, 1978, 78p.
- Abécédaires en devenir - Langue française et colonialisme en Algérie, Alger, ENAP, 1985, 607p. Préface de Mostefa Lacheraf
- Mouloud Feraoun, une voix en contrepoint, Paris, Silex, 1986, 105p.
- Anthologie de la littérature algérienne de langue française - Histoire littéraire et anthologie (1834-1987), Paris/Bordas, Alger/ENAP, 1990, 320p.
- Diwan d'inquiétude et d'espoir - Essais sur la littérature féminine algérienne de langue française, (Dir.), Alger, ENAG, 1991, 570p.
- Noûn, Algériennes dans l'écriture, Biarritz, Atlantica, 1998, 248p.
- Albert Camus, Alger. L'Etranger et autres récits, Biarritz, Atlantica, 1999, 217p.
- C.Chaulet-Achour et J.E.Bencheikh, Jean Sénac, Clandestin des deux rives, Biarritz, Séguier-Atlantica, 1999, 156p.
- La trilogie caribéenne de Daniel Maximin, Analyse et contrepoint, Ed. Karthala, 2000, 230p.
- Féminin/Masculin. Lectures et représentations, Encrage Edition et CRTH de l'Univ. de Cergy-Pontoise, (Dir.), décembre 2000, 164p.
- Esclavage : Résistances, Libérations, Commémorations, (Dir.), Carnets Séguier n°5, Biarritz-Paris, Ed. Séguier-Atlantica, mars 2001. 331p.
- Rencontres Antilles/Afrique, Textes réunis et présentés par C. Chaulet Achour, Palabres (revue, Lomé/Bremen), Vol.IV, n°1, 2001, 114p.
- Féminin/Masculin. Portraits de femmes, Encrage Edition et CRTH de l’Université de Cergy-Pontoise, (Dir.), 2002.
- Féminin/Masculin. Couples en création, Encrage Edition et CRTH de l’Université de Cergy-Pontoise, (Dir.), 2003, 257p.
- Albert Camus et les écritures du XXe siècle, Arras, Artois Presses Université, 2003, (Dir.) 380p.
- Les dossiers Page des Libraires – Les Belles Etrangères, “ L’Algérie et ses Littératures ”, (Dir.), Octobre 2003. 30 pages.
- « Andrée Chedid, L’Enfance multiple », Cahiers Robinson, n°14, 2003, 168p. (Université d’Artois, CRELID, Arras), ‘Dir.)
- Clefs pour la lecture des récits – Convergences critiques II, (en collab. avec A. Bekkat), Blida-Algérie, Ed. du Tell, 2003, 173 p.
- L’Epreuve d’une décennie, Algérie, art et culture – 1992-2002, APCV/ Paris Méditerranée, 2004, (Dir.), 208 p.
- Albert Camus et l’Algérie, tensions et fraternités, éditions Barzakh, coll « Parlons-en ! », Alger, avril 2004, 188 p.
- Frantz Fanon, l’importun, Montpellier/Sidi Bel Abbès, éd. Chèvrefeuille étoilée, 2004.

TEXTES PERSONNELS ET ENTRETIENS :
- Kitman, contes d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Création d'un conte incrusté de textes d'Algériennes. Mis en espace par Théâtr'Elles de Jocelyne Carmichael, Montpellier, avril 1995, Avignon, Juillet 1995.
- "Algérie Plurielle" entretien avec Valérie Marin La Meslée, Le Magazine Littéraire, n°de mars 1998.
- "Ecoute les femmes…" entretien de C.Ch-Achour avec Soumya Ammar-Khodja, dans Passerelles, revue d'études interculturelles, Thionville, n°17, Hiver 1998.
- Entretien avec C.Chaulet Achour par Boniface Mongo-Mboussa dans Africultures, n°34, Janvier 2001, pp. 102-105.
- “ Résidences nomades ” dans Couleurs solides, Textes et paroles pour deux pays, réunis et présentés par Soumya Ammar-Khodja, Marsa éditions, Alger, 2003, pp. 15-18.
- “ Out of Algeria ” dans Rêves et rives… Algériennes, Etoiles d’encre, revue de femmes en Méditerranée, Oran/Montpellier, n°13-14, pp. 181-192.
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Être édité

Agenda

Louer une salle
au coeur du
Quartier Latin

En ce moment au Lucernaire :

  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 31 octobre 2014 | © Harmattan 2009 - 2014 | À propos | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port