Émile Goué

Émile Goué (1904-1946), compositeur français, laisse derrière lui une cinquantaine d'œuvres ainsi que plusieurs ouvrages théoriques sur l'écriture musicale. Après avoir reçu les conseils et encouragements d'Albert Roussel dans les années 1930, il devient l'un des élèves particuliers de Charles Koechlin. Mais la deuxième guerre mondiale éclate : mobilisé, le compositeur prometteur est fait prisonnier. Sa captivité à l'Oflag XB dure de juillet 1940 à mai 1945 ; fragilisé par les conditions de détention, il décède un an et demi après sa libération. Fort heureusement, cet internement ne ralentit en rien sa production artistique : à la manière d'un ascète, il parvient à se dépasser et à transcender sa souffrance dans ses écrits et ses œuvres. Goué ne construit pas qu'une doctrine compositionnelle, c'est également une doctrine de vie.
Dans son œuvre, l'artiste propose une vision esthétique tout à fait singulière de la "musique française". Le contrepoint et la forme dominent son corpus. Bach est son maître absolu, musicalement et philosophiquement. Ses influences présentent des combinaisons atypiques : Debussy dans sa jeunesse, puis Franck, Bach, Beethoven, d'Indy, Roussel, Koechlin. L'approche artistique de Goué est véritablement manquante dans le maillage de la tradition française, à laquelle il appartient toutefois sans équivoque.

amis.emile.goue.free.fr/