Alain Nesme

La source du désir d’écrire se perd en de multiples bras dans les fourrés opaques de tant d’histoires, de tant de vies qui nous ont précédés. On ne commence à y voir clair qu’au sortir de ce maquis ancestral, quand la source devient un ruisseau identifiable. A peine sorti des broussailles ce ruisseau follet demande à être canalisé : c’est là que les bonnes fées ont leur rôle à jouer. Anne Pierjean, auteur de livres pour la jeunesse, romancière, poétesse, épistolière, fut pour moi l’une de ces bonnes fées. Le travail de canalisation s’est fait à mon insu, par la grâce d’un lien épistolaire qui a duré plus de vingt ans : une belle rivière, à l’eau parfois trouble mais jamais à sec, remontant jusqu’au fouillis des résurgences primordiales, où elle se perd…

Né en 1949, à Villefranche-sur-Saône, j’ai été instituteur en milieu rural, puis enseignant spécialisé auprès d’enfants en grandes difficultés, et enfin psychologue scolaire. A la retraite depuis 2007, je consacre à l’écriture une grande partie de mon temps.
adresse email envoyer un mail à l'auteur