Colette Juilliard

La thèse que j'ai soutenue en 1993 à l'Université de la ville de N.Y. (CUNY), USA, portait sur l'orientalisme au moment même où Edouard Saïd enseignait à Columbia University. J'ai voulu montrer comment les peintres et les écrivains français du XIXe siècle ont "vu" la femme orientale, "invisible" par définition, d'où les 4 essais publiés par l'Harmattan, 2 sur la peinture, 1 sur la littérature, 1 sur le statut de la femme dans le Coran.

Résidences et études aux USA, Maghreb, Indochine et Allemagne.
Collaboratrice des "Cahiers de l'Orient", professeur en université américaine à Paris
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
doctorat lettres NY. et agrégation

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Professeur

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

Kindle/Amazon: "Rue des Barbares", roman.