Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
57003 livres | 25425 articles | 47155 ebooks | 34256 auteurs | 1196 collections | 2318 revues | 1624 vidéos | 4962 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Judith Malina

Judith Malina

[agrandir]
4juin1948, "je suis entrée au Dramatic Workshop fervente à l'idée de devenir actrice, mais après avoir assisté au cours d'Erwin Piscator j'ai su que je voulais faire ce travail plus abouti qu'on appelle mise-en-scène. Piscator m'a regardé froidement. Il n'avait pas beaucoup d'estime pour le pouvoir de résistance des femmes dans les professions masculines. Il a exprimé son opinion :"je pourrai me marier et oublier le theatre" et pour cette raison étudier le jeu d'acteur/trice. J'ai plaidé ma cause, ravalant mon humiliation de la piètre opinion de ma qualification à cause de mon sexe. Lui m'a autorisée, en renâclant, à prendre le cours de mis-en-scène, et c'est ainsi que j'ai pu étudier non seulement le jeu d'acteur/trice, mais aussi, la scènographie, les lumières, la gérance d'un théâtre et par-dessus tout, l'inestimable cours de mise-en-scène d'Erwin Piscator.

Judith Malina est arrivée de Kiel (Allemagne) à l'âge de 2 ans en Amérique où son père le Rabbin Malina rassemblait la congrégation juive persécutée en Europe. A 17ans Judith Malina, élève au cours de mise-en-scène du Dramatic Workshop d'Erwin Piscator à la New School en a soigneusement gardé es notes de cours. Quand Judith Malina a rencontré Julian Beck en 1943, ils ont entre 17 et 18ans. Julian a quitté Yale pour poser son chevalet à New York avec la génération de nouveaux peintres accueillis à la Galerie Peggy Guggenheim, Pollock, Motherwell, de Kooning et beaucoup d'autres. Judith Malina découvre l'art moderne et décide avec Julian Beck de créer un théâtre vivant, différent de Broadway et du théâtre commercial.
L'histoire du Living Theatre commence avec Judith Malina. Elle et Julian Beck se marient et ont un fils, Garrick Beck né en 1949. Les premières pièces ont eu lieu dans l'appartement du 789West End Ave.Ce sont:"Childeric Jones"de Paul Goodman,"Ladies Voices"de Gertrude Stein,"Celui qui dit Oui.Celui qui dit Non"de Bertolt Brecht,"Le Jeune Homme et la Poupée" de Federico Garcia Lorca.
En 1951 Julian Beck et Judith Malina louent avec John Cage et Merce Cunningham, dans Commerce St.Le Cherry Lane Theater dans West Village. C'est l'âge d'or des artistes, musiciens, danseurs et acteurs de Greenwich Village où Judith Malina chante au 'Beggar Bar' de Valeska Gert, la TANZERIN GROTESK de qui Judith Malina a d'abord appris l'expressionisme. New York où les poètes sont John Ashbery, Frank O'Hara, Jackson MacLow, Allen Ginsberg et Gregory Corso, les écrivains Paul Goodman, Tennessee Williams,Joseph Campbell et Jack Kerouac, James Agee, les peintres Larry Rivers, Jackson Pollock, Willem de Kooning et Ray Johnson,les danseurs Merce Cunningham, James Waring et Remy Charlip, les musiciens John Cage, Lou Harrison, David Tudor et Alan Hovhaness, cinéaste Maya Deren et tant des esprits créateurs de la New York de l'art moderne."Doctor Faustus Lights the Lights" et "Ladies Voices" de Gertrude Stein,"Beyond The Mountains de Kenneth Rexroth,"An Evening of Bohemian Theatre":"Sweeny Agonistes"de T.S.Eliot,"Le Désir attrapé par la Queue"de Pablo Picasso,"Faustina"de Paul Goodman, "Ubu Roi" d'Alfred Jarry, "The Heroes" de John Ashbery.Le Cherry Lane Theater a été fermé par le Fire Department en 1952.
En 1954, c'est le Grenier du 100th West Broadway;"The Age of Anxiety" de W.H.Auden, "The Spook Sonata"de August Strindberg,"Orphée" de Jean Cocteau, "The Idiot King"de Claude Frederick, "Ce soir on Improvise"de Luigi Pirandello,"Phèdre"de Jean Racine,"The Young Disciple"de Paul Goodman. En 1955 l'Espace du Grenier a de nouveau été interdit par le Fire Department.
En 1959 avec l'aide de Paul Williams (architecte) et John Cage et Merce Cunningham, Julian Beck et Judith Malina ont pu bâtir un théâtre au coin de la 14°Rue et de la 6°Ave.La maison du Living Theatre, Merce Cunningham y avait son studio de danse au dernier étage, le Living Theatre occupait les 2°et3°étage. Beaucoup d'amis et d'artistes ont contribué à rénover et à construire cet espace.1959 "Many Loves"de William Carlos Williams, reprise de "Ce soir on Improvise"de Pirandello, grand succès au Grenier, et "Dans la Jungle des Villes"et"Homme pour Homme" de Bertolt Brecht. Au répertoire aussi, "The Cave At Machpelah" et "The Theater of Chance"de Paul Goodman, "The Marrying Maiden" de Jackson MacLow et "Women of Trachis" de Ezra Pound dont Judith Malina a fait la pluspart des mises-en-scène et où elle a joué. La pièce de Jack Gelber "The Connection"sort en 1959, la pièce concerne les junkies à l'héroïne en attente du fix. Beaucoup de grands musiciens Jazz dont Freddie Redd,Jackie McLean,Cecil Taylor et Tony Williams ont répété la pièce. La direction d'acteurs est de Judith Malina.En 1957 Judith Malina déjà alors très engagée en tant que Pacifiste anarchiste et militante du Mouvement Général pour la Paix contre les essais nucléaires a passé un mois à la Women's House of Detention avec Dorothy Day fondatrice du Catholic Worker pour avoir refusé d'aller aux abris pendant les raids aériens.En 1961,"Dans la Jungle des Villes", The Connection"et "Many Loves"sont invité en France au Théâtre du Vieux Colombier à Paris. La médaille dramatique est décernée au living Theatre par le syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale, le grand prix de la recherche par le cercle international de la jeune critique et le prix du meilleur ensemble à Judith Malina par la jeune université du Theâtre des Nations. En 1963, Kenneth Brown confie au Living Theatre son expérience de service militaire dans la Prison des U.S.Marine Corps(The Brig).La direction d'acteurs est de Judith Malina. "The Brig"a eu un grand succès particulièrement en Europe où le Living Theatre réside longuement jusqu'à la fin des années 60'.
1964, "Mystères et Autres pièces plus courtes"une improvisation collective faite de Sons et Mouvements, de Tableaux Vivants et de la Peste jouée comme Antonin Artaud l'a écrite dans le Théâtre et son Double. En 1965, les hommes dans la compagnie ont abandonné la coupe de cheveux des Marines pour les cheveux longs des hippies.Les femmes portent des soies flottantes et du khôl autour des yeux,et le Living en vient à symboliser les changements culturels de l'époque;le style,la marijuana,le sexe,la radicalité politique sur scène et hors scène.En 1965 le Living Theatre crée "Frankenstein"en création collective inspirée par le roman de Mary Shelley dans le but d'organiser l'anarchie comme un art.En 1967 Judith Malina a donné naissance à sa fille Isha Manna Beck et traduit l'Antigone de Sophocles adaptée par Bertolt Brecht basée sur la traduction allemande de Friedrich Hölderlin que Judith Malina a traduit en anglais. "Antigone" jouée par Judith Malina a été donnée plus de 400fois. En 1968 le point culminant de cette période de la fin des années 60' a été "Paradise Now", une création collective qui revisitait la révolution que nous venions de traverser et impliquant une grande part de participation du public. La pièce consiste en rituels, visions, et actions qui se déplacent jusqu'à une sensation paradisiaque le long d'une échelle idéale. Entre chaque échelon l'espace est ouvert au public pour réagir ou participer.La première de "Paradise Now a eu lieu au XXII°Festival d'Avignon1968 en France.Après Mai68 et l'occupation du Théâtre de l'Odéon à Paris la tension était encore forte. Le festival ayant proposé de substituer "Antigone" à "Paradise Now"et étant donné la controverse suscitée par les évènements (les fascistes rodaient aussi, menaçant les membres de la compagnie là où elle était domiciliée. Le Living a refusé et a quitté le festival escorté par la police jusqu'à la frontière suisse.
1968/69 L'ENORME DESESPOIR de Judith Malina retrace la tournée américaine du Living Theatre avec "Mysteries and smaller Pièces","Antigone","Frankenstein"et"Paradise Now"de New York à la Californie en passant par Yale et moult collèges et universités du pays, et se termine en avril69 pour revenir en Europe, Londres,France,Italie,Belgique et Berlin.
En 1970 Judith Malina et Julian Beck poursuivent un théâtre qui échapperait à la commercialisation, porterait le théâtre dans les usines, et serait pour les plus pauvres des pauvres, dans les rues. Le Living Theatre est invité au Brésil par l'Oficina Company de Rio de Janeiro. Après plusieurs projets à Rio et Sao Paulo et quelques performances de théâtre de rue, la compagnie s'est établie à Ouro Preto, magnifique ville de bâtiments baroques, mais où la pauvreté du Tiers monde est criante.En organisant un Workshop ils créent une "Pièce pour la Fête des Mères"à l'école locale proche de la ville industrielle.Le Brésil étant sous dictature militaire, les autorités locales soupçonnent la présence de marijuana chez les hippies Nord Américains, et en juillet 1971, Judith Malina et les autres acteurs de la compagnie ont été arrêtés et ont passé 2mois en prison. L'attention Internationale ayant été mobilisée, le procès a eu lieu et le living a été renvoyé. Pour beaucoup au Brésil la présence du Living Theatre avait permis de révéler les interdits faits aux citoyens brésiliens. Des années plus tard, Judith Malina a reçu la médaille de la culture du Président Lula.De retour à Brooklyn, Judith Malina et la compagnie abordent un cycle de pièces intitulé "Le Legs de Caïn" inspiré par l'ouvrage de Léopold von Sacher-Masoch étudiant la relation maître/esclave dans six variables sociales; la guerre l'amour la propriété l'état la mort et l'argent. Les pièces s'adressent à tous types de public des écoles des prisons aux hôpitaux psychiatriques et dans la rue. Les bio-mécaniques de Vsevolod Meyerhold sous-tendent le travail des acteur/trices. En 1973 "Sept Méditations sur le Sado-masochisme Politique" en est le Prologue joué plus de 300 fois aux Etats-Unis et en Europe (un acteur est exposé à la torture en usage au Brésil, sur une perche de perroquet) un chant Gnaoua accompagne toute la pièce. En 1974 "The Strike Support Oratorio" a été créé pour soutenir le boycott des United Farm Workers'grape and lettuce.1975 "Six Actes en Public pour transformer la violence en concorde et changer Pittsburgh" introduit le Legs de Caïn en traversant la ville où le Living Theatre est en résidence. "The Money Tower"une tour haute de 5 étages décrit la circulation de l'argent dans le système social, l'oppression et l'espoir utopique de changement. Le Legs de Caïn s'est joué en Italie au Danemark en France en Belgique et en Espagne.En 1977 Le Living Theatre était présent dans toute l'Italie. En 1978 "Prometheus" marque le retour du Living Theatre sur les scènes de Théâtre au Teatro Argentina à Rome. En 1980 Judith Malina dirige "Masse Mench"(Homme/Masse) de Ernst Toller.En 1983 le groupe déménage à Nantes en France crée et joue "L'Archéologie du sommeil"de Julian Beck et organise un Musée du Sommeil avec les artistes locaux. En 1986 Judith Malina réunit beaucoup d'anciens membres du Living Theatre pour mettre en scène un "Retro spectacle" à Cooper Union, avec une scène de chacune des pièces du Living Theatre depuis ses débuts.Martin Sheen et Joe Chaikin entre autres y ont participé.En 1987 Judith Malina a dirigé "Us"de Karen Malpede.En 1988 "Poland1931"de Jérôme Rothenberg,"VKTMS"de Michael McClure.
En 1989 Le LIVING THEATRE a ouvert un espace théâtral à East Third St.dans East Village avec "The Tablets"d'Armand Schwerner,"IandI"d'Else Lasker-Schüler,"Body of God"de Hanon Reznikov,"German Requiem"d'Eric Bentley,"Rules of Civility and Decent Behavior In Company And In Conversation"de George Washington adapté par Hanon Reznikov, "Waste" "Zero Method" "Anarchia"de Hanon Reznikov avec qui Judith Malina s'est mariée.En 1994 "Not in My Name" (Pas en Mon Nom) création collective théâtrale de rue contre la peine capitale, Judith Malina crée et joue "Maudie et Jane"l'histoire de Doris Lessing au Teatro Alfieri of Asti en Italie et y a reçu le Premio Ubu prize de la meilleure actrice. En 1995 "Utopia"de Hanon Reznikov.1997 Judith Malina a dirigé "Chisciotte"au Teatro Alfieri en Italie.En 1998 "Capital Changes"de Hanon Reznikov. En 1999 Le Living a accepté une résidence de 5 ans dans la petite ville de Rocchetta Ligure dans le Piémont en Italie.En l'an 2000 "Resistenza" traite de l'expérience de la résistance au fascisme et aux nazis en Italie du Nord entre 1943et1945.
En 2007 le Living ouvrait un nouvel espace de théâtre à Clinton St.dans le Lower East Side où le"Brig"a été repris en première production en gagnant 2 Obie Awards.Plusieurs reprises et des nouveaux spectacles;2007"Mysteries and Smaller Pièces",2008"Maudie and Jane",2009"The Connection"et"Seven Méditations"2010"Eureka"adaptée par Judith Malina,"Red/Noir"de Anne Waldman et dirigé par Judith Malina, et 4spectacles,tous écrits et dirigés par Judith Malina:2011"History of the world",2013"Here we are"2014"No Place to Hide" joué ailleurs après la fermeture de Clinton St.Dans toutes ses mises-en-scènes Judith Malina continuait d'expérimenter la participation du public et de promouvoir la Belle NonViolente Révolution Anarchiste.Judith Malina continuait de poursuivre une carrière au Cinema. Elle est apparue dans "Awakening" "Household Saints" "China girl" Enemies A Love Story" "The Addams Family" "Dog Day Afternoon" entre autres...".De 2011 à 2013 Judith Malina s'est installée à Lillian Booth Actors Home à Englewood New Jersey. Judith Malina jouait "The Plot Ys the Revolution" une interview théâtrale avec l'actrice italienne Silvia Calderoni en création avec Motus.Les spectacles ont eu lieu en Italie en France et en Suisse.En 2011"Love And Politics"film sur Judith Malina réalisé par Ali Jacoubi et Azad Jafarian. http://www.livingtheatre.org et worlddofculture...
adresse email envoyer un mail à l'auteur
Renseignements
Titre(s), Diplôme(s) :
Piscator's DRAMATIC WORKSHOP.New School.New York

Institution de travail :
Fondatrice avec -Julian Beck de la Cie du LIVING THEATRE. 1948-2015

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), metteur en scène. Actrice

Bibliographie
L'ENORME DÉSESPOIR
Journal d'août 1968 à avril 1969
Judith Malina, Stéphanette Vendeville - Traduction par Fanette Vander
Autres parutions

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE DES ŒUVRES DE JUDITH MALINA
JOURNEAUX INTIMES:
DIARIES 1947-1957 (Journeaux 1947-1957) – New York, Grove Press, 1984. En anglais.
THE ENORMOUS DESPAIR - New York, Random House, 1972. Les Journaux de la tournée américaine 1968-69. En anglais.
LIVING HEISST LEBEN THÉÂTRE, (Living C'est du Théâtre Vivant) par Imke Buchholz et Judith Malina – München, Trikont Verlag, 1978. Citations des Journaux de 1977 en Allemagne. En allemand.
DIÁRIO DE JUDITH MALINA: O LIVING THEATRE EM MINAS GERAIS (Journal de Judith Malina: le Living Théâtre à Minas Gerais) – Belo Horizonte, Secrétariat de la Culture du Gouvernement de Minas Gerais, 2008. Dernière partie des Journaux Brésiliens. Comprend le postface du traducteur, Ilion Troya, sur le Living Théâtre au Brésil en 1970-71 et sa chronologie des productions du Living. Édition limitée. En portugais.
THÉORIE THÉÂTRALE
CONVERSAZIONI CON CRISTINA VALENTI – JUDITH MALINA: L’Arte, l’Anarchia, il Living Theatre (Conversations avec Cristina Valenti – Judith Malina: L’Art, l’Anarchie, le Living Théâtre) – Milan, Elèuthera, 1995. Entretiens traduits de l’anglais, edités et commentés par Cristina Valenti, auteur e Professeur Associée des Arts à l’Université de Bologne, prises le long des tournées du Living en Europe. En italien.
THE PISCATOR NOTEBOOK (Le Cahier de Piscator) – Londres, Routledge, 2012. Cahier de notes prises pendant ses études avec Erwin Piscator à 18 ans, avec des commentaires récents sur l’art du théâtre ajoutés par la renomée registe à 85. En anglais.
NOTAS SOBRE PISCATOR: Teatro Político e Arte Inclusiva (Notes Sur Piscator: Théâtre Politique et Art Inclusif) – São Paulo, Edições Sesc São Paulo, 2017, traduction brésiliènne de The Piscator Notebook, notée et postfaciée par Ilion Troya.
POÉSIE
POEMS OF A WANDERING JEWESS (Poèmes d'une Juive Errante) – Paris, Handshake Editions, 1982, 1984. En anglais.
LOVE AND POLITICS (Amour et Politique) – Detroit, Black & Red, 2001. En anglais.
HAVING LOVED (Ayant Aimé) – Silverton, Oregon, Fast Books, 2015. Edition de Michael Smith. En anglais.
FULL MOON STAGES: Personal Notes from 50 Years of The Living Theatre, (Scènes de Pleine Lune: Notes Personnelles pendant 50 Ans du Living Théâtre) – New York, Three Rooms Press, 2015. Poème composé d'un seul verset écrit à chaque pleine lune, traverse un demi-siècle de tournées internationales. En anglais.
PIÈCES DE THÉATRE
NOT IN MY NAME (Pas à mon nom) acte théâtral de protestation contre la peine de mort presentée à Times Square au moment de chaque exécution réele, après 1994. En anglais.
NO, SIR! (Monsieur, Non!) Acte théâtral antimilitariste devant la station de recrutement militaire à Times Square, 2006. En anglais.
EUREKA! par Hanon Reznikov, complétée par Judith Malina, 2008. En anglais.
KORACH, the Biblical Anarchist (Korach, l'anarchiste biblique), 2010. En anglais.
HISTORY OF THE WORLD (L’Histoire du Monde), 2012. En anglais.
HERE WE ARE (Nous Voilà Ici), 2013. En anglais.
NO PLACE TO HIDE (Nulle Part Où Se Cacher), 2014. En anglais.
PIÈCES DE THÉÂTRE, AVEC JULIAN BECK
MYSTERIES AND SMALLER PIECES (Mystères et Pièces plus courtes), in John LAHR - THE GRAND AMERICAN LIFE SHOW, New York, Bantam Books, 1974. En anglais.
MYSTERIES AND SMALLER PIECES (Mystères et Pièces plus Courtes), in IL LAVORO DEL LIVING THEATRE (Le Travail du Living Théâtre) – Milan, Ubu Libri, 1982 – Texte de la pièce, dans une auto-biographie du Living Théâtre, parmi les Matériaux 1952-1969. En italien.
PARADISE, NOW! (Le Paradis, Maintenant!) – Torino, Einaudi, 1970. En italien.
PARADISE, NOW! – New York, Random House, 1971. En anglais.
RAJ, TERAZ! – Polska – Publication clandestine de Paradise, Now! non datée. En polonais.
LE LEGS DE CAÏN: Créations Collectives du Living Theatre au Brésil, Paris, Bélibaste, 1972. Texte de trois pièces crées au Brésil en 1970-71. En français.
LA HERENCIA DE CAÍN (Le Legs de Caïn) – Madrid, Edicusa/ Cuadernos para el Dialogo, 1975. Idem. En espagnol.
SEVEN MEDITATIONS ON POLITICAL SADO-MASOCHISM (Sept Méditations sur le Sadomasochisme Politique), Boston, Fag Rag, VI - Automne-Hiver 1973. En anglais.

SIETE MEDITACIONES SOBRE EL SADO-MASOQUISMO POLÍTICO (Sept Méditations sur le Sadomasochisme Politique), Buenos Aires, Primer Acto, 1974. En espagnol.
SETTE MEDITAZIONI SUL SADO-MASOCHISMO POLITICO (Sept Méditations sur le Sadomasochisme Politique), Turin, Centro Anarchico di Documentazione, 1976. En italien.
SIEBEN MEDITAZIONEN ÜBER DEN POLITISCHE SADO-MASOCHISMUS (Sept Méditations sur le Sadomasochisme Politique), München, Trikont Verlag, 1978. En allemand.
TURNING THE EARTH (Tournant la Terre) in THE DRAMA REVIEW, New York University, Volume 19, Nº 3 (T-67), September 1979.
TRADUCTION
BRECHT, Bertholt – SOPHOCLES’ ANTIGONE ADAPTED BY BERTOLT BRECHT (L'Antigone de Sophocle, Adaptée par Bertolt Brecht), basée sur la traduction allemande de Friedrich Hoelderlin, traduite par Judith Malina – New York, Applause Theater Book Publishers, 1990. En anglais.
ESSAIS, PRÉFACES ET NOTES DE RÉGIE
Directing The Brig (Mettre en scène The Brig), in BROWN, Kenneth -- THE BRIG, New York, Hill & Wang, 1965. Essai sur la mise-en-scène de la piece. En anglais
Cuaderno de dirección de La Prisión, in LIVING THEATRE LA PRISION, par Kenneth Brown (essai Mettre The Brig en scène), suivi de EL LEGADO DE CAIN, par J. Malina et J. Beck, Madrid, Edicusa, Cuadernos para el diálogo, 1972. Cette édition compend tous les contenus des deux volumes The Brig et Le Legs de Caïn. En espagnol.
Diary Excerpts (Extraits de son Journal), in Karen Malpede - WOMEN IN THE THEATRE (Femmes Dans Le Théàtre), New York, Limelight Editions, 1983. En anglais.
The Work of an Anarchist Theatre (L'œuvre d'un théâtre anarchiste), in O'Brien, Mark et Little, Craig - REIMAGING AMERICA: The Arts of Social Change (Reimaginer l'Amérique: Les arts du changement social) – Philadelphia, New Society Publishers, 1990. Essai. En anglais.
From the Brazilian Diaries (Extrait des Journeaux Brésiliens), in Heresies, vol 3, n ° 1, New York, 1980. Citations des journaux intimes de 1970-1971. En anglais.
Manicomio (Hospice d’alienés) – in The Drama Review, New York, University, Volume 22, numéro 2, juin 1978. Article sur le travail du Living dans des hôpitaux psychiatriques en Europe. En anglais.
Preface (Avant-propos) in BECK, Julian – THE LIFE OF THE THEATRE: The Relation of the Artist to the Struggle of the People (La Vie du Théâtre: La relation de l'artiste à la lutte du peuple), , deuxième édition, 1986. En anglais.
Notes, in BECK, Julian – THEANDRIC, édité par Erica Bilder, 1992. En anglais.

Tratti dai Diari di Judith Malina (Extraits des Journaux de Judith Malina) in REZNIKOV, Hanon – QUATRO SPETTACOLI DEL LIVING THEATRE (Quatre Spectacles du Living Théàtre) – Lecce, Piero Manni, 2000. Passages décrivant les pièces: The Zero Method (La Méthode Zéro), Anarchy (Anarchie), Utopia (Utopie) et Capital Changes (Changements de Capital). Edition bilingue en italien et anglais.
Extracts from the Diaries of Judith Malina (Extraits des Journaux de Judith Malina) in REZNIKOV, Hanon – LIVING ON THIRD STREET: PLAYS OF THE LIVING THEATRE (Le Living à la Toisième Rue – Pièces du Living Théâtre), édité par Cindy Rosenthal. – New York, Autonomidia, 2008.
Passages référantes aux pièces: The Tablets (Les Tablettes), Tumult (Tumulte), Rules of Civility, Règles de Civilité, The Body of God (Le Corps de Dieu), et Capital Changes (Changements de Capital). En anglais.

OEUVRES CONJOINTES DE JUDITH MALINA ET JULIAN BECK
LIVRES D'ENTRETIENS ET CITATIONS DES JOURNAUX
WE, THE LIVING THEATRE, a Pictorial Documentation (Nous, Le Living Théâtre: Documentation picturale) photos de Gianfranco Mantegna, avec Aldo Rostagno, éditeur – New York, Ballantine Walden, 1969. Photos de spectacles et de vie communautaire dans les années 1960 en Europe. Contient des entretiens avec Judith Malina, Julian Beck et d'autres membres de la compagnie. En anglais.
ENTRETIENS AVEC LE LIVING THEATRE, avec Jean-Jacques Lebel - Paris, Editions Pierre Belfond, 1969. Comprend des interviews de Judith Malina, Julian Beck et d'autres membres de la Compagnie autour des événements après Mai 1968. En français.
Desdémone BARDIN,IMPRESSION/EXPRESSION PARADISE NOW THE LIVING THEATRE:AVIGNON 1968.
TEXTES À PROPOS DU THÉÂTRE
IL LAVORO DE LIVING THEATRE: Materiali 1952-1969 (Le Travail du Living Théàtre: Matériaux 1952-1969), Op. cit. En italien.
Messages in COLE, Toby et KRICH CHINOY, Helen – ACTORS ON ACTING (Acteurs sur le Jeu), New York, Crown, 1970. En anglais.
The Kiss of the Lash (Le baiser du fouet), in OZ Magazine n ° 29, Londres, juillet 1970 - Entretien avec Danne Hughes. Entretien sur la libération des femmes et le sadomasochisme dans la domination patriarcale. En anglais.
Tamos aí, bichos! (Nous y sommes, les mecs!) – O Pasquim, nº 66 - Rio de Janeiro, 23 septembre 1970 – colonne “Underground” de Luiz Carlos Maciel. Une longue interview qui a fait connaître le Living Théàtre un peu partout dans le Brésil. En portugais.


ŒUVRES D’AUTEURS DIVERS SUR LE LIVING THÉÂTRE ET JUDITH MALINA
GRANÉS, Carlos – LA INVENCIÓN DEL PARAÍSO: El Living Theatre y el arte de la osadia (L'INVENTION DU PARADIS: Le Living Théâtre et l'art de l'audace), Barcelone, Taurus, 2015. L’anthropologue de l'art colombian Carlos Granés étude la tournée de Paradise, Now! aux États-Unis en 1968-69 et la l'aventure suivante au Brésil 1970-71. En espagnol.
TYTELL, John – THE LIVING THEATRE: Art, Exile and Outrage (Le Living Théâtre: Art, Exil et Scandale) – New York, Grove Press, 1995. Biographe connu des auteurs d'avant-garde, Tytell parcourt la vie du Living Theatre en se basant sur les écrits de Judith Malina et de Julian Beck dès leur première rencontre, en 1943, jusqu'aux annés 1990. En anglais.
TYTELL, John – THE LIVING THEATRE: Arte, Exilio y Escándalo (Le Living Théâtre: Art, Exil et Scandale) – Barcelone, La Liebre de Marzo, 1999. En espagnol.
BINER, Pierre – LE LIVING THEATRE: Histoire sans Légende - Lausanne, La Cité, 1968. Contient de nombreuses interviews à Judith Malina e Julian Beck. En français.
BINER, Pierre – IL LIVING THEATRE, Bari, De Donato, 1968. En italien.
BINER, Pierre – THE LIVING THEATRE, New York, Avon Books, 1972. En anglais.
BINER, Pierre – O LIVING THEATRE, Lisbone, Forja, 1976. En portugais.
BINER, Pierre – Viser le Cœur, in LE LEGS DE CAIN, Paris, Bélibaste, 1972. Essai sur l’aventure du Living au Brésil en 1970-71 et sa recherche, pour des espaces alternatifs à la scene théâtrale. En français.
BINER, Pierre – Mirar el Corazón, in EL LEGADO DE CAIN, op. cit. En espagnol.
BARTOLUCCI, Giuseppe – THE LIVING THEATRE, Roma, Samona e Savelli, 1970. En italien.
NEFF, Renfreu – THE LIVING THEATRE - USA - New York, Indianapolis, Bobbs-Merrill, 1970.
Récit de la tournée américaine du Living Theatre après cinq ans d’exil volontaire en Europe,
par une journaliste qui l’accompagne comme groupie de septembre 1968 à mars 1969, avec des photographies de Gianfranco Mantegna, son copain et acteur de la Compagnie.
SILVESTRO, Carlo – THE LIVING BOOK OF THE LIVING THEATRE (Le Livre Vivant du Living Théàtre) -, Milano, Mazzotta, 1971. Un essai photographique par le journaliste Carlo Silvestro, comprend des textes et des manifestes du Living en Europe dans les années 60, ainsi que des poèmes de Judith Malina et Julian Beck. En anglais.
KORAN, Jaroslav e Oslzly, Petr – LIVING THEATRE, Prague, Jazz Petit, 1980. Vaste collection de textes. En tchèque.

CHAPITRES EXTENSIFS OU MENTIONS SUR LIVRE
JACQUOT, Jean – LES VOIES DE LA CREATION THEATRALE - The Brig, Frankenstein, Antigone, Paradise Now - Paris, Editions du Centre National de la Recherche Scientifique, 1970, pp 171-270. En français.
PASOLINI, Pier Paolo – Manifesto per un Nuovo Teatro (Manifeste pour un Nouveau Théâtre) in BREVINI, Franco – PER CONOSCERE PASOLINI (Pour Connaître Pasolini) Milan, Mondadori, 1981. En italien.
BROOK, Peter - THE EMPTY SPACE (L'Espace Vide), New York, Athénée, 1968. En anglais.
CHAIKIN, Joseph - THE PRESENCE OF THE ACTOR (La Présence de L'acteur), New York, Atheneum, 1972. En anglais.
CROYDEN, Margaret – LUNATICS, LOVERS & POETS: The Contemporary Experimental Theatre (Lunatiques, Amoureux & Poètes: Le théâtre expérimental contemporain), New York, McGraw-Hill Book Company, 1974. En anglais.
MALPEDE, Karen – PEOPLE'S THEATRE IN AMERIKA (Théâtre du Peuple en Amérique), New York, Drama Book Specialists Publishers, 1972. Comentaires et Documents. En anglais.
MOLINARI, Cesare – STORIA DI ANTIGONE (L'Histoire d'Antigone), Bari, De Donato, 1977. En italien.
MALPEDE, Karen – WOMEN IN THEATRE: Compassion and Hope (Les Femmes au Théâtre: Compassion et Espoir), New York, Limelight Editions, 1983. En anglais.
DE MARINIS, Marco – IL NUOVO TEATRO (Le Nouveau Théàtre) – Turin, Bompiani, 1987. En italien.
CHAIKIN, Joe – THE PRESENCE OF THE ACTOR (La Présence de l’Acteur) – New York, Atheneum, 1972.
ARTICLES D'ANTHOLOGIES SUR JUDITH MALINA ET LE LIVING THÉÂTRE
ASHBY, Romy et KIDD, Foxy – The Beautiful, Non-Violent Pacifist Revolution: Judith Malina (La belle révolution pacifiste non-violente: Judith Malina), in Goodie 36, 2008. En anglais.
ROSENTHAL Cindy – Judith Malina and the Living Theatre: Storming the Barricades and Creating Collectively. (Judith Malina et le Living Theatre: assaut sur les barricades et créer collectivement) in SYSSOYEVA K., PROUDFIT S. (éditrices) WOMEN, COLLECTIVE CREATION, AND DEVISED PERFORMANCE – (Femmes, Creation Collective, et Performance) , Palgrave Macmillan, New York, 2016. En anglais.
TROYA, Ilion – Posfácio (Postface), in MALINA, Judith – NOTAS SOBRE PISCATOR (Notes Sur Piscator), op. cit.
TROYA, Ilion – Posfácio (Postface), in MALINA, Judith – DIÁRIO DE JUDITH MALINA: O LIVING THEATRE EM MINAS GERAIS (Journal de Judith Malina: le Living Théâtre à Minas Gerais), op. cit.
TROYA, Ilion – Fragmentos da Vida do Living Theatre (Fragments de la vie du Living Théâtre), Ouro Preto, 25º Festival de Inverno, Julho de 1993. Essai historique, sélection et traduction de textes de Judith Malina, Julian Beck e Hanon Reznikov, pour le Festival d’Hiver à Ouro Preto, Brésil. En portugais.
WALKER, Thomas S. – “I Think I’m Still Here - I Wonder Why”: a personal memoir of The Living Theatre, New York, Performing Arts Journal (PAJ) N.112, January 2016. An essay about how, where and when I first met the Living Theatre, in 1968.

WALKER, Thomas S. – “A History of The Living Theatre”, New York, Boo-Hooray Gallery, 2016. A short essay of 2500 words as a booklet accompanying each of The Living Theatre ephemera gift boxes available.

WALKER, Thomas S. – "Napoli and The Living Theatre”, Naples, Fondazione Morra, October 2017. Essay written for the catalogue of the Art Exhibition "Julian Beck and The Living Theatre" held by this Neapolitan foundation, a part of its large Julian Beck original art collection and Living Theatre archive.

WALKER, Thomas S. – "Judith Malina and The Living Theatre", Play Program Note in “Venus and Mars”, Oslo, December 2017. This Living Theatre and Grusomhetens Teatr co-prodution opened in Oslo in December 2017.

UPCOMING PUBLICATIONS:

Soon to be published by City University New York:

“Motus and Me”, New York, “European Stages”, CUNY Graduate Center. An essay on my relationship to the Italian theatre group Motus, producer of “The Plot Is The Revolution” a performance piece with Judith Malina, myself and Brad Burgess, played between 2011-2013 in Europe and New York. The essay includes an in depth analysis of the Motus play, MDLSX” (See promo video:) https://vimeo.com/147019538

In preparation for an upcoming photographic book by Letizia Mariotti, New York and Paris:

“Judith Malina Moves to Clinton Street, Part One” – The same essay in the “Venus and Mars” play program.

“Judith Malina Moves to Clinton Street, Part Two” – A much longer essay about Judith’s life and work at The Living Theatre on Clinton Street (2007-2013).

_______________
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 15 août 2018 | © Harmattan - 2018 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port