Joseph-François Kremer

Auteur(e)/Compositeur(trice)
Docteur en Esthétique et Sciences de l'Art (Université Paris I,1991), habilité à diriger des recherches (Université Strasbourg II, 1997), inscrit sur la liste de qualification aux fonctions de Professeur d’université (1998), Joseph-François Kremer a enseigné la philosophie de la musique et l’esthétique à la Schola Cantorum de Paris, dirigé le séminaire de Musique d'ensemble et Communication à l'I.F.E.D.E.M., Ile de France, de 1992 à 1994 ; et il est régulièrement invité en France et à l'étranger lors de sessions de recherche et d'enseignement, en Azerbaïdjan (Bakou) comme en Finlande (Imatra). Il a été missionné par la Fondation Fesnojiv du Venezuela (Caracas) et a publié un livre sur le système d'éducation musicale et sociale au Venezuela (2003). Il est co-réalisateur avec F. B. Mâche de la Charte d'enseignement de la composition et de la musicologie à l'université de Caracas, et y enseigne ainsi qu'au SEDE, en tant que professeur et directeur des études, l'Esthétique et l'Analyse depuis 2004.

La création musicale de Joseph-François Kremer est rattachée à un courant original du postmodernisme. Le compositeur est cité dans le Larousse de la musique (in Histoire de la musique, publiée chez Larousse, 2000, p. 1137). Son style d'écriture se situe entre la conception formelle d'un héritage musical théorisé et la recherche de nouveaux climats musicaux librement référencés, qu'il définit lui-même dans une esthétique "post-postmoderne". Il est très sensible à la qualité sonore dans la création musicale contemporaine et au rôle de l'apport humain dans le contexte de l'interprétation musicale.
Menant une activité de compositeur, violoncelliste, chef d’orchestre et musicologue, Joseph-François Kremer a travaillé le violoncelle avec Robert Cordier, Maurice Gendron et Claude Burgos ; il étudia la direction d'orchestre avec J.C. Hartmann et Pierre Dervaux et la composition. Il fut principalement disciple de Claude Ballif. dogma.free.fr
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Institution de travail :
Conservatoire Darius Milhaud d'Antony 140 avenue de la division Leclerc 92160 Antony

Fonction(s) actuelle(s) : Auteur(e)/Compositeur(trice), violoncelliste, chef d'orchestre, Directeur(trice) de la collection Sémiotique et philosophie de la musique

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

Les formes symboliques de la musique, Paris, Méridiens Klincksieck, Collection de Musicologie, 1984.
Réédition et analyse du Traité d’Harmonie (1722) de J. P. Rameau, précédé d’une Introduction « Rameau, l’harmonie et les méprises de la tradition », Paris, Méridiens Klincksieck, Collection de Musicologie, 1986 ; 2è édition 1992.
Les grandes topiques musicales, Paris, Méridiens Klincksieck, Collection de Musicologie, 1994.
L’Offrande musicale de Jean-Sébastien Bach, Introduction et analyse musicale de Marcel Bitsch, Paris, Éditions Kimé, Collection Musica, 1994.
Les Préludes pour piano de Claude Debussy en correspondance avec À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Introduction et analyse musicale de Marcel Bitsch, Paris, Éditions Kimé, Collection Musica, 1996.
Réédition et introduction de Jean-Philippe Rameau, Nouveau système de musique théorique (1726), Paris, Éditions Aug. Zurfluh, 1996.
Esthétique musicale. La recherche des dieux enfuis, Paris, L’Harmattan, 2000.
« Le rôle de la méthode dans l’analogie », in Méthodes nouvelles. Musiques nouvelles. Musicologie et création, sous le direction de Marta Grabocz, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2000, pp.171-198.
« Entre découverte et reconnaissance. Pour une compréhension valide du signe », in Approches herméneutiques de la musique, sous la direction de Jacques Viret, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2001, pp.123-138.