• Couverture Chevènement lave plus blanc ! De la propagande à la communication publicitaire

CHEVÈNEMENT LAVE PLUS BLANC ! DE LA PROPAGANDE À LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE

Dominique Desmarchelier

Aspects linguistiques du texte de propagande
Date de publication : janvier 2006
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Au commencement était le mot… Propagande
Le Grand Robert de la langue française définit ainsi le mot propagande :
1689 : congregatio de propaganda fide : institution pour la propagation de la foi
chrétienne. (1662) propaganda, est l'adjectif verbal de propagare "qui doit
être propagé".
1790 : (par extension) Association dont le but est de répandre les doctrines d'un
parti politique.
Action exercée sur l'opinion pour l'amener à avoir certaines idées politiques ou
sociales.
La connotation négative, synonyme de manipulation, est récente
(d'Almeida, 2002). Elle est associée aux pratiques des régimes totalitaires et
aux techniques de la communication de masse. "Faire de la propagande…".
Pour Jean Marie Domenach (1965) : "La propagande se rapproche de la
publicité en ce qu'elle cherche à créer, transmettre ou confirmer des opinions et
qu'elle use en partie de moyens qu'elle lui a empruntés(􀁽) La propagande
influence (􀁽) l'attitude fondamentale de l'être humain." Plus près de nous
enfin, Quessada (2002) : "Le discou

     
  • ISBN : 2-296-00007-X • janvier 2006 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto