• Couverture La vindicte américaine / contre les Etats terroristes ne convainc pas les Européens
  • 4eme La vindicte américaine / contre les Etats terroristes ne convainc pas les Européens

LA VINDICTE AMÉRICAINE / CONTRE LES ETATS TERRORISTES NE CONVAINC PAS LES EUROPÉENS

Jean-Christophe Ploquin

revue d'origine de cet article : Confluences Méditerranée 20

Date de publication : janvier 1997
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le 13 mars 1996 à Charm-el-Cheikh (Égypte), un sommet inédit des
"bâtisseurs de la paix" a tenté de promouvoir une vision unilatérale
du terrorisme au Moyen-Orient. Mais la coalition n'a duré que le
temps d'une photo. Un sommet du G7 sur le terrorisme à Paris fin
juillet, a montré combien le souci des Américains et des Européens
de coopérer dans ce domaine se heurte à des perceptions différentes
de la menace et à des intérêts géo-stratégiques divergents
À la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, le 24
septembre 1996, le président américain Bill Clinton a souhaité mobiliser
la communauté des nations sur deux thèmes: la limitation et le contrôle
des armes nucléaires et des armes de destruction massive, et la lutte contre
le terrorisme. Un tiers de son intervention a été consacrée à ce dernier
sujet, sur lequel il s'était déjà appesanti

     
  • ISBN : 2-7384-4974-3 • janvier 1997 • 8 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso