• Couverture ENTRETIEN AVEC LE SÉNATEUR GIANFRANCO MIGLlO*

ENTRETIEN AVEC LE SÉNATEUR GIANFRANCO MIGLLO*

revue d'origine de cet article : Cultures et Conflits 7

Date de publication : septembre 1992
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

.C&C 1 : Sénateur, pourriez-vous me donner une définition de la
"nation" ?.Gianfranco MIGLIO: C'est une invention artificielle que l'État
moderne a créée. La nation n'existe pas.
. C&C:Et l'État-nation?.Gianfranco MIGLIO : Il est en train de sortir de l'histoire et sera
remplacé par des agrégations politiques, par des fusions en vue
d'intérêts communs.. C&C:Après la ratification du traité de Maastricht, et donc
à la veille de la concrétisation de l'Europe unie, n'est-il pas
paradoxal d'envisager la division de l'Italie en trois
macrorégions : le Nord, le Centre et le Sud?
. Gianfranco MIGLIO : Ce n'est pas du tout paradoxal. Les pays
très nationalistes seront ceux qui auront le plus de mal à se faire à la
réalité européenne. Avec ces pays, nous arriverons à une unité
antithétique. La perspective de l'unité

     
  • ISBN : 2-7384-1877-5 • septembre 1992 • 2 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto