• Couverture Le métier de cycliste professionnel : les contraintes de la

LE MÉTIER DE CYCLISTE PROFESSIONNEL : LES CONTRAINTES DE LA "RÉMUNÉRATION"

Le sport entre public et privé : frontières et porosités
Date de publication : mai 2009
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Avaler des kilomètres à l'entraînement comme en compétition, s'imposer une
hygiène de vie irréprochable ou encore subir l'intrusion des médias dans sa vie
privée, sont autant de contraintes routinières du cycliste professionnel. Pour en
discuter, les coureurs utilisent facilement dans leur jargon des expressions métaphoriques
comme "faire le métier". Cette expression fait corps avec le cyclisme et
n'est pas anodine car elle renvoie les initiés aux nombreuses interprétations sémantiques
qui pointent sur des exigences ordinaires de la pratique. À travers son usage,
les coureurs expriment ainsi les difficultés de leur métier et sous-entendent parfois
des pratiques illicites. La course cycliste fait partie intégrante du métier. Au départ
de celle-ci, chaque concurrent peut légitimement prétendre à la victoire. Ce principe,
basé sur l'équité sportive et l'effort physique, est perpétuellement remis en jeu
à chaque compétition. En cas de succès, un cycliste professionnel, qui s'attache à
respecter cet "état de grandeur" (Boltanski et Thévenot, 1991), profite financièrement
de sa réussite sportive. Par conséquent

     
  • ISBN : 978-2-296-09367-6 • mai 2009 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto