• Couverture Carrières de trapézistes : du sportif à l'artiste

CARRIÈRES DE TRAPÉZISTES : DU SPORTIF À L'ARTISTE

Magali Sizorn1 Betty Lefèvre2

Le sport entre public et privé : frontières et porosités
Date de publication : mai 2009
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cet article propose d'analyser comment une discipline circassienne emblématique,
le trapèze (Forette, 1998), permet de questionner et d'appréhender les rapports
sport, art et performance. Il s'appuie sur une étude ethnosociologique
s'attachant à analyser ce que signifie aujourd'hui être trapéziste. Artiste de cirque
(de quel(s) cirque(s) ?), acrobate, gymnaste volant, et même "artiste", autant de
qualités interrogées par une enquête ethnographique associée à une mise en perspective
historique. S'il s'agit d'étudier la manière dont les trapézistes se disent en
tant qu'artistes (Sizorn, 2006), nous adopterons un angle d'observation particulier
en centrant notre analyse sur les jeux et enjeux d'assimilation/distinction opérés
par les trapézistes avec la gymnastique. Si aujourd'hui on ne trouve plus de trapèze
dans les salles de gymnastique, les liens entretenus par ces deux "mondes" (Becker,
1988), le cirque et la gymnastique, distincts aujourd'hui, étaient beaucoup plus
étroits au XIXe siècle. Les travaux de Jacques Defrance (1987), analysant les rapports
entretenus par ces deux pratiques, ont notamment mis en évidence le processus
par lequel se sont autonomisés les champs de

     
  • ISBN : 978-2-296-09367-6 • mai 2009 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto