• Couverture Privé/public : catégories pratiques ou catégories d'analyse ? Quelques interrogations autour d'une évidence politique appliquée à l'espace des sports

PRIVÉ/PUBLIC : CATÉGORIES PRATIQUES OU CATÉGORIES D'ANALYSE ? QUELQUES INTERROGATIONS AUTOUR D'UNE ÉVIDENCE POLITIQUE APPLIQUÉE À L'ESPACE DES SPORTS

Jean-Michel Faure Charles Suaud1

Le sport entre public et privé : frontières et porosités
Date de publication : mai 2009
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
Un examen des usages des catégories "privé/public" appliquées au sport invite
à se munir d'une définition basique de cette pratique, en tant qu'institution au sens
durkheimien du mot. Le sport est une organisation stable, contraignante et normalisatrice
dont le fonctionnement normal présuppose des représentations mentales
ajustées parce que formées au fil des années pour répondre aux besoins de la pratique.
Il se trouve que l'articulation privé/public renvoie à ces deux faces de la définition.
Elle désigne d'une part un principe objectif d'organisation des fédérations et
des clubs qui sont des entités de droit privé, chargées d'offrir des prestations en
matière de pratiques sportives au nom d'une délégation de mission de service public.
Pour des raisons historiques, le pôle public a prévalu dans la structuration de
l'espace bureaucratique du sport en France, entraînant une valorisation de toutes
les propriétés qui lui sont

     
  • ISBN : 978-2-296-09367-6 • mai 2009 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto