• Couverture L’ENTREPRENEURIAT FRANCOPHONE AUQUÉBEC : 60 ANS D’OBSERVATIONS
  • 4eme L’ENTREPRENEURIAT FRANCOPHONE AUQUÉBEC : 60 ANS D’OBSERVATIONS

L’ENTREPRENEURIAT FRANCOPHONE AUQUÉBEC : 60 ANS D’OBSERVATIONS

L'entrepreneuriat francophone : évolution et perspectives
Date de publication : janvier 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette communication tentera de dresser un portrait de l’évolution de
l’entrepreneuriat francophone au Québec depuis le milieu du siècle dernier.
Pour ce faire, reculons de 60 ans l’horloge.
Le premier constat qui doit être fait, c’est qu’il y a alors deux Québec
entrepreneuriaux dans un. Le premier, celui de la grande industrie, est sous
contrôle anglophone. C’est le cas pour l’importante industrie des pâtes et
papiers, l’industrie minière, l’industrie des métaux, le raffinage du pétrole et la
distribution des produits pétroliers, l’industrie pétrochimique, la fabrication
métallique lourde, l’industrie textile ou encore pour les grandes institutions
financières (banques, assureurs, fiducies, valeurs mobilières) et du transport
sous ses différentes formes : le ferroviaire, le maritime ou l’aérien. À
l’exception du secteur financier et des transports, contrôlées par des capitaux
canadiens, une forte proportion de

     
  • ISBN : 978-2-296-10795-3 • janvier 2010 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat