LE SECOND FRONT DE LA GUERRE CONTRE LE TERRORISME

Les mouvements islamistes du Sud Est Asiatique

Texte de l'allocution du colloque "les montes en puissance en Asie" organisé par le club "Démocraties", (Sénat, Salle Médicis - Samedi 30 Novembre 2002)

Philippe Raggi

Date de publication : mai 2004

Mesdames, Messieurs,

si l’on parle en Asie de montées en puissance, le premier des éléments concernés sera bien évidemment l’Etat. Mais l’on sait aujourd’hui que l’Etat ne détient plus le monopole du pouvoir. Nous pouvons ainsi constater qu’il y a de manière équivalente une certaine montée en puissance des mouvements terroristes islamistes.

Cependant la lutte engagée par ces mouvements ne se substitue pas à celle des Etats : elle s’y ajoute.

Avec la défaite du régime des Talibans en Afghanistan, un certain nombre de radicaux islamistes, ayant échappé aux mailles du filet, ont trouvé refuge dans différents pays « meubles », pas uniquement voisins, et c’est ainsi que certains d’entre eux se sont retrouvés dans différents pays d’Asie du Sud Est insulaire. Alors, pourquoi ces pays ?

Comme le signale John GERSHMAN, dans la livraison de Juillet/Août 2002 de FOREIGN AFFAIRS, ce choix réside dans la conjonction de plusieurs facteurs :

- Ce sont des Etats fortement touchés par la crise financière puis économique de 1997,

- Ce sont des Etats qui ne sont pas en mesure de faire respecter totalement la loi et l’ordre sur l’ensemble de leur territoire respectif,

- Ce sont des Etats, enfin, qui, pour quelques uns d’entre eux, pratiquent une certaine discrimination à l’égard de quelques franges de leur population.

Mais si ces trois conditions sont peut-être nécessaires, elles ne sont pas en tout cas suffisantes pour faire de certains pays le nids et le refuge des terroristes transnationaux de l’entité baptisée « Al-Quaida ». En effet, si l’Asie du Sud-Est est devenue le second front de la lutte contre le terrorisme, c’est essentiellement parce que les pays concernés recèlent sur leur territoire respectif - et ce depuis fort longtemps - des mouvements d’inspirations islamistes, différents mouvements à même de prêter aide, refuge et main-forte aux hommes d’Al Quaida. Toutefois, précisons qu’il existe également des mouvements qui, bien qu’inspirés seulement par Al Quaida et sa lutte contre l’hégémonie américaine, lui sont par ailleurs structurellement étranger.

Cette région d’Asie du sud-est est donc devenu, à compter du 11 septembre 2001, le second front dans la lutte engagée contre le terrorisme islamiste. Ainsi, les Etats-Unis intervenaient aux Philippines aux côtés des Forces Armées de Manille fin janvier 2002 dans le cadre de l’exercice « Balikatan 2002» (qui signifie littéralement "épaule contre épaule"); ainsi, étaient arrêtés plusieurs dizaines de militants radicaux tant en Malaisie qu’à Singapour qu’aux Philippines. A ce sujet, notons que l’Indonésie n’avait, avant les attentats de Bali et de Manado, pratiqué aucune arrestation tangible dans les milieux islamistes.

Ce sont quelques uns de ces mouvements islamistes que je me propose brièvement de vous présenter ; et cela, me semble-t-il, peut être d’un certain intérêt ne serait-ce que pour comprendre quelques événements passés, présents et futurs dans cette région.

Les Philippines

Je commencerais par les Philippines. C’est un sénateur américain, Sam BROWNBACK, siégeant à la commission des affaires étrangères, qui disait l’année dernière que les Philippines seraient « la prochaine cible après l’Afghanistan ». Par ailleurs l’intervention militaire américaine du début de l’année, devait s’appeler au départ, « Enduring Freedom-Philippines ».

Mais où se situe le théâtre ? Nous sommes au Sud des Philippines, entre l’île de Mindanao et la portion malaisienne du Nord de Bornéo (Shabah). Entre ces deux pôles, distants d’environ 300 Km, un chapelet d’îles : l’archipel des Sulu, situé entre la Mer du même nom et la Mer de Célèbes. Dans cette région, une concentration de musulmans sunnites, de l’école Shaféite, qui se regroupe sous la bannière du « peuple Moro ». Les Moros regroupent ces musulmans du Sud des Philippines qui ont été ainsi labellisé par les Espagnols au début du XVIème siècle.

Notons toutefois que les musulmans philippins, qui ne représentent que 5

     
  • Colloque "les montes en puissance en Asie"
    Organisé par le club "Démocraties"
    Sénat, Salle Médicis - Samedi 30 Novembre 2002.
    Texte de l'allocution
  • mai 2004

du même auteur

ACEH : FIN DE L'OPTION DIPLOMATIQUE
Mai 2003
Philippe Raggi
COLLOQUE SUR LES FORCES SPÉCIALES
Philippe Raggi
CONFLIT DES MOLUQUES (INDONÉSIE) (LE)
Texte arrêté au 6 février 2002
Philippe Raggi
ENTRETIEN AVEC MOHAMMAD NUR JULI
Responsable-négociateur du GAM (Mouvement pour un Aceh Libre), directeur de l'International Forum for Aceh
Philippe Raggi
ETATS-UNIS ET INDONÉSIE : DES RELATIONS SUIVIES
28 octobre 2002
Article paru dans la Revue Française de Géopolitique n°1
Philippe Raggi
HÉRAUTS MALGRÉ NOUS
Février 2006
Philippe Raggi
IL Y A 50 ANS, LE 7 MAI 1954, DIEN BIEN PHU TOMBAIT
Alors que les mémoires deviennent sélectives, il est bon de rappeler certains faits
Philippe Raggi
INCERTITUDES SUR LES ÉVÈNEMENTS DU SUD DE LA THAÏLANDE
29 mai 2004
Philippe Raggi
INDONESIE : LA QUESTION DE LA SECTE AHMADIYAH POSE LE PROBLEME DE L'INTRUSION DE L'ETAT DANS LA SPHERE DU RELIGIEUX
Note au 15 juin 2008.
Philippe Raggi
INDONÉSIE : LE RETOUR DES ETATS-UNIS
Philippe Raggi
INDONÉSIE N'EST PAS LE PAKISTAN (L')
28 octobre 2002
Philippe Raggi
INTERVIEW DU LIEUTENANT GÉNÉRAL (ER) KIKI SYAHNAKRI
Réalisé début Août 2002
Philippe Raggi
INTERVIEW WITH LIEUTENANT-GENERAL KIKI SYAHNAKRI
Former Wakasad (TNI-AD Deputy Chief of Staff)
Made on August 2002
Philippe Raggi
JEU DÉMOCRATIQUE À L’OEUVRE EN INDONÉSIE (LE)
14 avril 2004
Philippe Raggi
L’APPROCHE CIVILISATIONNELLE EN QUESTION
Le monde huntingtonnien
Philippe Raggi
PIERRE SCHOENDOERFFER : UN HOMME DE VÉRITÉ
Philippe Raggi
PIERRE SCHOENDOERFFER : UNE MÉMOIRE (BIEN) FRANÇAISE
2 mai 2004
Philippe Raggi
QUELQUES RACINES INTELLECTUELLES DE L’ISLAMISME RADICAL
Philippe Raggi
RESTE DU MONDE… (LE)
11 janvier 2003
Philippe Raggi
TSUNAMI : INDÉCENCE MÉDIATIQUE
janvier 2004
Philippe Raggi
UN TERRORISTE MEURT, L’AUTRE S’ÉVADE
Philippe Raggi
UTOPIE AMÉRICAINE DANS TOUTE SA SPLENDEUR (L')
Sortie du film "Madagascar" (le 22 juin)
Philippe Raggi