• Couverture L'
  • 4eme L'

L' "ÉCHEC" D'UNE MOBILISATION CONTRE LA POLLUTION DU PRESTIGE. LE CAS DU COLLECTIF MARÉES NOIRES DU BASSIN D'ARCACHON

Marées noires et politique
Date de publication : septembre 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le 25 janvier 2003 à La Teste, sur les bords du Bassin d'Arcachon, le
collectif marées noires1 voit le jour. Il regroupe diverses associations
écologistes ou de riverains du Bassin d'Arcachon et du nord des
Landes, des organisations politiques et des individus. Rapidement un
secrétariat est mis en place ainsi qu'une liste Internet de diffusion.
Entre le 25 janvier et le 29 mars six réunions et deux assemblées générales
sont organisées. Des courriers sont envoyés au préfet, à la
DDASS et au rectorat pour dénoncer la toxicité du produit qui
s'échoue sur les plages. Les membres du collectif informent les bénévoles
du ramassage du fioul dans certaines communes. La seule action
notable consiste en l'organisation d'une manifestation à Bordeaux le
1er mars, manifestation qui constitue à la fois le point d'orgue et le
point final de la contestation du collectif marées noires. L'échec - de
l'aveu même des principaux protagonistes - de cette mobilisation
extrêmement circonscrite

     
  • ISBN : 978-2-296-56449-7 • septembre 2011 • 40 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat