• Couverture La frontière saoudo-yéménite, une conflictualité renouvelée
  • 4eme La frontière saoudo-yéménite, une conflictualité renouvelée

LA FRONTIÈRE SAOUDO-YÉMÉNITE, UNE CONFLICTUALITÉ RENOUVELÉE

David Rigoulet-Roze

revue d'origine de cet article : Orients Stratégiques 4

Date de publication : novembre 2016
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette frontière qui se trouve l'une des rares dans la région à ne pas porter la marque de l'arbitraire colonial n'a été en réalité laborieusement dénie qu'à partir des années 1990 avant de n'être finalement délimitée et bornée qu'au début des années 2000. Elle révèle le passif qui persiste aujourd'hui entre l'Arabie saoudite et le Yémen concernant une réactualisation d'éventuelles velléités yéménites irrédentistes sur les trois pro- vinces de l'Asir, du Jizan et de Najran conquises manu militari par l'Arabie saoudite en 1926 et annexées en 1934. Mais cela n'avait pas pour autant résolu le problème du déficit d'allégeance des tribus méridionales du royaume, sur- tout celles d'obédience chiite dans leur variante spécifiquement ismaélienne. Alors qu'elles se sont retrouvées partie intégrante de l'Arabie saoudite à leur corps défendant, elles font toujours l'objet de la plus grande méfiance de Riyad quant à leur réelle loyauté, qui fait de nouveau question du fait de la guerre lancée par l'Arabie saoudite contre le Yémen en mars 2015. Il s'agit en effet de déterminer si ces populations ne sont pas susceptibles d'éprouver une certaine forme de solidarité avec des celles situées par-delà la frontière, lesquelles se trouvent être également d'obédience chiite.

     
  • ISBN : 978-2-343-10439-3 • novembre 2016 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat