• Couverture De l'usage des frontières : le cas kurde dans le Nord syrien
  • 4eme De l'usage des frontières : le cas kurde dans le Nord syrien

DE L'USAGE DES FRONTIÈRES : LE CAS KURDE DANS LE NORD SYRIEN

Jordi Tejel

revue d'origine de cet article : Orients Stratégiques 4

Date de publication : novembre 2016
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cet article se focalise sur usages des frontières turco-syrienne et irako-syrienne par les acteurs kurdes (politiques et non politiques) qui tendent à consolider les frontières en tant qu'institutions et, par conséquent, l'accommode- ment à celles-ci. En effet, l'observation du temps long de l'histoire (1920-1999) permet de souligner combien, pour certains secteurs des populations locales, ces frontières devinrent des ressources offrant soit un refuge, des ressources économiques (contrebande) ou encore un moyen pour négocier leur loyauté politique. La prise en considération du temps court (période post-2011), au travers de l'analyse des relations entre le Gouvernement régional du Kurdistan (GRK) -au Nord irakien- et le Parti de l'union démocratique (PYD), met en exergue un paradoxe : la lutte pour l'hégémonie politique dans l'espace kurde peut conduire certains mouvements kurdes à défendre, et donc à légitimer, les frontières internationales "imposées" par les puissances coloniales dans l'entre-deux-guerres.

     
  • ISBN : 978-2-343-10439-3 • novembre 2016 • 11 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat