Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
60200 livres | 26369 articles | 50128 ebooks | 36320 auteurs | 1246 collections | 2428 revues | 1915 vidéos | 2617 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Article

article revue auteur
Détail de l'article

rectoverso
BUENOS AIRES - PARIS…
Gilda Sabsay Foks
Che Vuoi ? 21

Chaque fois que j’arrive à Paris et que je parcours ses rues, son fleuve, son ciel, ses coins, ses arômes, je les sens si proches qu’ils m’appartiennent un peu. Je me demande : pourquoi cet attrait pour Paris, pour mes amis et collègues, pour ce climat, cette histoire, son mystère ? Como si je serais lacanienne, je me dis : quel est ce signifiant si fort et si insistant ? Je crois qu’il vient de ma mère. La langue française apparaît chez moi dès avant ma naissance. Dès son bas âge, elle est éduquée dans une école française à Buenos Aires. Elle n’a jamais connu Paris, mais elle m’a transmis, je dirais dès sa grossesse, une passion pour le français, chose assez courante en Argentine. Elle me berçait avec la berceuse de Josselin. Plus tard, je me suis mariée avec un Français. Ai-je accompli le désir de ma mère ou était-ce déjà mon propre désir ? A partir de 1970, j’ai réalisé ce désir, avec l’éblouissement de la connaissance réelle de Paris, avec la tour Eiffel, l’Arc de triomphe, les petites rues…, son bordel.


mai 2004 • 3 pages
version numérique (pdf texte) : Commander la version PDF 44 Ko

Prix éditeur : 3 €
     [retour]     


Commander la version PDF (eArticle)
17 autres articles dans ce numéro
Wo Es war… la langue
Entretien avec Jean-Claude MILNER
Danièle Lévy, Serge Reznik
Freud se traduit-il mal ?
Georges-Arthur Goldschmidt
Transfert au texte à traduire et rapport à la perte
L’exil et le transfert
Janine Altounian
Lire Lacan…en chinois !
Un exercice de traduction, à propos d’une phrase de la conférence « Le symptôme », donnée le 4 octobre 1975 à Genève par Jacques Lacan
Laurent Cornaz, Qi Chong
Diffusion de la psychanalyse dans le monde de Freud
Un recensement non-exhaustif des étapes et des voies d’extension du mouvement psychanalytique du vivant de Freud
Olivier Douville
Rencontre avec un traducteur en arabe, Georges TARABICHI
Josette Zoueïn, Thierry De Rochegonde
Freud en arabe
Notice bibliographique
Josette Zoueïn
Tradere
Michel Constantopoulos
Neige
José Morel Cinq-Mars
L’inconscient et la langue de l’autre
Adnan Houballah
Vers Sion, le thème
Les guillemets d’en-traduire
Claude Maillard
D’une langue à l’autre : un voyage imprévu
Florence Reznik
An ex-eyety : a lacanian signifier ?
Josette Zoueïn
Une demande à ne pas traduire
Ce qu’un premier voyage en Chine m’aura appris
Laurent Cornaz
Le geste d’écriture du psychanalyste
Pascale Hassoun
OEdipe et l’empire du Milieu
Monique Tricot
Les prétendus enfantsancêtres
Des mères africaines et de leurs prétendus enfants-ancêtres, ou sur le travail d’un psychanalyste partisan d’un exotisme très tempéré
Olivier Douville
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 18 septembre 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port