• Couverture Une demande à ne pas traduire
  • 4eme Une demande à ne pas traduire

UNE DEMANDE À NE PAS TRADUIRE

Ce qu’un premier voyage en Chine m’aura appris

Laurent Cornaz

revue d'origine de cet article : Che Vuoi ? 21

PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE, PSYCHOLOGIE
Date de publication : mai 2004
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

LA PSYCHANALYSE, UNE CAUSE PROGRESSISTE ? Accepter l’offre d’un inconnu (même recommandé par quelqu’un de confiance, l’analyste reste un inconnu) qui vous propose de venir chez lui dire à haute voix et sans retenue le tout venant de vos pensées ne va pas de soi. C’est devenu, pourtant, une pratique assez courante en Occident, une pratique banalisée. Prescrite sous le nom de « psychothérapie analytique » quand ses enjeux sont d’avance définis en accord avec la demande sociale, l’étrange, voire l’équivoque de ce huis clos devient tolérable – et même « à la mode ». Le psychothérapeute n’oeuvre-t-il pas pour un bien socialement défini et reconnu, presqu’un droit : la santé mentale, la santé de l’âme de son patient ?

     
  • ISBN : 2-7475-6545-9 • mai 2004 • 9 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso