• Couverture La violence dans les mythes subsahariens Représentations et réécritures
  • 4eme La violence dans les mythes subsahariens Représentations et réécritures

LA VIOLENCE DANS LES MYTHES SUBSAHARIENS REPRÉSENTATIONS ET RÉÉCRITURES

Lobna Mestaoui

Religion et violence
Date de publication : février 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Questionner la notion de violence dans son rapport au religieux en évoquant les mythes africains et leur réécriture romanesque est un écueil de taille en raison de la vocation primitiviste qu'on peut alléguer à ce travail. Mais ce choix semble nécessaire pour comprendre la permanence de certaines pratiques encore d'actualité comme l'excision ou encore le lynchage des albinos. Face aux périodes troubles que nous vivons, ces deux phénomènes semblent de second ordre et hautement localisés. Cependant ce regard porté sur des religions polythéistes et animistes issues de l'Afrique subsaharienne interroge essentiellement leur rapport à la violence, les modalités et l'ampleur des phénomènes violents que peuvent déployer certaines croyances pour limiter les dérives insoupçonnables des lectures mythifiantes de la tradition. Il dévoile, d'autre part, que la violence est inhérente à toute existence collective mais aussi qu'elle est protéiforme et se décline en différentes catégories. Comme le déclare Michel Maffesoli "il n'est pas possible d'analyser la violence d'une manière unique, de la prendre comme phénomène unique". Rappelons comme lui qu' "il s'agit d'une structure constante du phénomène humain".3 Celle qui m'intéresse se profile à travers les mythes africains fondés sur une dense ritualisation et dont la réactualisation dans certaines œuvres romanesques contemporaines est à maints égards suggestive notamment dans le cas d'Ahmadou Kourouma.

     
  • ISBN : 978-2-343-14067-4 • février 2018 • 15 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat