• Couverture Quand montrer c'est ne pas dire : analyse sémiotique comparée de deux campagnes gouvernementales de sensibilisation aux préjugés
  • 4eme Quand montrer c'est ne pas dire : analyse sémiotique comparée de deux campagnes gouvernementales de sensibilisation aux préjugés

QUAND MONTRER C'EST NE PAS DIRE : ANALYSE SÉMIOTIQUE COMPARÉE DE DEUX CAMPAGNES GOUVERNEMENTALES DE SENSIBILISATION AUX PRÉJUGÉS

Emmanuelle Bruneel

revue d'origine de cet article : Les cahiers de la LCD 6

Date de publication : mars 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cet article a pour ambition de proposer un regard réflexif, transversal et comparé sur deux campagnes distinctes, l'une en France, l'autre en Belgique, de "sensibilisation aux préjugés" en vue de "lutter contre les discriminations" et de "promouvoir la diversité". Il s'agit de s'intéresser aux mises en discours de ces sujets, les modalités par lesquelles les problématiques relatives aux discriminations sont (re)présentées dans l'espace public : comment les acteurs institutionnels se saisissent de ces questions, quelles pratiques discursives sont mises en oeuvre et quels sont les messages élaborés ? Dans le contexte d'une transcription des objectifs de lutte contre les discriminations dans plusieurs domaines de l'action publique (emploi, médias, éducation), des discours d'accompagnement d'initiatives tant privées que publiques ont vu le jour. L'évolution de ces discours relatifs à "la diversité" dans l'univers des organisations en France (Doytcheva, 2010) est au centre de nos travaux, centrés sur la
"publicité sociale" (Kunert et Seurrat, 2013).

     
  • ISBN : 978-2-343-14385-9 • mars 2018 • 21 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat