• Couverture La problématique du nucléaire civil pour les pétro-monarchies du Golfe
  • 4eme La problématique du nucléaire civil pour les pétro-monarchies du Golfe

LA PROBLÉMATIQUE DU NUCLÉAIRE CIVIL POUR LES PÉTRO-MONARCHIES DU GOLFE

David Rigoulet-Roze

revue d'origine de cet article : Orients Stratégiques 6

Date de publication : janvier 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Depuis la signature, le 14 juillet 2015, de l'accord historique sur le nucléaire entre les grandes puissances et l'Iran, un certain nombre de pays de la région du Golfe ont manifesté leur ambition de développer une filière d'énergie nucléaire à usage strictement civil afin de pouvoir répondre à l'accroissement de la demande énergétique domestique, en anticipant l'ère de l'"après-pétrole". C'est le cas de certains pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CGG) qui réunit les pétro-monarchies du Golfe, et tout particulièrement du Royaume d'Arabie saoudite. Il s'agit de sortir de la dépendance de la manne pétrolière grâce au développement d'énergies alternatives où l'énergie nucléaire pourrait occuper une place de choix dans ce contexte de transition énergétique. Mais se pose aussi la question centrale de la sécurité, par rapport à un futur parc de réacteurs nucléaires, avec un niveau de risque qui ne relève pas uniquement du risque technologique mais aussi, et plus qu'ailleurs, du risque terroriste.

     
  • ISBN : 978-2-343-13819-0 • janvier 2018 • 15 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat