• Couverture Effets transfrontaliers contrastés sur les orientations glottopolitiques et les représentations de langues minoritaires : les cas du basque et de l'occitan comme illustrations
  • 4eme Effets transfrontaliers contrastés sur les orientations glottopolitiques et les représentations de langues minoritaires : les cas du basque et de l'occitan comme illustrations

EFFETS TRANSFRONTALIERS CONTRASTÉS SUR LES ORIENTATIONS GLOTTOPOLITIQUES ET LES REPRÉSENTATIONS DE LANGUES MINORITAIRES : LES CAS DU BASQUE ET DE L'OCCITAN COMME ILLUSTRATIONS

Alain Viaut

De France et d'au-delà : les langues régionales transfrontalières
Date de publication : juin 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Nous nous appuierons dans ce texte sur la notion de glottopolitique, proposée en son temps par Louis Guespin et Jean-Baptiste Marcellesi (1986), dans son acception désignant un ensemble de pratiques sociales (Ibidem : 16). De ce point de vue, le mot renvoie à un lot de pratiques émanant des niveaux superstructuraux de la société, ceux qui relèvent des politiques et des applications juridicisées qui en découlent, de même que des productions ou activités des relais,"conscients ou inconscients, actifs ou passifs, de ces politiques" (Ibidem : 15). Comme on le verra, l'ensemble de ces pratiques, tout au moins à travers les deux exemples du basque et de l'occitan mis en avant ici, est assez largement déterminé par des faits d'aménagement linguistique. Il en résultera des tendances marquées, dans les proportions décisionnelles qui les sous-tendent, par des synergies comme par des asymétries entre les parts d'initiative provenant de mesures réglées de type planificatoire et de celles qui émanent de la société.

     
  • ISBN : 978-2-343-14414-6 • juin 2018 • 17 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat