• Couverture Quand la ville nourrit le village. Une géographie inversée des rapports villes-campagnes au sud du Sahara
  • 4eme Quand la ville nourrit le village. Une géographie inversée des rapports villes-campagnes au sud du Sahara

QUAND LA VILLE NOURRIT LE VILLAGE. UNE GÉOGRAPHIE INVERSÉE DES RAPPORTS VILLES-CAMPAGNES AU SUD DU SAHARA

Adjoba Marthe Koffi-Didia et Alphonse Yapi-Diahou

Tropiques, développement et mondialisation
Date de publication : août 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Classiquement, selon la littérature géographique, la campagne est nourricière des villes, lesquelles exerceraient sur les ruraux une puissante attraction. Autrement dit, la campagne produit pour la ville, y déverse ses produits vivriers bruts ou travaillés. Elle vivrait sous influence de la ville, dont les besoins orienteraient les stratégies des ruraux en termes de choix culturaux. Depuis la notion de "vivrier marchand" étudiée par Jean-Louis Chaléard, nombre de chercheurs restent sur une problématique de la campagne soumise à la ville comme débouché de ses productions vivrières. Mais l'inverse n'est pas objet de questionnement ni d'analyse. Serait-on face à un phénomène unilatéral et figé ? Notre surprise fut de constater, dans la littérature, que "nourrir les ruraux" ou les "villages" est une question orpheline, à l'opposé de "nourrir les villes", largement étudié, dans notre espace de référence.

     
  • ISBN : 978-2-343-15374-2 • août 2018 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat