• Couverture Le roi des sacrifices (rex sacrorum) à Rome : un vestige de la royauté dans l'organisation de la religion romaine ?
  • 4eme Le roi des sacrifices (rex sacrorum) à Rome : un vestige de la royauté dans l'organisation de la religion romaine ?

LE ROI DES SACRIFICES (REX SACRORUM) À ROME : UN VESTIGE DE LA ROYAUTÉ DANS L'ORGANISATION DE LA RELIGION ROMAINE ?

Charles Guittard

Dieux et hommes
Date de publication : septembre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Les liens entre religion et pouvoirs à Rome sont d'une nature particulière ; en effet, tous les actes politiques s'inscrivent dans un cadre religieux ; aucune élection, aucune assemblée ne se tient sans la présence des prêtres, tout se passe sous le regard de dieux en quelque sorte. Toutefois, la religion romaine se caractérise par son ritualisme et elle n'exige pas de croyance ou de profession de foi, comme si les choses allaient de soi. Avant l'apparition du christianisme, les crises religieuses ont été rares dans l'histoire de Rome1 : en effet, les Romains ne font pas la guerre aux dieux de l'ennemi, mais cherchent à se les rendre favorables et à les accueillir sur leur sol, à travers le rituel de l'evocatio.

     
  • ISBN : 978-2-343-15426-8 • septembre 2018 • 19 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat