• Couverture La postmodernité juridique ou le concept de sécularisation
  • 4eme La postmodernité juridique ou le concept de sécularisation

LA POSTMODERNITÉ JURIDIQUE OU LE CONCEPT DE SÉCULARISATION "AU CARRÉ"

Alexandre Viala

Dieux et hommes
Date de publication : septembre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le vocable de postmodernité est désormais très courant. Voilà un terme, introduit dans le vocabulaire français par Jean-François Lyotard1, qui fut d'abord utilisé aux États-Unis pour désigner l'art et l'esthétique post-modernes avant de revêtir, par la suite, plusieurs acceptions. Elles convergent toutes vers l'idée que le monde a perdu sa vérité ou son centre de gravité éthico-moral, qu'il est orphelin des grands récits par lesquels il fut jadis représenté et qu'après avoir fait le deuil de ses certitudes, il serait rongé par l'hyper-relativisme. Sur le terrain politique, la postmodernité désigne ce processus contemporain du déclin - certains disent du dépassement - de la modernité juridique dont l'État constituait depuis le XVIe siècle le modèle dominant.

     
  • ISBN : 978-2-343-15426-8 • septembre 2018 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat