• Couverture Considérations sur la création musicale Entretien avec Michel MERLET
  • 4eme Considérations sur la création musicale Entretien avec Michel MERLET

CONSIDÉRATIONS SUR LA CRÉATION MUSICALE ENTRETIEN AVEC MICHEL MERLET

Philippe Malhaire

revue d'origine de cet article : Pour les sonorités opposées 2

Date de publication : novembre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

PM : Comment se sont passés vos débuts en musique ? Vous étiez claveciniste : comment êtes-vous venu à cet instrument ?
MM : J'ai découvert la musique par mes parents, qui pratiquaient le piano en amateurs ; cela me plaisait beaucoup, et de fil en aiguille je suis entré en classe de piano au conservatoire de Saint-Brieuc. Le directeur s'appelait Enyss Djemil (alias Francis-Paul Demillac), c'était un excellent violoniste. Il m'a exhorté à rester dans la musique, ainsi que mon professeur de piano, Pierre Sancan, qui m'a fait travailler : c'est ainsi que je suis rentré au conservatoire de Paris… en classe de clavecin car j'avais échoué en piano et je voulais absolument entrer au conservatoire ! On m'a donc suggéré de préparer le clavecin, par défaut… J'ai été l'élève de Mme Delacour puis de Robert Veyron-Lacroix. Après le clavecin, on m'a conseillé les classes d'écriture : harmonie, contrepoint, fugue. J'ai aussi fait les classes de composition, de musique de chambre, et d'analyse.

     
  • ISBN : 978-2-343-16203-4 • novembre 2018 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat