Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
59914 livres | 26364 articles | 49877 ebooks | 36138 auteurs | 1242 collections | 2419 revues | 1875 vidéos | 2844 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Articles et contributions de l'auteur

Résumé du livre

Sans être un orfèvre en matière d'analyse politique et en faisant confiance à son bon sens, son estime de soi, son professionnalisme et son expérience, Ibrahima Théo LAM, l'auteur de "Lettres à la jeunesse africaine" a toujours milité pour le renforcement des valeurs humaines et culturelles, fondées essentiellement sur les croyances et les réalités africaines ainsi que les rapports avec l'autre, dans la société et en dehors de celle-ci. L'auteur suggère d'abord de s'enraciner dans ses propres valeurs (respect des parents, de soi, ouverture d'esprit, courage, dignité …) avant de s'ouvrir aux autres. Cela permet de s'améliorer par le choix judicieux et la compréhension des valeurs positives de l'autre.
L'éducation en tant qu'instrument de progrès n'a de sens que lorsqu'elle épaisse les contours de l'environnement culturel de la société sur laquelle elle prétend agir. Cette certitude qui a initialement guidé les projets sacerdotaux de l'auteur, se confirme dans de nombreux paramètres que ce dernier semble véritablement maitriser.
En effet, Ibrahima Théo LAM dont l'amour altruiste pour son pays "le Sénégal" spécifiquement, et l'Afrique plus généralement est conscient que notre continent regorge de potentialités et de possibilités à travers nos connaissances scientifiques et techniques nécessaires pour bâtir l'actuelle société africaine moderne pour la quelle un autre type d'africain est né, dissout dans des concepts et des pratiques nouvelles ou modernisées qui sont parfois sans rapport avec les us et coutumes de nos peuples mais dont il revendique son appartenance.
Dans ces sociétés, nos jeunes ont été élevés dans le berceau de la civilisation occidentale. Ils en ont fait leur référence. Ils ont été détachés de leur cordon ombilical et ont évolué malgré eux dans le sillage des politiques nationales qui calquent leurs politiques aux pays occidentaux et qui appliquent strictement à leurs problèmes, les solutions que ces derniers leurs recommandent, tout en espérant naïvement bénéficier des retombées et d'abondance de ces pays.
L'auteur à travers son ouvrage exhorte la jeunesse africaine de se libérer de ces chaînes en reprenant en main la perception de leur avenir, l'avenir du continent africain. Il leur propose de reconsidérer cette situation avec plus d'espoir de confiance et d'affirmation de soi, afin de faire face au sous-développement endémique de nos pays et dont ils sont les premières victimes. Recréer l'intellect et la créativité africaine et ressusciter l'africain authentique tapis au fond de leur subconscient. Reprendre son destin en main avec toute la volonté et l'espoir que suscite une telle responsabilité et croire fermement qu'en tout à chacun le fossé de la pauvreté dans son pays traversera une résorption car les jeunes africains disposent de potentiels énormes que leur offre notre chère Afrique.
Lettres à la jeunesse africaine est un ouvrage pédagogique aux valeurs fondamentalement intrinsèques à l'Africain : persévérance, dignité, conservationnisme culturel, travail et respect de soi et des autres. Elles sont un message optimiste redonnant la foi et appuyant la création et la réalisation du rêve africain par l'entrepreneuriat. Elles prennent en compte les vrais intérêts des jeunes en leur proposant de privilégier l'affirmation de leur identité, de se réapproprier le fait qu'ils sont le moteur d'une croissance endogène, le feu qu'il l'attise créant ainsi l'énergie nécessaire pour propulser les pays africains dans le cercle des pays émergents en les incitant à regrouper à travers leur volonté d'entreprendre, toutes les forces laboureuses de leurs pays (agriculteurs, pêcheurs, artisans et autres travailleurs du secteur informel). Lettres à la jeunesse africaine sont une nouvelle alternative que l'auteur partage avec les jeunes car elle constitue la vision d'une production de richesse pour tous.
A tous les jeunes africains
Appel militant
Nous ne nous connaissons sans doute pas mais nous sommes sur le même bateau : Humains sur la même planète. A ce titre, nos rêves et nos espérances se ressemblent. Ce que j'ai à partager peut vous être utile. Rien de révolutionnaire dans ce que la vie m'a appris. Rien que des choses simples. Pour nous encourager. Pour nous aider à ranimer nos forces. Pour nous dire que tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir…, et nous n'avons qu'une vie.
Comme nous le savons, le chômage des jeunes est en hausse partout dans le monde et en Afrique les perspectives d'avenir semblent bien limitées. A moins d'être un sportif, un lutteur ou une vedette télévisuelle reconnue, les temps sont durs pour un jeune Africain qui veut s'en sortir.
Certes nous vivons dans un monde globalisé et cela peut nous pousser à nous poser la question de savoir pourquoi "le jour de notre jour" tarde tellement à arriver ? Si nous avons les mêmes droits qu'un jeune de l'occident, pourquoi notre avenir est-il si sombre ? Des gens vivent le rêve américain, à quand notre rêve africain va devenir réalité ?
A travers cet ouvrage, je lance un appel à tous les jeunes, diplômés ou non, désireux de sortir du sous-emploi et du désespoir, qui veulent écrire une nouvelle page de leur vie, qui veulent faire de cette année 2016 le départ d'une nouvelle étape dans leur vie.
Quelque part en vous, se trouvent nicher déjà les choses dont je vais vous parler. Je ne vous révèle aucun scoop fracassant, vous avez déjà entendu ou lu ce qui va suivre. Néanmoins et comme je l'ai dit au début, c'est mon devoir personnel de vous redire ces choses. Et c'est un immense privilège de pouvoir le faire, j'en remercie Dieu.
Pour vous dire la vérité, je serai même heureux que vous oubliez ces lettres une fois lues. Parce que mon objectif en vous écrivant, très chers jeunes et très chers lecteurs, c'est simplement de vous encourager à développer votre potentiel créatif et votre sens de l'innovation.
Je souhaite que vous ranimiez vos forces si vous êtes trop fatigués pour vous relever.
Je souhaite que vous vous offriez un instant de silence si la distraction vous a fait perdre l'essentiel.
Je souhaite que vous croyiez encore en vous si vous n'êtes pas écoutés.
Je souhaite vous dire aussi que vous n'avez qu'une vie. Et qu'avec l'aide de Dieu, elle peut être semée de petites difficultés et de grands bonheurs.
Chers jeunes du continent africain,
Derrière chaque grand défi, il y a une grande bénédiction. Derrière chaque grand combat, il y a une grande victoire. Dans notre continent, la fin du chômage des jeunes est ce grand combat que nous voulons remporter avec vous. Chers jeunes, levons-nous car il s'agit d'une guerre à mener contre le fatalisme, le désespoir, l'oisiveté, la dépression, le manque de confiance en soi, la pauvreté … en somme contre le découragement des forces vives de notre nation. Et nous sommes ces forces vives. Car quel est l'avenir de l'Afrique sans nous ? …
A nous tous, qui que nous soyons, je souhaite le meilleur. Car nous sommes à l'aube d'une fantastique émergence, celle de notre continent. Soyons assurés qu'aucune globalisation ou uniformisation ne saurait nous ôter notre prérogative, celle de jouer notre carte, d'apporter notre singularité au monde. Notre vitalité est notre force, nous le prouvons chaque jour.

Brazzaville, le 27/02/2016

Contenu des Lettres

Lettre 1 : Se découvrir, mesurer ses aptitudes
Si je me permets de vous dire que vous valez beaucoup, c'est parce que j'ai de bonnes raisons de l'évoquer. En tant qu'entrepreneur, je me suis habitué à voir les choses comme elles sont et non pas comme je voudrais qu'elles soient. Vous êtes jeunes, donc plein de force et de vivacité d'esprit. Vous avez la capacité de trouver des solutions là où certains ont baissé les bras. Vous avez toute votre vie devant vous, pour faire ce que ce vous déciderez de faire. Vous vivez dans un monde où la technologie accélère ainsi que l'acquisition de connaissances. Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider quel genre de citoyen vous voulez être.

Lettre 2 : Du potentiel à la compétence
Votre potentiel est votre premier curriculum vitae. Si vous connaissez votre potentiel, vous pourrez le faire agrandir dans votre vie professionnelle.
Tout individu a ce réservoir de potentiel en lui, qui doit s'activer pour développer ses talents. Si on ne vous l'a pas encore dit, je vous le dis. Vous pouvez même vous le répéter à voix haute. Soyez fiers de montrer votre potentiel. Et puisque vous faites partie de l'espèce humaine, vous êtes d'office sélectionnés comme étant quelqu'un d'intéressant. Rien que vous, ici et maintenant, comme vous êtes, vous êtes intéressant.

Lettre 3 : Votre orientation professionnelle
Chers jeunes africains, la vie professionnelle ne se décide pas en un jour, ni sur coup de tête, ni selon le vœu des parents et proches de la famille. C'est vrai que vous pouvez avoir un déclic pour suivre une filière, mais cela n'empêche pas de réfléchir, d'approfondir vos recherches, de vous poser des questions, recueillir des avis objectifs. Un projet professionnel se construit, il doit être mûri, testé et validé.

Lettre 4 : Le manque de moyens
Le manque de moyens n'est pas la fin du monde. Si en apparence, le manque d'argent ralentit vos ambitions, il accélère par ailleurs votre transformation personnelle… si et seulement si, vous acceptez de vous adapter. Un aveugle ne voit pas, mais il apprend à mieux entendre, à mieux toucher, à mieux goûter, à mieux sentir, à mieux s'organiser. C'est la même chose pour celui qui manque de moyens : il n'a pas d'argent ni de relations mondaines, mais pour s'en sortir et un jour prochain accomplir ce qu'il veut, il doit développer ses aptitudes.

Lettre 5 : Transformez vos limites en opportunités
Chers jeunes, chers lecteurs, nous avons tous nos limites, défauts et imperfections. Notre monde aussi est rempli de contraintes auxquelles nous trouvons des solutions pour nous faciliter l'existence. Ainsi pour chaque limite, il y a au moins une solution.
Chers jeunes, à titre d'exemple : vous souhaitez devenir enseignant, mais votre timidité vous semble un handicap insurmontable, alors vous abandonnez l'idée avant même d'avoir creusé la question. Pourtant, supposons que vous ayez d'autres qualités indispensables pour enseigner : capacité de synthèse, sens de l'écoute, humilité, sens de la méthode, sens du partage, etc. Vos atouts apparaissent maintenant plus importants que vos limites.

Lettre 6 : Développer votre autonomie
1) Apprenez à compter sur vous-même :
Soyez un allié pour vous-même. Le travail à fournir est le vôtre. Pour compter sur soi-même, il vous faut avoir confiance en vos dons.
2) Adhérez au travail de groupe :
Si les participants sont motivés à travailler, la dynamique de groupe a plusieurs avantages. C'est un apport mutuel, vous donnez la compréhension que vous avez et vous demandez aussi ce qui vous manque.
3) Ayez une bonne organisation de travail et une méthodologie efficace :
Toute réussite dépend de ces deux facteurs. Agencez vos conditions de travail à la maison ou à l'extérieur.
4) Auto-évaluez vos capacités :
Quels que soient vos objectifs, à plus ou moins long terme, il est important de faire la lumière sur vous-même, sur vos pensées et vos actes. Cette démarche vous servira à affirmer ce qui est bon et à résorber ce qui ne l'est pas. Il vous faudra du courage pour vous regarder en face afin de vous améliorer.

Lettre 7 : Votre meilleur et plus grand projet, c'est vous-même
Les bonnes habitudes, quelles que soient les latitudes et les conditions dans lesquelles vous serez amené à vivre, sont un trésor dans l'existence. Comme on le dit, on n'a qu'une chance de faire une première bonne impression. Comprenez que votre présentation et votre comportement sont votre carte de visite. Il est donc intéressant pour vous de développer une attitude responsable où que vous soyez. Si vous vous entraînez pour acquérir ces bonnes pratiques dès la maison et à l'école, à coup sûr vous réussirez dans votre vie professionnelle. Développer également votre inventivité.

Lettre 8 : Chères étudiantes, chers étudiants
Réalisez le privilège qui est le vôtre et faites de votre environnement un atout pour faire éclore vos talents. Faites preuve de considération envers vous-mêmes en respectant votre décision d'assister aux cours auxquels vous êtes inscrits. Assumez vos souhaits, c'est important. Travaillez assidûment et reposez-vous convenablement. Ayez une présentation soignée, toujours propre. En vous regardant dans le miroir, imaginez-vous face à vos parents et demandez-vous s'ils approuveraient votre tenue.
Chères étudiantes, chers étudiants, aimez votre école ou votre université. Respectez l'autorité de la hiérarchie. Collaborez avec l'administration dans une attitude de dialogue plutôt que de critique négative. Chers jeunes étudiants africains, avec vos camarades de classe, vivez-en harmonie. Face aux enseignants, vous devez, dès la première impression, apparaître comme quelqu'un de sérieux par votre attitude et votre comportement.

Lettre 9 : Aux jeunes stagiaires
Vous êtes à la recherche d'un stage, c'est-à-dire d'une opportunité pour apprendre et pratiquer les qualités que vous avez développées.
Faites d'abord le point sur votre motivation : quel intérêt avez-vous à entrer en stage ?
1) Un stage : pour quoi faire ?
2) Comment trouver un stage ?
3) Pendant le stage : la forme, le fond, le travail.

Lettre 10 : Aux jeunes employés
Si vous avez été choisi pour occuper la fonction qui est la vôtre dans l'entreprise, c'est que votre employeur a vu en vous des qualités certaines. Ainsi ne doutez pas de votre valeur. Votre profil recèle une valeur que vous devez faire fructifier.
Puisque donc vous êtes en place, sachez développer une relation de confiance entre l'entreprise et vous. Comment ? En fonctionnant avec les bonnes pratiques décrites plus haut (régularité, sérieux, esprit d'équipe, application, etc.). Car au final, il n'y a pas de secret pour être bon dans ce qu'on fait, ce n'est affaire que de bon sens.

Lettre 11 : Aux jeunes porteurs de projet
Il apparaît évident que la créativité des Africains n'est plus à démontrer, car malgré les conditions difficiles auxquelles ils font face, malgré la crise que des générations entières connaissent depuis longtemps, les Africains, et notamment les jeunes, font preuve d'inventivité et de courage dans la multitude de petites activités pour survivre. C'est bien sur cet aspect que repose le formidable potentiel de la jeunesse Africaine.
Chers jeunes, chers lecteurs, sachez que le concept de création d'entreprise n'est pas réservé à une élite, mais bien à chaque femme et homme de la rue, désireux de s'en sortir et de s'en donner les moyens.

Boite à outils
1 - L'information :
Chers jeunes, chers lecteurs, restez à l'écoute de votre environnement et du monde dans lequel vous êtes. Même quelques brèves minutes par jour, connectez-vous à l'actualité, observez l'évolution de la société en ayant plusieurs sources d'information.
2- Le brainstorming :
Chers jeunes, chers lecteurs, je vous invite à partager et à réfléchir en groupe pour développer vos initiatives. Le brainstorming est un moyen efficace pour transformer vos inquiétudes en opportunités d'affaires, car c'est une réunion de plusieurs personnes dans le but de faire émerger le maximum d'idées autour d'un sujet donné. L'objectif est de débrider la créativité du groupe.
3- La méthode de résolution par idées organiques :
Chers jeunes, chers lecteurs, privilégiez la résolution de vos contraintes à travers des méthodes efficaces. A chaque contrainte dans le développement de vos idées, je vous suggère de recenser les problèmes actuels et de réfléchir à des solutions alternatives. Notez les difficultés les plus basiques qui vous gênent vraiment dans la mise en œuvre de votre projet (manque de motivation, absence de soutien de l'entourage familial, pannes d'électricité ou d'internet, accès à l'eau difficile, faim, manque d'argent, absence de liberté d'expression, etc.). Ne vous focalisez pas sur vos problèmes dans une attitude défaitiste, regardez plutôt vos difficultés comme des opportunités derrière lesquelles des solutions n'attendent que d'être mises en lumière.

Conclusion
Chères jeunes sœurs et jeunes chers frères, chers amis,
Ce fut un plaisir de m'adresser à vous à travers ces douze lettres, écrites avec conviction et engagement. Vous savez, le dictionnaire Larousse définit, la jeunesse comme étant la période de la vie humaine comprise entre l'enfance et l'âge mûr. Ce qui veut dire qu'avant d'atteindre l'âge de la sagesse infaillible, la jeunesse laisse le temps de se parfaire. C'est le temps des expériences, des erreurs et des réussites. Nos ancêtres, jadis, ont durement travaillé pour nous léguer une terre fertile, une société organisée et des valeurs fortes, avec les moyens dont ils disposaient. Bien avant notre monde moderne, ils ont bâti et consolidé un monde qui forge notre histoire. Sans électricité, sans eau courante, sans téléphone, et sans internet. Ils ont apprivoisé leur environnement, tel qu'il était, pour l'adapter à leurs besoins. Ils nous ont démontré que face à toute difficulté, il existe une solution.
C'est vrai que dans notre époque, le manque de repères, la densité de la pauvreté, la vie chère et l'absence d'espoir sont un excellent terreau favorisant délinquance et violence, où les jeunes sont en première ligne. Résultat : plusieurs jeunes africains n'ont qu'une idée en tête : fuir leur pays et émigrer en Europe ou en Amérique, loin de la poussière et de la pauvreté, découragés par la corruption et les modèles de réussite médiatiquement dominants. D'autres jeunes ont fait le choix de rester en Afrique. Debout aux aurores, les acteurs de l'économie informelle sont assis des heures au soleil pour vendre leur marchandise. Gestionnaires hors pairs des bons comme des mauvais jours. Nous le savons, la vitalité de la jeunesse africaine est réelle. Redisons-le, nous sommes convaincus que l'accompagnement de ces populations à la formalisation de leurs activités est un cheval de bataille essentiel au développement humain de l'Afrique, tant le potentiel humain est grand.
Chers jeunes, nous sommes bientôt en 2017, et malgré les prévisions plus que pessimistes des économistes mondiaux, nous restons convaincus qu'un avenir radieux attend le continent Africain et sa jeunesse.
Très respectueusement.

LETTRES À LA JEUNESSE AFRICAINE, Développement personnel (2017)

A la manière d'un dialogue informel, ce livre se veut un recueil que l'auteur adresse aux jeunes Africains pour leur prodiguer quelques conseils, en fonction de leur situation. C'est un outil de prise de conscience qui œuvre pour le développement des talents des jeunes Africains car, dans un style simple et direct, il vous donne confiance en votre valeur. De l'étudiant au créateur d'entreprise, tout jeune peut y trouver des outils utiles à son parcours scolaire et professionnel.

 


Auteur concerné :

Ibrahima Théo Lam


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 18 août 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port