Sur Internet

Un livre jeunesse qui redonne espoir en l'avenir

L'Alréenne Sabrina Bakir publie son premier roman, La théière magique, aux éditions L'Harmattan. Un projet qui la travaille depuis plus de quinze ans.

Rencontre

" La théière magique, c'est le récit des aventures de Lila, 12 ans, et de ses deux amis Benji et Fatou. Lila reçoit en cadeau une théière qui appartenait à sa grand-mère marocaine. Un génie va en sortir. Par toute une série de circonstances, ils vont être propulsés en 2055, une époque où l'on ne voit plus le soleil depuis la Terre. Ils vont devoir tout faire pour que cela arrive…"

Voilà pour le synopsis du premier roman jeunesse de Sabrina Bakir. Un ouvrage qui lui trotte dans la tête depuis maintenant une quinzaine d'années. L'assistante de vie scolaire a commencé à coucher sur papier les aventures des trois adolescents alors qu'elle donnait des cours de théâtre à la Maison d'animation et de loisirs d'Auray, en 2003.
"Comme une naissance"

Puis, il y a deux ans, Sabrina Bakir ressort cette histoire de ses cartons, afin de la raconter à son fils. Tous les jours, elle écrit pour pouvoir lui lire la suite au coucher. Mais à force de faire courir son stylo sur le papier, elle accouche d'un manuscrit à l'été 2017 : "Ça faisait longtemps que je voulais écrire pour les enfants. Mais c'est un public que je respecte tellement, parce qu'il est bienveillant et généreux, que je me mettais des barrières. Finalement, c'est comme une naissance : on porte un projet, on le laisse mûrir et un jour, on le présente au monde", analyse celle qui pourtant a déjà écrit trois livres.

Après des refus de deux maisons éditions, en septembre, elle apprend qu'elle sera publiée chez L'Harmattan. Un aboutissement qui a pris forme le 15 janvier, avec la publication officielle du livre, illustré par Brice Follet, qui sera à retrouver dans les librairies d'ici la fin du mois.

Pour La théière magique, Sabrina Bakir s'est inspirée de sa propre enfance : sa scolarité dans le 9e arrondissement de Paris, place Clichy, "où je vivais dans une parfaite mixité à l'école. Les gens étaient de toutes les couleurs, de toutes les confessions. C'est l'image du vivre ensemble que je défends". Mais aussi de ses vacances d'été au Maroc où elle partait rejoindre sa famille tous les ans. "Le Maroc des années 1980, c'est un peu mon paradis perdu. Il n'y avait pas d'eau ou d'électricité chez mon grand-père, mais nous étions si heureux. Je me souviens des courses dans les champs d'oliviers, les veillées à jouer aux cartes avec mes cousins en écoutant James Brown ou Bob Marley. C'était la simplicité du quotidien qui nous ramenait à l'essentiel", confie-t-elle.

Le livre délivre surtout un message d'espoir dans un monde anxiogène. Sabrina Bakir y traite de la question de l'environnement, du mélange des cultures et d'un avenir qui s'annonce, malgré les défis à relever, radieux.
"Pour moi, on peut y arriver. Nous sommes au pays des lumières, les mentalités changent, le monde est empli de sagesse. J'évoque toutes ces questions dans le livre et c'est ma façon d'apporter ma petite pierre à l'édifice."

Samedi 27 janvier, à 11 h 30, au Bar Breton, à Brec'h, Sabrina Bakir sera en dédicace pour son livre "La théière magique".

OUEST FRANCE, janvier 2018

https://www.ouest-france.fr/bretagne/auray-5640...

Livre associé

Auteur concerné