Communiqué

La communication pacifique et non violente

ASSOCIATION POUR LA COMMUNICATION PACIFIQUE ET NON VIOLENTE
Michel Monod 56 av. du Lignon 1219 Le Lignon Tél. 022 7968660 mmonod@genevalink.ch

La communication pacifique et non-violente est une écoute active de la tête et du coeur

C'est la capacité que nous avons d'utiliser deux types de langage pour écouter et communiquer. Il y a le langage de la tête qui nous permet de comprendre les problèmes avec intelligence et il y a le langage du cœur qui permet de reconnaître les sentiments et les besoins des personnes par empathie. Il se trouve que tout problème est porté par une personne. Il est donc utile de reconnaître d'abord les sentiments et les besoins de la personne qui nous pose un problème comme de savoir reconnaître les siens. Cela nous permettra ensuite avec notre tête de trouver une solution intelligente au problème correspondant au besoin de cette personne comme au nôtre. Tout conflit est l'occasion d'améliorer la relation.

La communication pacifique et non violente est inspirée de Marshall Rosenberg un psychologue américain, disciple de Carl Rogers qui a écrit des livres sur l'empathie.

Quelques utilisations du langage du coeur

La relation d'aide
Le langage du coeur est un outil qui permet d'entrer en relation de confiance avec une personne. La personne va s'exprimer plus facilement et poser son problème comme on pose une valise. Le problème est toujours là mais avec l'aidant elle va trouver une solution avec son intelligence.

L'autoempathie
C'est un outil qui peut servir à rétablir la relation avec soi-même en reconnaissant ses propres sentiments et besoins et à s'aider soi-même pour trouver une solution à son problème.

La gestion du conflit
Quand nous sommes en conflit avec une personne rien ne sert d'avoir le dernier mot. Il vaut mieux reconnaître par empathie le sentiment et le besoin de l'adversaire pour rétablir le contact. L'adversaire pourra à son tour écouter nos sentiments et besoins. La confiance retrouvée nous poserons alors le problème et trouverons ensemble une solution que chacun pourra accepter.

La médiation
Le langage du coeur peut servir à rétablir le contact entre deux personnes en conflit. Le médiateur reflète les sentiments et besoins de chaque partie pour que l'autre en prenne connaissance. En faisant répéter à chaque partie ce qu'il a entendu l'autre partie est rassurée d'avoir été bien comprise en tant que personne affectée par une situation. S'il y a problème il est résolu plus facilement avec la tête par un échange de solutions. Le médiateur pose le problème mais reste neutre dans la recherche de compromis.

La modération
Quand un groupe doit prendre une décision commune les positions fusent et s'entrechoquent. Le modérateur fait un tour de table et reflète en langue du coeur les sentiments et besoins de chaque personne du groupe afin que tous en prennent connaissance. Après avoir identifier le problème il demande qui a une proposition de solution qui puisse recueillir l'assentiment de tous. Si quelqu'un a une opposition il doit présenter une meilleure proposition jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée qui recueille le consentement de tous.

Michel Monod

Auteur concerné