Articles de presse

SORTIES-À-PARIS : SHAMAN & SHADOC ou L'Imposture des rats...

Écrit et Mis en Scène par Pierre MARGOT.

Une tragédie comique, voire comédie noire.
Une petite perle théâtrale, avec de merveilleux comédiens, les spectateurs sont sous le charme.
Pierre MARGOT a écrit le rôle de Shaman pour Guillaume ORSAT et c'est l'auteur qui endosse celui de Shadoc, en alternance avec Xavier BEJA.
C'est l'histoire d'une rencontre, et petit à petit on comprend qu'ils ont des liens et une tragédie en commun.
Un thème sur les apparences, le conformisme et la lente descente aux enfers de certains destins.
La frontière peut être mince entre l'homme et le démon...



unificationfrance.com

Shaman & Shadoc ou l'imposture des rats est une très bonne pièce de théâtre mélangeant une pointe de sociologie à une intrigue psychologique enrobée dans un thriller palpitant.
L'histoire raconte la rencontre entre deux hommes que tout sépare, une personne renfermée aux souvenirs douloureux et un étrange clochard, grand ami de rats.
Les deux individus vont se croiser et se fréquenter comblant une partie de la solitude les accompagnants. Leurs échanges sont hauts en couleur et les répliques fusent de part et d'autre alors que le clochard fait preuve d'esprit, de connaissances, ainsi que de répartie. Mais l'autre protagoniste principal n'est pas en reste et sait imposer sa logique terre-à-terre et ses discours percutants.
Le texte est donc fort bien écrit, et emmène le spectateur parfois dans un étrange imaginaire alors qu'une jeune femme vient meubler les changements de décor entre deux scènes. Ce personnage curieux prend progressivement une grande consistance alors que l'intrigue se développe et apporte un nouvel éclairage aux trajectoires des deux hommes qui ne cessent de se croiser.
Les décors sont d'une grande sobriété, constitués de 3 cubes, tabourets creux permettant d'y nicher des objets, et de deux grands rectangles servant de tables ou autres éléments. Ces pièces modulables transforment l'espace en différents lieux dans lesquels les protagonistes s'expriment.
Un accompagnement audio, comme des cris d'amusement d'enfants, ou de la musique sur laquelle chante parfois l'actrice, meublent les silences des changements de scènes ou participent entièrement à ces dernières.
Mais c'est la prestation des différents comédiens qui apporte tout son sel à une histoire souvent dramatique parsemée de moments comiques. En effet, ces derniers sont très bons dans leurs rôles respectifs. Il faut d'ailleurs souligner que les personnages de l'homme coincé et de la femme, sont interprétés en alternance par des comédiens différents. Guillaume Orsat incarne avec brio un clochard à la langue bien pendue. Il montre que ses capacités d'interprétation ne se cantonnent pas au doublage de séries télévisées comme Castel, mais qu'il sait manier son corps fort bien dans un rôle nécessitant une vraie présence physique. Pour exister face à un rôle aussi imposant, il faut un acteur du même calibre, et Xavier Béja interprète impeccablement un homme perdu et timoré reprenant goût à la vie. La seule représentante féminine, interprétée par Céline Legendre-Herda, a le rôle le plus ingrat de la pièce. Présente en décalage avec les autres, n'intervenant jamais dans leurs partitions, mais essentielle à l'intrigue, elle réussit à rendre captivante cette étrange femme.
C'est Pierre Margot lui-même qui met en scène la première pièce qu'il a écrite et dans laquelle il joue parfois. Il réussit à lui donner une impression visuelle forte en jouant sur l'agencement de l'espace et la scénographie lumineuse.
Shaman & Shadoc ou l'imposture des rats est une pièce très intéressante, emmenant le spectateur sur des sentiers parfois surprenants et utilisant parfaitement le talent de ses différents comédiens. Avec une histoire originale et une belle mise en scène, les protagonistes nous attirent avec facilité dans leur univers cynique et grinçant dans lequel les rats ont aussi leurs rôles à jouer.
Étonnant et émouvant.

Frank MIKANOWSKI
avril 2017

http://unificationfrance.com/article48079.html

Auteur concerné