Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
59822 livres | 26230 articles | 49779 ebooks | 36082 auteurs | 1245 collections | 2413 revues | 1847 vidéos | 3489 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Articles de presse

"Mourir de lumière"


France Burghelle Rey

TERRES DE FEMMES, septembre 2010


Approche critique :
Le Jour en équilibre, Stella Vinitchi Radulescu, éditions du
Cygne, 2010

Mourir de lumière

Le dernier recueil de Stella Vinitchi Radeluscu demanderait une analyse longue pour en
révéler la richesse de la forme et la profondeur du contenu. Je me contenterai ici de quelques
points particulièrement frappants et, pour certains, en germe dans son livre précédent Un Cri
dans la neige chez le même éditeur.
J'ai été, à la première lecture et dès le début du recueil, sous le charme d'une écriture très
sobre mais à la fois originale où les surprises se font presque à chaque texte. Les images,
beaucoup de personnifications notamment, les associations, les chutes sont autant de
trouvailles. La narratrice, déjà active, fait vivre la nature dès l'incipit : " climat fou de toi et
les pluies / dans mes yeux", annonce " je vous allume voyelles une à une ", inverse le regard
avec " la nuit qui nous voit " et bousculant la ponctuation, déplace les deux points explicatifs
en tête de vers pour que la chute nous surprenne mieux : " : les autrefois comme les pays
lointains / grandissent / sous la lune ".
La grammaire, elle aussi, est revue. Elle participe d'un style au rythme atypique - la scansion,
en effet, soumise à une grande variation, nourrit grandement l'émotion - et d'une concision
étroite servie par une mise en page variée et personnelle. On doit parler plus de parataxe que
de syntaxe dans des textes où le passage d'une image à l'autre se fait, tout au long du recueil,
par une elliptique juxtaposition.
Ainsi le silence, tant dans la forme que dans le sens, préoccupe-t-il Stella Vinitchi Radulescu
qui écrit à la fin du poème " mélancolies " : " histoire d'un silence ".
Mais, avant même leur sens, il faut ajouter que les mots semblent ici choisis pour eux-mêmes
et, pourquoi ne pas le préciser, aussi pour leur beauté : " Mozart / avec une triste sonate " et
plus loin : " Venise de l'âme ". L'auteure aime les sons, leur musique et sait l'exprimer dans
des vers comme : " le vent siffle / et siffle ". Et c'est toujours la simplicité qui l'emporte au
point qu'on ne peut parler que de lyrisme naissant pour un hymne aussi discret au monde, à la
vie, et par petites touches, au rapport amoureux.
La parole, de plus, est liée au silence dans un rapport oxymorique et tout au long du recueil on
sent cette tension permanente propre à trouver l'équilibre éponyme dont dépend la vie puisque
" qui alors / après la chute des voyelles… va dire encore la vie / est belle " quand il y a risque
de vide, comme l'annonce, dans sa chute et après le mot " effondrement ", l'un des textes
suivants. Tension entre le jour et la nuit, bien sûr, mais aussi entre le oui et le non, le je et le
tu, entre l'ombre et la lumière. Un des plus beaux vers, écrit d'ailleurs en italique : "
nourrissez l'ange qui se meurt de lumière " évoque cette dernière opposition. Il nous sert de
sous-titre pour une oeuvre qui, tout en voulant les nourrir elles-mêmes, se nourrit d'antithèses
et veut les nourrir.
La résolution des contraires, cependant, n'est pas exclue et, même s'il y a danger, dans la
première partie la narratrice annonce déjà : " il me reste encore / le risque de vivre penchée
au bord / de l'abîme ". Ce qu'il convient d'appeler une quête existentielle est allégée
régulièrement par les références à la nature et un chromatisme vivifiant. Ce goût pour la
couleur s'exprime au sein d'une nouvelle réalité à la fois salvatrice et ouverte. Il touche les
créatures : la fourmi est d'or, l'araignée est rose et concurrence le crépuscule mais surtout il y
a le rouge, celui du sang, de la vie qui naît : " le rouge / de ces aubes ".
C'est dans les derniers textes que l'équilibre menace de se rompre vraiment et que le néant
n'est pas loin comme l'annonçait le titre de la seconde partie : " au bout du jour ". On voit là
que " le soleil va mourir ", que " les anges pleurent ", que le vide et le plein luttent encore et
que l'identité elle-même devient floue avec ce cri : " je ne m'appelle plus ". Tout se
désarticule : un voyageur est sans tête, l'autre est sans coeur, l'amour aussi est " de passage",
et on atteint l'acmé avec " la clarté / du / noir ", expression à la découpe haletante qui attend
l'errante.
Ensuite des expressions en italique indiquent la fin de la quête. La narratrice n'a plus d'espace
sur ses lèvres, a le coeur en alerte pour crier " j'habite une douleur " et inscrit, après les mots
" tu parles ", un dernier " non " puisque que " le monde en vain s'écrit en lettres creuses ".
Mais une surprise, à la toute fin, est réservée au lecteur et Le Jour en équilibre, cet équilibre
qui ne tenait qu'à un fil, est bien, comme je l'avais pressenti, une oeuvre ouverte et même
optimiste. Stella Vinitchi Radulescu m'y a tenu en haleine jusqu'au dernier texte où elle
annonce, avec excellence, son ultime volonté en écrivant : " je veux rimer bonheur avec quoi
que ce soit ". Elle qui voit, alors que sa phrase n'est pas finie, l'automne venir va-t-elle
trouver, grâce à l'écriture, ce bonheur parmi les " mots interdits " dont elle parle dès les
premières lignes de son recueil ?

France Burghelle Rey

Stella Vinitchi Radulescu, poète d'origine roumaine, a écrit plusieurs recueils publiés en
Roumanie, aux Etats-Unis et plus récemment en France.


Auteur concerné :

Stella Vinitchi Radulescu


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 17 juillet 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port