Articles de presse

Une infirmière humaniste

Rencontre avec l'écrivain Nadine Prudhomme

A travers son premier roman Tam-tam Sénégal, la choletaise Nadine Prudhomme exprime tout l'amour qu'elle porte à ce pays tout en y dénoçnant certaines attitudes des autochtones noirs vis à vis des blancs. Son franc-parler suscite la rélexion.
Nadine Prudhomme a toujours eu le goût de l'écriture comme d'autres font du sport ou de la musique. Elle s'est fait la main avec des carnets de voyage (non édités). Lorsqu'elle découvre le Sénégal en 1990 lors d'un voyage gagné par son époux, elle se prend d'affection pour ce pays. Infirmière de profession, elle décide de donner trois mois de son temps chaque année à un dispensaire. Elle s'installe à La Somone, y bâtit une maison " sans signe ostentatoire de richesse" précise-t'elle. Sa fascination pour le peuple africain l'a conduit tout naturellement à écrire un premier roman Tam-Tam Sénégal, instrument symbolisant sa volonté de (lui) faire passer un message : "Je vous parle sénégalais et sénégalaises, pour vous dire que j'ai un coup de coeur pour votre pays et un grand coup de gueule par rapport à certaines attitudes que vous avez vis à vis des Blancs" indique-t'elle tout en ajoutant "l'histoire qui arrive à Anne, l'héroïne du livre, avec un sénégalais plus jeune qu'elle est très courante dans le pays".

Le trouble des sentiments

Nadine Prudhomme dénonce cette connotation qui veut que "parce qu'on est blanc, on est riche, on peut donner, on doit donner". mais ce qui la scandalise le plus, c'est le jeu de séduction employè par les hommes africains avec les femmes européennes. En assénant ces dernières des compliments physiques, ils les troublent et les trompent sentimentalement.
Cette vérité, venant d'une étrangère, a choqué une partie de la population. Elle a surtout permis d'engager une discussion et d'ouvrir les esprits. l'infirmière écrivain n'en reste pas moins très attachée au pays. Au delà même des paysages, "ce que j'admire, ce sont les visages et leur inépuisable sourire" souligne-t'elle. Alors qu'elle continue à présenter son livre au public, comme ce samedi 2 décembre à La Plaine sur Mer, elle a débuté l'écriture d'un second roman. l'intrigue se déroule en Casamance et a pour personnage principal un Européen que la vie n'a pas ménagé. "J'aime les destins cabossés", conclut-elle.

Ouest-France Loire-Atlantique
décembre 2006

Livre associé

Auteur concerné