Notes de lecture

Un de ces auteurs qui comptent en psychométrie

Daniel Pasquier est un de ces auteurs qui comptent en psychométrie et qui, hormis des charges d'enseignement au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) dont on sait l'importance en matière de recherche et d'engagement "de terrain" et surtout en matière d'orientation vocationnelle (avec des auteurs tels Laugier, Piéron, Bonnardel, et plus récemment Guichard, Loarer, Vigneau etc, de L'INETOP) n'a pas eu de charge d'enseignement à sa véritable hauteur, déjà impliqué dans trop de charges sans doute.

Sa bibliographie, dès lors, en tant que "praticien" est étonnante, partie de tests - si recherchés - pour l'enseignement fondamental et suivis, bien plus tard, d'instruments et d'ouvrages en gestion des RH.

La même trajectoire, en somme, que celle de Vygotski et de Feuerstein, passionnés d'évaluation dynamique au service des citoyens des deux extrêmes de la distribution gaussienne des capacités, les sous-doués et les surdoués, pour en mettre finalement les conclusions au service de tous.

Ici, l'on trouve à la fois ce souci d'éclairer, à la lumière des modélisations psychométriques les plus récentes, l'élaboration d'outils d'évaluation sensibles, mais aussi ce recueil patient des données de terrain, avec des épreuves de la grande lignée (André Rey par ex.) en plus d'épreuves originales de sa composition.

On trouvera donc quelques chapitres introductifs - les plus accessibles - consacrés aux tests, en particulier ceux d'intelligence et de potentiel d'apprentissage, suivis d'autres qui creusent analytiquement les méthodes les plus avérées quant à découvrir chez un sujet non seulement son profil de savoir-faire "statique" mais, au-delà, les "bonds" prévisibles qu'il sera capable de tirer de ses qualités en puissance : ces chapitres-là sont d'une complexité nettement plus grande et requièrent du lecteur une culture de base non négligeable, qui rend dès lors l'ouvrage assez bicéphale, à la fois destiné au grand public dans ses premières pages mais voué à un public plus studieux et concentré dans ses pages ultérieures. Typiquement, l'auteur rappelle des études parfois anciennes (signées Ombredane, ou Hurtig, par ex.) mais quxquelles on ne s'est que trop peu référé et qui sont dès lors bienvenues

Heureusement, l'auteur explique et illustre très clairement les tests auxquels il a fait appel et en reproduit des items suffisamment éclairants, occasion aussi pour les praticiens de trouver là une liste précieuse d'épreuves que tout le monde réclame tout en en ignorant l'existence, le plus souvent : nous pensons aux tests d'organisation réclamés partout à corps et à cris (Pasquier en a créé un, le GMT, et bien peu s'y réfèrent !).

Finalement, la démarche ici est typiquement dans la ligne de Binet ("une longue réflexion sur des données de premières mains"…) et induit à une réconciliation entre la très exigeante modélisation psychométrique actuelle, d'une part, et le laisser-aller déplorable où on a mené les examens d'évaluation, dans de nombreux contextes, et que nos contacts nous ont parfois permis de qualifier de "n'importe quoi".

Contrairement à l'ouvrage, de belle tenue comme souvent chez l'Harmattan, les illustrations sont d'un niveau plus quelconque, mais on peut se réjouir, en inversant la proposition, de ce que l'on ait ici un petit livre élégant - et non un syllabus rébarbatif - quitte à offrir une"iconograpie" un peu sommaire.

Francis Van Dam
mars 2007


Les compétences à apprendre, évaluation chez l'adulte
Coll. Psychologie du travail et ressources humaines
Assoc. Internationale de Psychologie du Travail de Langue française
Paris, L'Harmattan 2004 ISBN 2-7475-7625- 6

Livre associé

Auteur concerné