Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
56209 livres | 24994 articles | 46586 ebooks | 33863 auteurs | 1183 collections | 2295 revues | 1588 vidéos | 7029 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Articles de presse

Taxi-Blues, le dernier roman africain de Nadine Prudhomme


Avec Taxi-Blues, Nadine Prudhomme publie son 2ème ouvrage sur l'Afrique qu'elle aime. L'écrivain retrace le douloureux cheminement d'un chirurgien français en Casamance. Une fiction dans laquelle l'infirmière choletaise aborde les thèmes universels de bonheur et du sens de la vie.
Aujourd'hui retraitée, Nadine Prudhomme partage sa vie entre le Choletais et l'Afrique. Si l'infirmière a pris congé du milieu hospitalier français, elle se consacre plus que jamais à ses amis africains. Après Tam-Tam Sénégal, la romancière embarque son lecteur pour une fiction qui se déroule sur les rives du fleuve Casamance. Son personnage principal n'est pas totalement le fruit de son imagination. Explications.

Qui vous a inspiré le personnage de Vincent dans Taxi-Blues ?
"Cest une encontre un peu furtive faite il y a environ 3 ans. dans un taxi-brousse où il n'y a ordinairement jamais de Blancs -ils sont trop pressés pour ça ! j'ai encontré un homme que l'on sentait accablé. Il se rendait dans le même hôtel que nous. Nous avons discuté et à la fin il m'a remercié : " cela faisait si longtemps que l'on ne m'avait pas écouté ainsi" m'a t'il dit. Cet homme m'a beaucoup ému. c'est lui qui m'a inspirée".

Vous dédiez votre livre aux victimes du Joola et à leurs familles. Pourquoi ?
"Le Joola est parti de Ziguinchor, là où se situe mon roman. Je suis imprégnée de cette catastrophe qui a pratiquement été passée sous silence par les médias alors quelle a fait 1800 morts. En leur dédiant mon roman j'au voulu inscrire leur mémoire dans l'éternité. En Casamance, il n'existe pas une famille qui n'ait été éprouvée par le naufrage.

Le cheminement de Vincent vous conduit à poser la question du sens de l'existence. N'est-ce pas un peu l'infirmière qui parle ?
"La vie de mon personnage s'est déroulée sans accroc. Et puis un jour tout bascule. La douleur qu'il a cotoyée en tant que chirurgien sans s'y arrêter, il l'éprouve à son tour. Il se rend en Afrique pour tenter d'échapper à son chagrin. C'est illusoire. Il est perdu, hors cicuit. Comme infirmière, j'ai connu, c'est vrai, ces étapes de deuil quand on accompagne un malade. Vincent les connait lui aussi. c'est seulement après la rencontre avec Léa qu'il va pouvoir énoncer la douleur qu'il trimballe en lui et commencer à s'en délivrer.

Avez-vous prévu de retourner en Afrique ?
"Bien sur. Nous repartons début 2008 avec nos caisses de médicaments. Nous allons faire creuser un puits dans une concession où vivent plusieus familles à une quinzaine de kilomètres de la Somone où nous nous installons quand nous allons au Sénégal. C'est grâce à mes livres que ce puits sera creusé."

Bruno Mollard

COURRIER DE L'OUEST, novembre 2007

Auteur concerné :

Nadine Prudhomme


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 23 mai 2018 | © Harmattan - 2018 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port