• Couverture La mort médicalement assistée comme habitus
  • 4eme La mort médicalement assistée comme habitus
rectoversoaplat

LA MORT MÉDICALEMENT ASSISTÉE COMME HABITUS

Un paradoxe de la société thanatophobe ?

Olivier Nkulu Kabamba

Academia

ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION SOCIOLOGIE
Date de publication : 19 décembre 2019
Livre papier :
13 €
Imprimé en france - Frais de port 0,01 €*
*(si commande >= 30€ livrée en France)
Version numérique* :
9,99 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

De nos jours, peut-on encore soutenir qu'il y a un déni généralisé de la mort dans notre société? La mort médicalisée n'a-t-elle pas effacé ce déni? En Europe et en Amérique du Nord où l'on craint de vieillir mal et où l'on craint de mourir mal, la mort y est de plus en plus médicalisée. Une conséquence découle de cette réalité : mourir aidé par la médecine ou mourir en milieu médicalisé est devenu une pratique courante admise comme une habitude sociale.

  • Broché - format : 13,5 x 21,5 cm
  • ISBN : 978-2-8061-0502-8 • 19 décembre 2019 • 120 pages
  • EAN13 : 9782806105028
  • EAN PDF : 9782806110558

Olivier Nkulu Kabamba est chargé de cours à l'Université de Montréal. Il est l'auteur notamment de plusieurs livres sur l'euthanasie aux Editions L'Harmattan et Academia.

Du même auteur

Dans la même thématique