• Couverture Le Jour, la nuit, l'inceste
  • 4eme Le Jour, la nuit, l'inceste
rectoversoaplat

LE JOUR, LA NUIT, L'INCESTE

Mathilde Brasilier


LITTÉRATURE PREMIER ROMAN TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT
Date de publication : 30 août 2019
Livre papier :
28 €
Imprimé en france - Frais de port 0,01 €*
*(si commande >= 30€ livrée en France)
Version numérique* :
20,99 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

MAud Steiner, fille d'un père architecte Prix de Rome et d'une mère sculpteur, a grandi à Saint-Germain-des-Prés dans les années 60. Après le suicide de son frère Fabien, elle cherche durant quinze ans une explication. Au cours d'un travail thérapeutique, des flashes de sa petite enfance réémergent... L'amnésie s'efface.

"Je suis chaque matin l'enfant qui arrive à l'école sans ses chaussures, en pleurant, mais quelle chance... son père est venu jusqu'à l'école, en courant le long du boulevard Saint-Germain, pour que sa petite fille ait ses chaussures aux pieds et s'arrête de pleurer. Et que la hont ed'avoir les pieds nus, elle est dérisoire face à une blessure en sept lettres, qui commencerait pas la lettre "I" et ne se terminerait jamais. J'avais cinq ans. Je me sentais désavouée dans l'indiférence du monde".

  • Broché - format : 15,5 x 24 cm
  • ISBN : 978-2-343-18322-0 • 30 août 2019 • 304 pages
  • EAN13 : 9782343183220
  • EAN PDF : 9782140129025

Mathilde Brasilier a longtemps exercé comme architecte avant de se consacrer à l'écriture. En tant que journaliste, elle a signé de nombreux articles pour le Nouvel Observateur, Challenges et Sciences et Avenir. Ce récit autobiographique est son premier ouvrage.

Articles de presse

Entretien avec Mathilde Brasilier pour son livre "Le Jour, la nuit, l'inceste"
Cédric Lépine
MÉDIAPART, novembre 2019

LE JOUR, LA NUIT, L'INCESTE
Christophe MARIS
MARIS CONSEIL, juillet 2015

Émission TV

L'enfance abusée, le courage de témoigner
Mariétou Bâ
PUBLIC SÉNAT, octobre 2019

Sur Internet

LE JOUR, LA NUIT, L'INCESTE
GOMEZ Marianne
LA CROIX, juillet 2015

Dans la même thématique