Articles de presse

Lutte contre la pauvreté : Boubacar Camara propose la méthode Era comme solution

"Comment sortir de la pauvreté ?". C'est l'intitulé de l'ouvrage de Boubacar Camara, ingénieur statisticien, économiste, retraité de l'Unesco en 2013. Publié aux éditions l'Harmattan Sénégal, il a été présenté samedi dernier sous la présidence du Dr Papa Abdoulaye Seck, ministre de l'Agriculture et de l'Équipement rural.


Le ministre de l'Agriculture et de l'Équipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck a présidé, samedi dernier, la cérémonie de dédicace du livre de Boubacar Camara, un retraité de l'Unesco. Intitulé "Comment sortir de la pauvreté", l'ouvrage publié aux éditions l'Harmattan Sénégal contient près de 220 pages. Selon l'auteur, vaincre la pauvreté, c'est d'abord vaincre l'ignorance, ensuite le manque d'éducation et de formation de qualité des populations défavorisées en particulier les femmes qui en constituent la majorité. Il soutient que l'éducation des filles et des femmes doit occuper une place essentielle dans la problématique du développement durable à l'ordre du jour en Afrique et dans le reste du monde. Il explique que cette donne n'est souvent pas suffisamment reflétée dans les politiques et stratégies de mise en œuvre.


Pour sortir de la pauvreté, Boubacar Camara propose une méthode combinant l'éducation, la responsabilité et l'autonomisation (Era). Autrement dit, il met en relief les aspects de savoir, de pouvoir et d'avoir. Il affirme que la construction de la nouvelle Afrique passe par la mise en place d'une stratégie de reconstitution nationale s'appuyant sur le renouveau de l'éducation et la renaissance culturelle. Des initiatives originales et des programmes novateurs sont, selon lui, à démultiplier en priorité dans les zones les plus défavorisées, rurales et périurbaines.


Poursuivant ses pistes de solutions, Boubacar Camara est d'avis que sur le plan opérationnel, il faut l'élaboration et la mise en œuvre de plan cadre de reconstruction nationale comportant un programme fondamental articulé à des programmes intégrés de développement zonal. A l'échelon décentralisé, il propose un centre d'éducation communautaire intégré dans chaque localité, la maîtrise de l'apprentissage participatif multidimensionnel et la multiplication des filières intégrées de valorisation des productions, de densification des chaines de valeur.


Pour Papa Abdoulaye Seck, cet ouvrage n'est pas un de plus. Le ministre de l'Agriculture affirme qu'il n'est pas une somme d'opinions. Il est le résultat d'une théorie maîtrisée et d'une pratique avérée. L'ouvrage, explique M. Seck, est une démarche scientifique rigoureuse riche en mouvements et couleurs présentant une belle harmonie. Évoquant les enseignements qu'il tire de ce livre, Papa Abdoulaye Seck souligne que la lutte contre la pauvreté ne doit pas être décrétée. Elle repose sur une stratégie adossée à une science qui doit être domestiquée. L'autre enseignement, explique-t-il, c'est l'importance de l'éducation et de la formation, qui sont fondamentales pour progresser. Il n'a pas manqué de revenir sur les qualités de Boubacar Camara, un homme d'une grande dimension intellectuelle, morale et qui a le sens de l'honneur et de la générosité. M. Camara est un ingénieur statisticien, docteur en économie et expert en planification de l'éducation. Il a été membre du secrétariat de l'Unesco de 1984 à 2013, date de son départ à la retraite.


Aliou KANDE
juin 2017

http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-21-32/item...

Livre associé

Auteur concerné