Gestion du site
log 
pass  go !
Accueil1
 Assemblée Gle présidée par le SG du Parti à Paris
 Appel à candidature Election présidentielle 2009
Procès UPADS: le verdict du TGI de Paris
Meeting populaire à Pointe Noire
Communiqué de Presse de la Coord UPADS FRANCE
Les vice-pdts de l'UPADS dénoncent l'indiscipline
2è Session ordinaire du B. Politique de l'UPADS...
L'UPADS renforce ses structures
Une ONG porte plainte contre Sassou Nguesso
Le Congo Brazza et Mugabé.....
Le Vice Président de l'UPADS Ange Edouard POUNGUI
Mairie de Brazzaville : Comment Sassou...
Interview du Vice Président Nimi Madingou
Au Congo Brazza : Un clan s'enrichit...
Les nouvelles instances de l'UPADS Rhône Alpes
Congo Elections locales -Nimi Madingou alerte.....
UPADS CONGO : L'imposture de Moukouéké
Tournée du S.Général de l'UPADS à l'int...
Un livre blanc sur la françafrique
Quoi de Neuf ? Et Voici PASCAL !
Coordination France Europe
Circulaire du Gouvernement
Espoir au Congo Brazzaville
Patrimoine du clan Sassou en France qui possède ..
Suite des évènements du Kouilou ...
Le Tribunal Pénal internationnal (TPI) de la HAYE.
Interview de Mr A. E. Poungui (semaine africaine.)
Réponse d'un citoyen à Innocent Langa
Le Président Pascal LISSOUBA dérange Sassou...
Interview exclusive du Sec Gén de l'UPADS.....
L'imposteur Moukouéké reçu par le Pdt Sassou...
Coordination UPADS BRAZZAVILLE discours du SG
Dossier ouverture Session ordinaire du BP- UPADS
Délibérations de la session ordinaire du BP-UPADS
Les assises de la maturité et de la clarification
Interview de A.E Poungui dans la Rumeurt
Sassou Nguesso et le PCT renvoient les municipales
Les pays les plus riches de la planète......
Célébration du 15 août à Brazzaville
Afrique du Sud: Thabo Mbeki va quitter le pouvoir
Communiqué de Presse de l'opposition congolaise
Pascal Tsaty Mabiala visite le Nord du Congo
Décès d'un dignitaire: Augustin POIGNET
L'avertissement
D'Omar El Bechir du Soudan à Sassou NG... le lien
Les Instances Nationales du Parti
Pourquoi Sassou a-t-il volé au secours d'Id.Deby ?
Session ordinaire du B.P de l'UPADS...
La méthode de gouvernement made in Sassou Nguesso
Triste anniversaire 15 ans après.......
Escroquerie politique de Moukouéké....
Contentieux électoral : l'UPADS réagit ..
Restructuration de L'UPADS FRANCE EUROPE
Réaction de la communauté internationale ......
Conférence de Presse du S.Général...
Sassou dépossédé de son château du Vésinet
Quand Bernard Kolélas "boude" le protégé de Sassou
Lu dans la Presse: Le dernier Journal TV de PPDA
Jean Marie Bockel victime de la françafrique
Disparus du Beach: Défaite du clan Sassou....
Dossier sur les législatives au Congo B....
PREMIER VOYAGE EN AFRIQUE NOIRE DU PRESIDENT SARKO
Gangstérisme politique de Sassou.....
BLOC NOTES: Echos du 1er Congrès Extraordinaire
LES RESULTATS OFFICIELS DES LEGISLATIVES
L'UPADS DOIT RETROUVER SA NOBLESSE
Site UPADS: Reactions des internautes
CULTURE : Le journal les palmiers
VOS ARTICLES
L'INTERVIEW DU MOIS:Dominique NIMI MADINGOU
OPENSPACE: (NEW) Echos des FEDERATIONS
NOS ARCHIVES

 

BIENTOT UNE NOUVELLE PRESENTATION DE VOTRE SITE www.upads.fr

ASSEMBLEE GENERALE DE L'UPADS CE DIMANCHE 28 SEPTEMBRE 2008  A  PARIS

Le Secrétaire Général de l'UPADS, Pascal Tsaty Mabiala a présidé une assemblée générale des membres du Parti au cours de laquelle, la situation politique du pays a été évoquée, en plus des questions liées à la vie de l'UPADS à savoir :

* Les délibérations de la 2è session ordinaire du Bureau Politique du 25 Août 2008

notamment sur les questions relatives aux sanctions d'un certain nombre des camarades..

* Les conditions de participation de l'UPADS à l'élection présidentielle de 2009

* La poursuite du redeploiement du Parti sur tout le territoire national

 

Pour lire cliquez- ici


CONGO -  ELECTION PRESIDENTIELLE 2009

U.PA.D.S

Appel à candidature à l'élection présidentielle de 2009

Mode opératoire de la sélection des candidats à la candidature

 

Lire en cliquant ici

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 Mathias Dzon, désigné candidat officiel de l'ARD, l'Alliance pour la République et la Démocratie.

 

L'ancien ministre des Finances et actuel directeur de la Banque des Etats d'Afrique Centrale, Mathias Dzon a été officiellement investi ce samedi 20 septembre 2008, candidat de l'ARD à la prochaine élection présidentielle de juillet 2009 par les membres de son mouvement politique ancré à l'opposition,

l'Alliance pour la République et la Démocratie.  La désignation a été faite, au cours des "primaires" organisées par son parti au Palais du Parlement à Brazzaville. Des "primaires" dont Mathias Dzon était l'unique prétendant à la candidature.

 

Afrique du Sud

Kgalema Motlandé, jusque là vice-président de l'ANC devient le nouveau chef de l'Etat Sud africain, en remplacement de Thabo Mbeki  contraint à la démission sur décision de son parti , le Congrès National africain, ANC. 

______________________________________________________________________________

                                                                                                     Meeting en salle de l'UPADS à Pointe Noire sous les auspices des vice-présidents Jean Itadi et Joseph Kombo Kitombo

 Dans le cadre de la campagne d'explication des délibérations de la dernière session ordinaire du Bureau Politique

un meeting en salle a rassemblé dimanche dernier 14 septembre 2008, un millier de sympathisants, militants et cadres de l'UPADS à Pointe Noire dans le Kouilou. Notons qu'un autre meeting similaire était organisé une semaine plus tôt à Dolisie, dans le département du Niari.

___________________________________________________

UPADS : Le Procès politique du siècle

La terre entière était informée de ce que M. Paulin Makita ancien secrétaire général par Intérim de l'UPADS

a intenté un procès contre

M. Pascal Gamassa

M. Bénoit Koukébéné

M. Alain Pascal Léyinda

Cliquez-ici pour Lire le verdict du Tribunal de Grande instance de Paris

_____________________________________________________________  

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COORDINATION UPADS FRANCE EUROPE

Lire le communiqué ici

____________________________________________________________

Les assises de la maturité et de la clarification

Lire ici

**********

DELIBERATIONS DE LA 2è SESSION ORDINAIRE DU BUREAU POLITIQUE DE L'UPADS

Allocution d'ouverture

Déclaration du Conseil Des Vice Présidents de l'UPADS

Communiqué final

Motion et recommandation

Allocution de clôture et fin des travaux

Cliquez-ici pour lire

________________________________________________________________ 

 OUVERTURE DE LA SESION ORDINAIRE DU BUREAU POLITIQUE DE L'U.PA.D.S

Lire ici les travaux de la journée du Dimanche 24 août 2008

2è Session Ordinaire du Bureau Politique de l’UPADS, les 24 et 25 Aout à Brazzaville

Lire ici

Célébration du 15 août à Brazzaville

Lire ici

Interview de Mr A E - Poungui, Vice Président de l'UPADS au journal la Rumeurt

Lire ici

____________________________________________

Quand Bernard Kolélas "boude" le protégé de Sassou

Lire ici

_________________________________________________

Vie du Parti

Le Conseil des Vice-présidents de l'UPADS stigmatise l'indiscipline au sein du parti et la mal gouvernance du pouvoir actuel

Lire ici

_______________________________________

On n'oublira jamais les pratiques du pouvoir de Brazzaville,

Réponse d'un citoyen à Innocent Langa

 Lire ici

_________________________________________

Interview de Mr Ange Edouard Poungui, Vice Président de l'UPADS dans les colonnes de la semaine africaine

Lire ici

   _________________________________________________________________

Comment Sassou a organisé la réélection de Hugues Ngouélondélé à Brazzaville....

Lire ici

________________________________________________

Suite des évènements de Pointe Noire : le pardon des sages du Kouilou...

Lire ici

_______________________________________

Patrimoine du clan Sassou en France : Qui possède quoi ?

Lire ici

_______________________________________________________________

D'Omar El  Béchir à Sassou  Nguesso, le lien ...

Lire ici

__________________________________________

L'avertissement

Lire ici

___________________________

Une ONG porte plainte contre Sassou et 4 chefs d'Etat africains...

Lire ici

Le Congo et Mugabé, PCT et ZANU-PF

Lire ici

Les pays les plus riches de la planète peu enclins à aider l'Afrique

Lire ici

______________________________________________________________________________

10 juillet 2008 à 20 heures

Le Dernier journal TV de Patrick Poivre D'Arvor sur TF1

                                                      Le présentateur vedette de TF1, animera  son dernier  journal TV sur la  première chaine de télévision française ce Jeudi 10 juillet 2008.  Pour cet ultime 20heures au terme de 21 ans de services à ce poste, le journaliste    

                                                                                                                       affirme « n’avoir rien prévu ». « C'est la dernière nuit qui porte conseil, des idées me viennent », a-t-il dit à l'AFP.

_______________________________________

ELECTIONS LOCALES ET MUNICIPALES DU 29 MAI DERNIER AU CONGO BRAZZAVILLE

Malgré la lourde machine à tricher mise en place comme d'habitude par le pouvoir de Brazzaville, l'UPADS résiste dans ses bastions traditionnels

A suivre...

__________________________________________

LE CONGO PERD UN DE SES DIGNITAIRES

                                                                                                                   Augustin POIGNET                                                                                                                   

 ________________________________

 

 Redynamisation de l'UPADS dans la Sangha et la Cuvette ouest

                                                            Pascal Tsaty Mabiala à la rencontre des militants et cadres du Parti de la zone Nord du pays

                                                                                                                                         Le Secrétaire  Général de L’UPADS annonce les états géneraux de l'opposition

 

 

 

 

 

l' ANC qui lui en a fait obligation.

________________________________

 

Interview exclusive du Secrétaire Général de l'UPADS, Pascal  Tsaty Mabiala

Lire l'interview ici

-----------------------------------------------------------------------

La spécialité du pouvoir de Brazzaville : détournement des fonds publics

Pour lire cliquez-ici

-----------------------------------------------------

La Présence du Président Pascal LISSOUBA au Congo dérange Sassou

Cliquez-ici pour lire

---------------------

Congo - Brazzaville

  •   Sassou Nguesso et le PCT renvoient les municipales aux calendes grecques

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Lire la suite ici

                                                                                                                                                                                                                 ----------------------------

  • L'UPADS renforce ses srtuctures

                      Lire la suite ici

                      -------------------------------

Les disparus du beach : Défaite du clan Sassou devant la cour de cassation

                     Pour lire cliquez-ici

--------------------------------------------------------------

Jean Marie BOCKEL, victime de la françafrique

Lire en cliquant ici

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Communiqué de presse de l'opposition congolaise (UPADS et ARD)

Lire le communiqué

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Déclaration de la Direction politique de l'UPADS sur l'audience accordée à Christophe Moukouéké

par le Président de la République Sassou Nguesso.

Cliquez-ici pour lire la déclaration

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le Secrétaire général de l'UPADS Pascal Tsaty Mabiala a installé la coordination UPADS de la ville de Brazzaville

Lire le discours et la composition de la coordination UPADS Brazzavile ici

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

L'UPADS, une alternative crédible au  CONGO Brazzaville

Le Vice Président de l'UPADS Anges Edouard POUNGUI parle

Cliquez-ici pour lire l'interview

_________________________________________________________________________________________________________________________________

Pourquoi Sassou a-t-il volé au secours de Deby?

Lire l'article ici

____________________________________________________________________________________________________

UPADS  Nouveau

Deux Vice Présidents de l'UPADS alertent l'opinion sur l'actualité...

* Jean Marie EPOUMA dénonce les méthodes de gouvernement de Sassou 

Cliquez-ici pour lire

*NIMI MADINGOU  alerte l'opinion sur les élections locales au Congo

Cliquez-ici pour lire

__________________________________________________________________________________________________________

Un livre blanc pour la françafrique

Pour lire cliquez-ici

_____________________________________________________________________________________________________________________________

Au Congo Brazza, un clan s'enrichit, le peuple s'appauvrit : c'est la règle d'or du Président Sassou

Cliquez-ici pour lire

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Voeux 2008        - www.upads.fr

  

 

                                                                                          L’équipe des administrateurs de votre, www.upads.fr, vous souhaite une bonne et heureuse

                                                                                          année 2008. Qu’elle vous apporte bonheur, santé et prospérité.

 

                                                                                          Chers lecteurs, chères lectrices, chers visiteurs et chères visiteuses, nous espérons pouvoir

                                                                                          continuer à bénéficier de votre confiance tout au long de l’année 2008. N’hésitez pas à nous faire part

                                                                                          de vos remarques et suggestions.

                                                                                                                                                                         Alain Pascal  LEYINDA

                                                                                                                                                                         Gabriel  NGOSSO

 ___________________________________________________________________

UPADS - CONGO

Communiqué final de la session ordinaire du Bureau Politique de l'UPADS

Lire le communiqué final

______________________

A Paris a eu lieu une manifestation contre le Président du Congo Brazzaville Sassou Nguesso  

Environ 40 ONG (.....PRDC - Plate forme pour le retour de la démocratie au Congo Brazzaville -  Ligue des droits de l'homme, le MRAP, L'association Survie,

le collectif des associations de la diaspora..... ) ont manifesté contre le Président congolais Sassou Nguesso

Lire l'article  

---------------------------

Tournée du Secrétaire général Pascal Tsaty Mabiala à l'intérieur du pays

Lire le compe rendu de la tournée

Les élucubrations du pouvoir de Brazzaville :..... un diplomate qui a le mensonge dans sa peau

Lire les articles ici 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Séance de travail des cadres du Parti autour du Secrétaire Général Pascal Tsaty Mabiala à propos de l'imposture de Christophe Moukouéké - Tamba Tamba, Kignoumbi et Mubuma Shéri Dieudonné

Cliquez ici pour lire

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Dix ans déjà ? Comme si c'était ce matin

Lire l'article

 ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Contentieux électoral suite aux légisalatives

L'UPADS réagit

Lire la déclaration du Secrétaire Général Pascal Tsaty Mabiala

__________________________________________________________________________________________________

UPADS - FRANCE EUROPE_

La coordination UPADS - France -Europe a procédé hier Samedi 3 novembre 2007 à la mise en place de la section UPADS de Lille dans le nord de la France

Cliquez-ici pour lire la composition du bureau de cette section

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Escroquerie politique de Christophe Moukouéké

Membre du conseil national de l'UPADS et ancien Secrétaire Général du Parti, Quel exemple ???

Cliquez ici pour lire l'article

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Lu dans la Presse:   Le divorce est consommé entre Cécilia Maria Sara Isabel Ciganer et Nicolas sarkozy

NANCY (France), 19 oct 2007 (AFP) - Cécilia Sarkozy, dont le divorce avec le président français Nicolas Sarkozy a été annoncé jeudi, a déclaré au quotidien régional L'Est Républicain à paraître vendredi qu'ils avaient "tout essayé" pour relancer leur couple mais que ce n'était "plus possible". Racontant avoir "rencontré quelqu'un" en 2005, être "tombée amoureuse", puis être "partie" du foyer conjugal, Cécilia Sarkozy a admis être "rentrée à la maison il y a un an" pour "essayer de reconstruire quelque chose", mais sans y parvenir."Ce qui m'arrive est arrivé à des millions de gens: un jour, vous n'avez plus votre place dans le couple. Le couple n'est plus la chose essentielle de votre vie, ça ne fonctionne plus, ça ne marche plus", a expliqué l'ancienne "première dame". "Nous avons essayé de reconstruire, de rebâtir, de faire passer la famille avant le reste, cette famille recomposée dont tous les Français ont parlé, de la faire passer en priorité, mais ce n'était plus possible. On a tout essayé, j'ai tout essayé. Simplement, ce n'était plus possible", a-t-elle poursuivi.Au-delà des difficultés personnelles du couple, commentées dans les media, Cécilia Sarkozy a déclaré vouloir se "retirer de la vie publique" car celle-ci "ne (lui) correspond pas", elle-même se décrivant comme "quelqu'un qui aime l'ombre, la sérénité, la tranquillité". "J'avais un mari qui était un homme public, je l'ai toujours su, je l'ai accompagné pendant vingt ans. Ce combat a abouti à un endroit, quelque part où je trouve qu'il est formidable. (...) Mais moi, je pense que ce n'est pas ma place. Ce n'est plus ma place", a-t-elle affirmé."Pendant un an, j'ai essayé de m'engager professionnellement, personnellement, mais ça n'allait pas tous les jours", a confié Cécilia Sarkozy, expliquant ses absences répétées à des cérémonies nationales ou internationales par sa volonté de "ne pas (se) montrer, ne pas (s)'exposer, (se) protéger". Ces absences avaient été beaucoup commentées, ainsi lorsqu'elle n'était pas allée voter le jour du second tour de l'élection présidentielle, le 6 mai, ou lorsqu'elle avait quitté de manière impromptu le sommet du G8 à Heiligendamm en Allemagne, le 6 juin.Si elle s'est dite "très fière" de son ex-mari le soir de son élection à l'Elysée, Cécilia a nié avoir "jamais voulu faire d'ingérence en quoi que ce soit" dans ses fonctions."Tout ce qui est nominations, décisions, je ferme la porte du bureau", a-t-elle déclaré."Nicolas", dont elle n'a prononcé le prénom qu'à une seule reprise durant cette interview fleuve, "n'a absolument pas besoin de ce genre de conseils", a précisé l'ancienne épouse du président, se décrivant au mieux comme un "garde-fou" pour lui.C'est également Nicolas Sarkozy qui a pris la décision, "sans (lui) en parler parce qu'il a pensé que c'était bien ou mieux pour" elle, de ne pas la faire auditionner par des parlementaires français sur la libération des infirmières bulgares en Libye, a avancé Cécilia Sarkozy.Cécilia Maria Sara Isabel Ciganer, 49 ans, s'est mariée à Nicolas Sarkozy en 1996, après plusieurs années de vie commune. Dès 1988, elle est devenue sa collaboratrice à l'Assemblée nationale.En 2002, elle a pris une place prépondérante dans son cabinet de ministre de l'Intérieur, sans figurer sur l'organigramme officiel. Installée dans un bureau contigu au sien, elle a participé à toutes ses réunions. Elle l'a suivi au ministère des Finances en 2004 comme conseiller technique puis comme chef de cabinet quand il est devenu président de l'UMP.L'Elysée a annoncé jeudi le divorce "par consentement mutuel" de Nicolas et Cécilia Sarkozy, qui ont eu un enfant ensemble. Leur avocat commun, Me Michèle Cahen, a confirmé sur la radio Europe 1 qu'un juge avait prononcé le divorce. ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Dix ans déjà ?  Comme si c'était ce matin !

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

TRISTE ANNIVERSAIRE POUR LES CONGOLAIS

15 octobre 1997 - 15 octobre 2007  : Dix ans déjà 

Lettre ouverte de l'ancien Ministre Benoit Koukébéné au Président Sassou Nguesso 

Cliquez ici 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Après les élections législatives au Congo - Brazzaville

Le député de MAKABANA, un des Vice Présidents de l'UPADS, Dominique NIMI - MADINGOU déclare dans une intervew :

" .......  Nous ne serons jamais les porte-parole de la politique du PCT..........".

Lire l'interview

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

POLITIQUE :   UPADS  -  CONGO

Le Secrétaire Général de l'UPADS, Pascal Tsaty Mabiala a organisé une conférence de presse le 06 octobre 2007 à l'hôtel Méridien de Brazzaville

Lire l'intégralité de la déclaration du Secrétaire Général à l'issue de cette conférence de presse

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Décès de Stéphane Maurice Bongho-Nouara : Reaction du pouvoir

Suite au décès de l'ancien Premier ministre, Stéphane Maurice Bongho-Nouara, survenu le 7 octobre 2007 à Bruxelles en Belgique, le Président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a livré le message que voici : «Le décès de notre compatriote, l’ancien Premier ministre, Stéphane Maurice Bongho-Nouara, est une grande perte pour la République. Homme de conviction et d’action, Stéphane Maurice Bongho-Nouara a su donner au Congo, son grand amour pour la patrie ; à la République, son sens de la loyauté et à notre démocratie en construction, la force de ses idées. À l’occasion de cette dure épreuve, je voudrais exprimer aux enfants, à la veuve Bongho-Nouara et à l’ensemble de la famille éplorée, la peine et l’affliction de la nation tout entière. J’adresse à tous, les condoléances et le témoignage de réconfort dignes du mérite et de la reconnaissance que l’illustre disparu est en droit de recevoir de la part de la collectivité nationale ».Fait à Brazzaville, le 8 octobre 2007

 Le ministre d’État, directeur de cabinet du président de la République ; Firmin Ayessa.

Nécrologie

 Décès de Maurice Stéphane Bongo Nouara

L'ancien Premier ministre du Congo Brazzaville, Maurice Stéphane Bongo Nouarra est décédé ce dimanche 7 octobre  2007 à Bruxelles en Belgique des suites d'une longue maladie. L'illustre disparu était le tout premier chef du gouvernement du Président Pascal Lissouba après son élection démocratique en 1992. Diplomé en agronomie, il a été par ailleurs ministre de l'agriculture  et président du Conseil économique et social, respectivement sous sous le règne du Président Alphonse Massamba Débat et Marien Ngouabi.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Que pense l’ancien Premier Ministre Socialiste Lionel Jospin de  Nicolas Sarkozy ?

    PARIS 24 sept 2007(Reuters) - Nicolas Sarkozy risque de se laisser aller à la griserie du pouvoir, a estimé dimanche Lionel Jospin en critiquant le style "monarchique" de la présidence actuelle. "Nicolas Sarkozy est un très bon avocat et il a une rhétorique extrêmement maitrisée", a jugé l'ancien Premier ministre socialiste au Grand Jury  RTL Le Figaro-LCI. "Mais il me semble qu'il est menacé par une chose (....) la démesure - je vais employer un mot plus doux: la griserie", a-t-il toutefois ajouté. "Il croit que,parce que médiatiquement il peut provoquer chaque jour l'évènement (...), il est en maîtrise des évènements. Et cela n'est pas vrai", a dit l'ancien dirigeant socialiste. "Il oubliela complexité de la société", a ajouté Lionel Jospin. "Quant à l'organisation du pouvoir, bien sûr elle est d'essence démocratique, mais elle est de style monarchique".

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
POLITIQUE
Le gangstérisme politique du pouvoir de Brazzaville
Le procédé choisit par le Parti congolais du travail (PCT) pour désigner le 4 septembre le bureau de la nouvelle assemblée nationale n’est pas seulement inédit : c’est un acte de gangstérisme politique sans précédent. Sous tous les cieux, et depuis belle lurette, une règle, écrite ou non, veut que la composition du Bureau d’un parlement reflète l’ensemble des sensibilités qui y siègent.
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Sassou et la Secrétaire d'Etat Rama YADE
Le Tout-Paris en avait parlé : en juillet dernier la jeune Secrétaire d’Etat française aux Affaires étrangères et aux droits de l’homme, Rama Yade, avait refusé de se déplacer pour serrer la main de Dénis Sassou N’Guesso, le président du Congo en visite de travail en France... 
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 
Le Président congolais Sassou en voyage privé au Maroc
Le président du Congo, Dénis Sassou N'Guesso, est arrivé dimanche à Rabat au Maroc pour une visite privée dont ni les motifs ni la durée n'ont été précisés.
___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Le retour raté du Pasteur NTUMI  à la capitale
Le retour annoncé et tant attendu par ses partisans du Pasteur Ntumi à Brazzaville n'a pas eu lieu. L'ex- chef rebelle congolais qui devait prendre  ses fonctions officielles de Délégué général chargé de la Promotion de la paix, auprès de la présidence a même regagné son fief du Pool. Il prend à témoin la communauté internationale.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________
Reactualiser les connaissances de Nicolas Sarkozy sur l'Afrique
BAMAKO 24 sept 2007(Reuters) - Adame Ba Konaré, historienne et épouse de l'ancien président malien Alpha Oumar Konaré, a invité dimanche les historiens africains à participer à la rédaction d'un manuel d'histoire sur leur continent destiné à "mettre à niveau" les connaissances de Nicolas Sarkozy. L'invitation, rendue publique lors d'une conférence de presse à Bamako, fait suite aux propos tenus par le chef de l'Etat français en juillet dans l'enceinte de la prestigieuse université Cheick Anta Diop à Dakar.L'orateur, dont c'était la première visite en Afrique sub-saharienne depuis son élection en juin, y avait affirmé que l'Afrique était à la marge de l'Histoire, qu'elle était immobile, stationnaire."Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire. Le paysan africain (...) ne connaît que l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles", avait affirmé le successeur de  Chirac devant un parterre d'intellectuels sénégalais. Pour Adame Ba, dont l'époux préside aujourd'hui la Commission de l'Union africaine, "ce sont des affirmations qui reposent sur des poncifs, sur les théories euclidiennes sur l'Afrique, sur l'imagerie coloniale, qui disaient que l'Afrique n'avait pas d'Histoire, qu'il fallait venir admirer l'enfance du monde en Afrique, que l'Africain était installé dans l'immobilisme et qu'il n' y avait pas de dynamisme dans les sociétés africaines..." L'historienne a expliqué que sa démarche, qu'elle a qualifiée de scientifique, consistait précisément à produire des connaissances censées s'opposer à des affirmations qui, selon elle, ne reposaient que sur des "pseudo-théories". "Donc, l'objectif c'est d'inviter mes collègues historiens à produire chacun un article dans son domaine de compétence académique avant fin 2007. Lorsque tous les textes seront rassemblés, nous en ferons un recueil à paraître courant 2008. "Et nous prendrons les mesures adéquates pour acheminer un exemplaire de cet ouvrage collectif vers le président Sarkozy et les autorités françaises, afin de les mettre à niveau de connaissance avec l'Histoire de l'Afrique", a ajouté l'universitaire. De nombreux intellectuels africains avaient été choqués par le discours de Dakar du nouveau chef de l'Etat français, dont les thèses avaient été jugées par certains comme condescendantes et dépassées.
 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

.

 France - Immigration:  Adoption du  projet de loi autorisant le recours aux tests ADN pour prouver une filiation

PARIS, 20 sept 2007 (AFP) - Les députés français ont adopté tôt jeudi matin , en fait tard dans la nuit du 19 au 20 septembre et que par 23 députés, le projet de loi sur la maîtrise de l'immigration qui durcit les conditions du regroupement familial, en autorisant, à titre expérimental jusqu'au 31 décembre 2010, le recours aux tests ADN pour prouver une filiation.

                                                                                Lire l'article       

__________________________________________________________________________________________

                  

Sassou dépossédé de son hôtel particulier de 700 m2 en France

.

Le tribunal de Versailles vient de déposséder le président congolais Dénis Sassou N’Guesso de son hôtel particulier de 700 m2 au Vésinet, non loin de Paris. Selon l’hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné, qui rapporte la nouvelle, le tribunal de Versailles a nommé un administrateur pour gérer la villa, estimant que Sassou n’avait aucun titre de propriété pour l’occuper.

________________________________________________________________________________________________________________________________________
Réaction de la communauté internationale : A propos des dernières législatives au Congo.
L’Union africaine a dénoncé des «graves dysfonctionnements» dans l’organisation du second tour des élections législatives au Congo. Dans un communiqué, les observateurs de l’UA soulignent que les conditions chaotiques de l’organisation du premier tour n’ont pas été corrigées malgré les promesses du président congolais Dénis Sassou N’Guesso à la communauté internationale.
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                  Le Congo, un drôle de pays !
 Par Aaron Prosper  NTSIKA,  Pointe-Noire.
Le bon sens nous apprend et admet qu’une élection présidentielle, législative ou locale est un moment de lire la carte politique du pays. Pour les partis politiques c’est l’heure des bilans, l’instant indiqué pour réorienter certains points des programmes ou pour mettre en adéquation le discours avec l’évolution sociale voire mondiale.  Au Congo, rien de tout ceci n’a été constaté car ce qui vient de se produire dans ce pays qu’on ose désigner pudiquement par le vocable d’élection n’était ni libre ni transparente. Le verdict des urnes est faussé parce que le pouvoir lui préfère des députés pantins nommés! Ce qui s’y passe est inédit dans l’histoire. Des candidats battus qui se retrouvent élus par la seule volonté du prince. Intéressons-nous à ce qui s’est passé à Poto-poto, à Mossendjo ou Nkayi ! Dans ces deux derniers cas, l’attitude de l’UPADS est inédite et incompréhensible. Rien ne justifie ce silence assourdissant à moins que ça ne soit la peur de se voir embastiller. Dans ce cas, il ne sert à rien de vouloir faire la politique dans ce pays devenu la propriété d’un clan ...
                                               Lire l'article
 ________________________________________________________________________________________________________________________________________
Lu dans la Presse 
 
Dossier : Législatives deuxième tour 
.
                          *******
 
Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale          Liberté * Solidarité * Progrès  
                       U.PA.D.S
          Coordination France Europe
            Présidence du Bureau
.
                              COMMUNIQUE   DE   PRESSE 
 
 
L’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (UPADS) , principal parti de l’opposition Congolaise s’était mobilisé avec les autres formations politiques pour réclamer la mise en place d’une Commission Nationale Electorale et Indépendante, gage d’une élection libre et transparente. Resté volontairement sourd à cette légitime demande, le pouvoir nous a offert la Conel tant décriée dès le premier tour du scrutin législatif pour l’incapacité et la volonté manifeste de tricher.
 
En dépit du scandale constaté, tous les recours introduits furent rejetés par la cour constitutionnelle nommée par le régime de Brazzaville.
 
Malgré tout l’UPADS a accepté de participer au deuxième tour. Il se trouve hélas que la même volonté de tricherie et de manipulation des résultats, couplée de l’intimidation, vient d’être réitérée.  
 
Dans les départements du Niari, de la Lékoumou et de la Bouenza, les localités de  Dolisie, Louvakou, Mossendjo, Bambama, Nkayi, Mabombo et de Kingoué, situées toutes au Sud Est du Congo, malgré la corruption à outrance, les populations ont choisi les candidats de l’UPADS. Or, voici que le pouvoir envisage de proclamer des résultats contraires aux procès verbaux des bureaux de vote.
 
Si ces fraudes venaient à être légitimées et validées par la Conel, alors pour ne pas cautionner le retour du parti unique, la Coordination UPADS France Europe  informe l’opinion publique nationale et internationale que l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale se réserve le droit de retirer ses députés donc sa participation au futur parlement du monopartisme que M. Sassou Nguesso envisage de restaurer au Congo.
 
Estimant que la comédie n’aura que  trop duré, l’UPADS en fait un casus belli.
 
 
                                                                                                            Fait à Paris, le 8 août 2007
 
Le Président de la Coordination
Ange Eugène Mabiala
.
 *******
 Sassou Nguesso voulait d'un parlement monocolore, les jeux sont faits.            
  
La liste complète des 135 élus à l’issue des deux tours des élections législatives
 
Remarque :  La majorité sortante obtient 88 sièges contre 10 pour l’opposition et 36 pour les candidats indépendants plutots proches du pouvoir.
 Godly Gab
.
 *******
.
Malgré l'intimidation, la manipulation et la corruption L'Upads s'en sort mieux,mais.
 . 
Malheureusement le pouvoir s'enferme dans sa logique de tricherie et de provocation , il envisage de proclamer des résultats contraires  à ceux issus des bureaux de votes et où les candidats de l'Upads, arrivés largement en tête sont vainqueurs, au profit des candidats battus proches du régime.
 
C'est le cas à Mossendjo et Louvakou dans le département du Niari, à Nkayi, Mabombo et Kingoué dans le departement de la Bouenza et Bambama dans la lekoumou.
 
En dépit de la corruption à outrance étalée de manière honteuse et sans scrupules, de la tricherie orchestrée à grande échelle et à ciel ouvert, gérée et entretenue par le pouvoir dans les fiefs traditionnels du parti et de l’intimidation, l’UPADS sort de cette bataille du second tour des législatives de brillante manière.
 
Au regard des resultats des procès verbaux des bureaux de votes, sur les 16 candidats qui étaient en ballottage au second tour, 13 en principe ont été élus. Contre 3 circonscriptions, qui ont posé problème et où des recours ont été introduits, notamment dans le premier et le deuxième arrondissement de Dolisie.
 
Pour le pouvoir, Dolisie, Louvakou, Bambama, Nkayi, Mossendjo, Mabombo et Kingoué doivent à tout prix y compris par tous les moyens, tomber dans l’escarcelle du PCT. Il s’agit pour lui de briser les symboles de l'opposition  et il n’a pas lésiné sur les moyens illégaux à déployer. A Dolisie par exemple, cette ville a connu en quelques jours un record de corruption jamais égalé. Selon les témoignages des populations, les envoyés du pouvoir ont déversé une quantité inimaginable de billets de banque dans cette commune où les candidats de l’UPADS étaient pourtant en ballottage favorable. De nombreux actes d’intimidation des forces de l’ordre ont été constatés devant certains bureaux de vote, sans oublier la falsification des listes électorales. Nombreux électeurs dont les noms figuraient sur les listes du premier tour ont eu la désagréable surprise de se voir retirer ce droit fondamental.
 
 Tandis que Jacques Mouanda Mpassi, porte parole de l’UPADS, Secrétaire national en charge de la Communication et député sortant de Nkayi était assigné à résidence surveillée.
 
Malgré les chausse-trappes, intimidations et subterfuges de tous genres destinés à laminer l’opposition, comme un roseau L’UPADS reste et demeure ce poids lourd et la première force incontournable de la vie politique congolaise.
Comme dit l’adage « quelque soit la durée de la nuit, le soleil  apparaîtra ».
 
Godly Gab.
.
La Phrase du jour
A propos du 2è tour des législatives il a déclaré:
 
« Le pouvoir a fait de la manipulation, de la corruption, de l'achat des consciences et de la tricherie une pratique. il veut restaurer le parti unique »
               Joseph Kignoumbi kia Mboungou, vice président de l'Upads, député sortant.
                                                 ------------- 
Flash info :
Ce qui se passe au Congo en ce moment est très grave. Sassou a ordonné à tous ses Ministres, dépêchés dans les circonscriptions où sont présents les candidats de l'UPADS pour organiser à grande échelle la fraude jamais connue au Congo depuis l'avènement de la démocratie dans le pays. En effet, chaque Ministre, tel : Henri NDJOMBO des eaux et forêt en tête, Nguellet Lamyr ( candidat à Mossendjo) et d'autres ont chacun une mission très précise, à savoir : tout sauf les candidats de l'UPADS au 2è tour.
Non seuleument que chaque Ministre a en sa possession deux, voire trois malles des billets de banque, (des sources sûres pas moins de 500 Millions par Ministre et par circonscription) spécialement celles où l'UPADS est arrivée en tête pour non seulement corrompre les électeurs, mais aussi pour réitérer leur tricherie du premier tour dénoncée même par la communauté internationale.  Affaire à suivre......
Pem  Kapamongo
_______________________________________________________________________________________________________________________________________
Sassou prépare les fraudes massives comme au premier tour des législatives
__________________________________________________________________________________________________
L'UPADS malgré la machine à tricher mise en place par Sassou et ses envoyés, se présente au deuxième tour des élections législatives avec trois candidats élus dès le premier tour.
Pascal Tsaty Mabiala, le secrétaire Général à Loudima
Patrice KADIA à Moungoundou Nord
Jean Claude SIAPA  IVOULOUNGOU à MAYOKO
A ces trois déjà élus, l'UPADS se doit de conforter sa présence dans la vingtaine des circonscriptions du deuxième tour...
LES ELECTEURS SAVENT CE QUI LEUR RESTE A FAIRE
POUR PORTER LA VOIX DE L'UPADS ENCORE ET TOUJOURS
PLUS HAUT.
___________________________________________________________________________________________________
                    * Interview du candidat de l'UPADS à MAKABANA : NIMI MADINGOU.
                                                                      
________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Premier voyage en Afrique noire du président Sarkozy

 

Le Bilan

 

LIBREVILLE, 27 juil 2007 (AFP)

-

Le président français Nicolas Sarkozy a quitté vendredi soir le Gabon "ami fidèle de la France" pour rejoindre la France après une visite de quelques heures dans ce pays emblématique de l'ex-"pré carré" français sur le continent, et au lendemain de son appel lancé à Dakar pour un "partenariat" franco-africain en rupture avec le passé. Le Gabon est depuis 1967 un partenaire privilégié de la France, au-delà de toutes les alternances en France", a déclaré le président

Sarkozy, interrogé sur le choix de Libreville comme dernière étape de sa mini-tournée en Afrique.

Il a rendu hommage au "rôle du président Omar Bongo", au pouvoir depuis 40 ans, rappelant qu'il est le "doyen des chefs d'Etat africains". "En Afrique, le doyen, cela compte", a-t-il souligné. Lors de son étape dakaroise, le président français avait exposé sa vision d'un "partenariat" renouvelé entre la France et l'Afrique,

appelant celle-ci à ne pas "ressasser le passé" colonial et à s'engager vers la bonne gouvernance, écartant l'idée de

"repentance".

 "On ne peut pas tout mettre sur le dos de la colonisation (...). La corruption, les dictateurs, les génocides, c'est pas la colonisation", a répété M. Sarkozy à Libreville. Dans un entretien publié vendredi matin par le quotidien  

gouvernemental gabonais L'Union, Nicolas Sarkozy a qualifié d'"anachronique" le concept de "pré carré", utilisé pour décrire la zone d'influence particulière de la France sur ses ex-colonies d'Afrique et dont le Gabon incarne l'un des symboles.

Toujours sur le même registre des symboles et des curiosités, on notera qu'il y'a douze ans Jacques Chirac, président avait effectué sa première visite en Afrique au sud du sahara par le Sénégal, la Cote d'ivoire et le Gabon. En bon gaulliste Nicolas Sarkozy, aureolé des mêmes attributs  refait le même circuit : le Sénégal et le  Gabon, à l'exception du pays de Gabgbo avec qui les relations sont un peu tièdes. Est ce une rupture dans la continuité ? 

 

Lire l'article

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                          

La Phrase du jour

 

Face aux jeunes Africains, il a déclaré.

 

La rupture, c’est d’en finir avec les aides et la charité. Je plaide pour la coopération et le partenariat.

 «  La France ne défilera pas à votre place, mais si vous voulez la démocratie, la justice, le droit, elle est prête à s’associer à vous pour les construire. »

                                                                                                                     Nicolas Sarkozy.

 

                                            ******* 

 

Disparition de l’ancien premier Ministre André Milongo
 
André Milongo n’est plus, le Premier Ministre de la transition s’est éteint ce lundi 23 juillet 2007 dans un hôpital parisien à l’age de 71 ans.
-
La mémoire collective congolaise retiendra de ce grand homme d’Etat, le souvenir d’un homme intègre, d’un très bon gestionnaire de la chose publique, toujours animé par la probité morale et l’orthodoxie financière, mais aussi imbu d’une personnalité fortement marquée par l’amour du prochain. L’histoire retiendra par ailleurs qu’il aura eu le grand mérite d’avoir organisé avec brio en 1992 dans notre pays : un référendum constitutionnel, les législatives et les présidentielles, des élections véritablement démocratiques, libres et transparentes.
On se souviendra encore de ses interventions à l’assemblée nationale où il ne cessait en bon démocrate d’actionner la sonnette d’alarme pour dénoncer l’opacité et la mauvaise gestion des ressources naturelles.
-
Beaucoup de nos compatriotes ont connu l’homme, nombreux ont été ses collaborateurs directs, parmi eux Dieudonné ANTOINE- GANGA, son ancien Ministre des Affaires étrangères, de l’Information, des Postes et télécommunications qui lui rend hommage.
 
 Hommage  à  André Milongo 
Ambassadeur Dieudonné ANTOINE - GANGA
Ancien Ministre de la République.
 
                                      *******     
        
Pascal Tsaty Mabiala  face aux membres du Bureau politique et du Conseil national
 

Le Secrétaire général de l'UPADS, en séjour de travail en France a fait le samedi 21 juillet à Sucy-en-Brie en présence des Vice Présidents présents ; les camarades Joseph Kombo Kintombo, Dominique Nimi-Madingou et Ange Edouard Poungui une communication sur les élections égislatives à l'attention des Membres du Bureau Politique et du Conseil National de l'UPADS. 

Après le mot introductif du camarade Ange Eugene Mabiala, Président de la coordination France /Europe, Pascal Tsaty mabiala a dans son propos principalement indiqué les raisons et expliqué la démarche du parti au sujet de sa participation aux élections législatives. Ce, malgré la non observation par le pouvoir de Brazzaville des conditions exigées par la coalition qui reclamait la mise en place d'une commission électorale indépendante. Estimant que le boycot et la politique de la chaise vide ne sont pas payantes,  poussé en outre par l'enthousiasme populaire constaté au niveau de la base qui  elle, est majoritairement  favorable à cette démarche, le sécretaire general à rappelé à l'auditoire une donnée importante. A savoir ; l'UPADS est avant tout un parti de masses et non un parti de cadres, et que la  décision de participer à ce scrutin est une directive émanant du dernier congrès de parti, le 1er congrès extraordinaire de décembre 2006. 

Il fallait donc être en phase avec la volonté vivement exprimée par la base du parti et observer une des recommandations du congrès qui est une instance souveraine.
                                                    
                                                       *******
Le Parti du Professeur en mouvement, qui pouvait le croire après tant de tergiversation ?
Les images de la conférence de Presse du Secrétaire Général
Pascal  Tsaty mabiala, le 3 juillet 2007 à Brazzaville.
 
                                     ******* 

Et le mépris devint une méthode de consolidation de la monarchie absolue

                                     Lire l'article
 
                                     *******
   Cinq années de préparation et un fiasco au final
                           Lire l'article
 
                                                     *******
  Lu dans la presse
 La semaine africaine n° 2712 du 20 juillet 2007
-
La Cape dresse un rapport cinglant sur le déroulement du premier tour des élections législatives du 24 juin 2007
 
Dans un rapport rendu public à Brazzaville, mardi 3 juillet 2007, au cours d’une conférence de presse donnée par Roger Bouka Owoko, coordonnateur de la Cape (Coordination d’appui au processus électoral), une plate-forme d’O.n.gs qui oeuvrent dans les domaines des droits de l’homme et de la bonne gouvernance démocratique, la Cape présente le contexte politique et fait un constat sur les irrégularités et les insuffisances relevées lors des missions d’observations effectuées à Brazzaville et dans certains départements du pays, pendant le premier tour des élections législatives et propose des recommandations, en vue d’améliorer les futurs scrutins.
Selon ce rapport, il y a eu, tellement, d’irrégularités que les observateurs de l’Union africaine, de la C.e.e.a.c et de la commission nationale des droits de l’homme du Burkina Faso ont été unanimes pour dire que le scrutin a été un fiasco total. Le rapport estime qu’il n’est pas crédible et le plus responsable serait de l’annuler.
                                            *******
 
Congo Brazzaville : Les méthodes Sassou, le mépris pour la personne humaine
 
Des Pygmées logés au zoo de Brazza, les méthodes Sassou ...
 
Vingt Pygmées, invités au Festival panafricain de musique, le FESPAM, ont vécu pendant une semaine à l’intérieur du parc zoologique de Brazzaville, alors que les autres musiciens étaient installés dans des hôtels. Un bébé de trois mois est dans ce groupe de Pygmées de l’ethnie Baka, originaires du département de la Likouala. Ils ont vécu dans des tentes et sous les regards des curieux venant les scruter et les filmer : des images d’un autre temps.
Le zoo de la capitale congolaise est divisé en deux parties : un espace pour les animaux, avec des cages, et une zone de détente avec des restaurants. Pour « accueillir » la délégation des Pygmées, les autorités congolaises avaient décidé de faire vider l’espace détente et d’y installer des huttes. Une vision anachronique qui rappelle les sombres heures du passé colonial, comme l’a fait remarquer Roger Bouka, de l’organisation congolaise des droits de l’homme.
«Ce n'est pas normal car on ne peut pas traîter des êtres humains comme des animaux dans un parc.»Les responsables du FESPAM n’ont pas trouvé scandaleux que des Pygmées soient logés au zoo de Brazzaville, car, selon eux, les Pygmées vivent dans la forêt et il fallait donc reconstituer leur milieu naturel. Le zoo semblait alors tout indiqué.
Mais les autorités ont fait marchearrière. A lain Akouala le porte parole du gouvernement congolais est allé voir la délégation des pygmés, il a ensuite déclaré que c'était pour la première fois qu'une délégation était accueillie comme cela et que les pygmés devraient être relogés dans une école. 
«Nous sommes allés présenter les excuses du gouvernement sur instructions du Premier ministre.»
Les Pygmées vivant dans les forêts du Congo se sont plaints à plusieurs reprises d’être méprisés et marginalisés. Peu représentés dans la vie politique nationale, ils se sentent victimes d’un « génocide culturel ». Les Pygmées, souvent traités de « sous-hommes » par leurs voisins Bantous, sont restés longtemps isolés du reste de la population congolaise, mais la déforestation les a obligés à s’intégrer progressivement dans la société.
On évalue à 700 000 le nombre total de Pygmées vivant en Afrique centrale, notamment au Congo Brazzaville, en République démocratique du Congo, au Gabon, au Cameroun et en République centrafricaine.
Cette édition du FESPAM, organisée par l’Union africaine, avec le soutien de l’Unesco et du Centre international des civilisations bantoues, s’est achevé le 14 juillet 2007.
                                                  -------------------------------------------------
                       Conférence de presse de Pascal  Tsaty Mabiala

Le  Secrétaire Général de l'UPADS face à la presse ce mardi 3 juillet 2007 à l'hotel meridien de Brazzaville. Pascal Tsaty Mabiala à saisi cette occasion pour  éclairer la lanterne de l'opinion publique internationale et nationale sur les dessous et les non dits  du scrutin du premier tour des législatives au congo.

-------------------------------------------------
Une mascarade d'élections législatives
Monsieur NIMI-MADINGOU, un des Vice  Présidents de l'UPADS, candidat aux  élections législatives dans la circonscription de MAKABANA porte plainte auprès de la Commission Nationale des Elections sur plusieurs points à savoir :
- Les listes électorales
 - Les cartes électorales
- Les bulletins de vote
         - Le déroulement du scrutin 
  --------------------------------------------------
 
Résultats du Premier tour des élections législatives au Congo
 
46 élus au premier tour
 
Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation François Ibovi a  publié, le  30 juin 2007, les résultats du premier tour des élections  législatives du dimanche 24 juin 2007 dernier.
Ces élections ont été annulées dans certaines circonscriptions. 46 candidats ont été élus. Les autres devant se présenter pour le deuxième tour, prévu le dimanche 22 juillet 2007, pour couvrir les 137 sièges que compte l’Assemblée nationale du congo.
-
                                
 
    Un  Scrutin  extremement  chaotique
 
  Une belle pagaille organisée susceptible d'entretenir le flou et  la confusion.
  
  Par  G. NGOSSO

DOSSIER :  ....SUR LES LEGISLATIVES AU CONGO, LES METHODES  SASSOU

                                         ------------------------------------------------------------------------------------------

     POUR LA REPRISE DE SA NOBLESSE

L'UPADS est bel et bien à nouveau au centre du combat politique,  elle est à nouveau prête à une confrontation sur le terrain des idées. Le parti n'entend plus laisser le terrain politique national occupé et gangrené par ceux qui n'ont su encore moins voulu mettre à profit ni le temps (10 ans voici) ni l'importance des moyens financiers consécutifs au contrat de partage de production pétrolière eu égard à l'envolée des cours du brut. Cette absence de perspective des gouvernants actuels pour notre pays doit nous interpeller tous. L'UPADS a décidé de prendre toutes ses responsabilités dans l'intérêt majeur des citoyens .

Par Ange Eugène MABIALA

Lire l'article

______________________________________________________________________________________

 Mémorandum de la plate forme pour la réstauration de la Démocratie au Congo - Brazzaville

Pour la mémoire, l'histoire retiendra que dans profonde crise sociale, économique et politique que connait actuellement notre pays avec ses effets devastateurs depuis le coup d'Etat du 5 juin 1997, dont le mérite est d'avoir baillonné la démocratie et phagocyté les libertés fondamendes, et généré une panoplie de misères et de violences multiformes, des compatriotes congolais résidants en Europe se sont mobilisés sous bonne escorte des CRS le 9 Juin 2007   en face de l'ambassade du Congo en France, rue Paul valery dans le 16è arrondissement de Paris  pour dénoncer l'arbitraire et sensibiler l'opinion publique internationale sur ce drame qui est entrain de se derouler au Congo Brazzaville.

Au terme de cette manifestation, un memorandum fut deposée auprès des autorités congolaises, françaises et europeennes.

_____________________________________________________________________

Politique

  Naissance d'une alliance de l'opposition:l'A.N.R

Les principaux Partis politiques de l'opposition Congolaise s'organisent et se mettent en ordre de marche, le RDD( le rassemblement pour la démocratie et le développement), l'UDR-MWINDA ( l'Union pour la République et le Développement) et l'UPADS ( l'Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale) viennent de porter sur les fonds baptismaux le 11 Mai 2007 à Brazzaville, un accord politique denommé: l'Alliance pour une Nouvelle République, l'A.N.R en sigle.

Lire le texte constitutif de cette coalition et découvrez l'interview du Vice Président NIMI MADINGOU à ce propos.

______________________

Rencontre du Secrétaire Général avec le Président
Pascal LISSOUBA à Paris
 

Le Président du Parti, le Professeur Pascal LISSOUBA a reçu le mercredi 21 février 2007 à Paris le Secrétaire général du Parti, Pascal TSATY - MABIALA, les Vice Présidents Benoît KOUKEBENE, Joseph OUABARI et son Porte parole et Vice Président Joseph KOMBO- KINTOMBO, venus lui rendre compte des travaux du 1er Congrès Extraordinaire du Parti
 Sassou Nguesso voulait d'un parlement monocolore, mission accomplie !

Le Professeur  Pascal  LISSOUBA, Président fondateur de l' U.PA.D.S 
et  le  Secrétaire Général  Pascal   TSATY - MABIALA

Quoi de Neuf ?    Voici Pascal  !   Exclusif
 
 
 
On a tout dit sur le personnage, au sens propre tout comme au figuré, y compris par ceux qu'il a  nommé et dont il assuré l'ascension politique et  sociale. Le paroxysme de l'ingratitude.Contre vents et marées, voici Pascal  !
    
Actualité  : Tournée européenne du Secrétaire Général Pascal TSATY-MABIALA
Les images de L'assemblée Générale de l' U PA DS à Paris animée par le Secrétaire Général
 

Le Présidium

Une vue de la salle
 

Rebondissement dans l’affaire des disparus du Beach
Commission éléctorale indépendante : Points de vue

Le Vice Président Ange-Edouard POUNGUI interpelle le pouvoir de Brazzaville sur la mise en place d'une  commission électorale indépendante, gage de paix, pour les échéances futures.

                                                                                                                                lire la suite

Conférence de presse du secrétaire national chargé de la communication et des nouvelles technologies de l'information, porte parole de l'UPADS,

Jacques Mouanda - Mpassi

Résumé de la conférence 

Les échos du Congrès :  Communiqué final, motions et recommandations

lire

Le pouvoir de Brazzaville reconnait la légalité du 1er  Congrès extraordinaire de l'UPADS et des instances qui y sont issues : La lettre circulaire du Gouvernement

L'UPADS en marche : activités du Parti
Comité de coordination UPADS France-Europe
    Le Bureau de coordination
L'interview du mois  : Dominique NIMI MADINGOU vice President de l'UPADS face à la presse. Entretien à baton rompu sur une chaine de   télévision Ponténégrine         
                                      
OPENSPACE:  Echos des fédérations 
 
Depuis la mise en place du Secretariat National et la ténue de la session inaugurale du Bureau politique  le train Upads est desormais en mouvement. On en veut pour preuve, la campagne de restructuration actuelle des instances dirigeantes,intermediaires et de base du parti au sein des fédérations qui affiche à ce stade les données suivantes.


                                   Très Prochainement    
 

               Site UPADS : Réactions des internautes
                             Lire leurs propos

 

 

 

mini-sites © L'Harmattan 2005