JACQUES GUIGOU
  Gestion du site
log 
pass  go !
 Accueil
Interventions
Poésie
Ecrits sur la poésie
Dits sur la poésie de Jacques Guigou
Ecrits théoriques et politiques Période 1971-79
Ecrits théoriques et politiques Période 1980-89
Ecrits théoriques et politiques Période 1990-99
Ecrits théoriques et politiques Période 2000-17
Écrits sociologiques et socianalytiques
Cours UM3 Licence SE
Master1 CFE
Master2 CFE
Autobibliographie
Traductions
Lectures Récitals Vidéo et audio
Correspondances
Editions de l'impliqué Catalogue et Lettres
Chansons et Traits
Sur la page de gauche vol. I et vol. II
Archives
Sciences politiques
France
Catalogue auteurs

CHANSONS ET TRAITS



CHANSONS



LA MÉSOPOTAMIOLE

Cett’guerre pas déclarée
Longtemps s’est préparée
Tell’ment ils la voulaient
Pour très vite imposer
L’nouvel ordr’ du marché

Refrain
États la guerre, c’est votre jeu,
Oui libertair’  luttons contre eux


« Laissons les armes parler,
La paix a échoué »
Dit-il à l’Elysée*
Cet individu s’est
Encor’ bien illustré
Au camp des meurtriers

Qui ne voit que « le droit »
Au nom duquel ils broient
Des vivants comme toi
N’est rien d’autre à l’endroit
Qu’un alibi d’la loi
Du Capital ? Et quoi !

Les sables d’Arabie
De Mésopotamie
N’ont pas toujours rougi
Du sang des ennemis
Ils furent doux aussi
Aux pieds nus des amis


Les temps sont à l’action
Ne taisons plus le nom
De cette guerre, sinon,
Les profits régneront
Sur nos négations
Et nous engloutiront


La terreur qu’les medias
Répandent ici, là-bas,
Pour propager l’État
Ne nous empêch’ra pas
D’créer notre utopia
Sans médias ni soldats




Posquières
alias Jacques Guigou
février 1991


Chanson publiée dans Temps critiques, n°3, printemps 1991, p.86-87.


LAISS’LE VENIR

Tu dis que tu t’en fous
et pourtant t’es debout
Tu dis que tout va mal
et tu gard’ le moral

Je dis que je m’en fous
pour résister aux coups
des puissants contre nous
Mais si tous assemblés
pour ici transformer
la vie cadenassée
alors j’chant’avec vous

Refrain
Laiss’le venir          laiss’le vagir
ce monde enfin humain
Qu’ils s’accomplissent
avant demain
ces temps enfin humains


Elle’dit qu’elle est blessée
par l’inégalité
et pourtant chacun sait
que sur elle est fondée
notr’ seul’ communauté

Je dis que j’suis blessée
mais jamais terrassée
puisqu’avec moi unis
tous les n’importe qui
refusant, insoumis,
formeront l’utopie
maintenant et ici

Refrain
Laiss’le venir...

Jacques Guigou
Montpellier, avril 2009




SUR L’AUTRE QUAI

Ce matin, sur le quai désert,
Tu vas, tu viens, comm’ça, pour l’air

Ce matin, lorsque le ferry
S’éloigne, avec nostalgie,
Toi, tu es là, sans rêveries

Ce matin, ton pas, incertain,
Cherche l'instant qui n’est pas vain

Soudain, sur l'autre quai,
Celle avec qui tu as dansé


[Remarque : les deux premières phrases peuvent constituer le refrain, s’il est nécessaire d’en faire un... Pas sûr. Il est possible aussi et sans doute préférable de répéter certains fragments de phrase... Comme « Ce matin, sur le quai...» ou bien « Tu vas, tu viens...» ou encore « L’instant qui n’est pas vain...»]

Jacques Guigou
Montpellier, 26 novembre 2014

à écouter ici

http://www.youtube.com/watch?v=o0Q520Fkbf8



 

ON M’A DIT


On m’a dit que tu cours

Que tu comptes les jours

Depuis notre séjour

De feu à Colliour’


On m’a dit que tu cries

Aussi que j’ai trahi

Et que, lâche, j’ai fui


On m’a dit que tu es

Furieuse et remontée

Contre ma vanité


Je leur dis que je suis

Tressaillant et transi


Je leur dis que je cours

Vers toi et notre amour



Jacques Guigou

Montpellier, 27 novembre 2014


à écouter ici
http://www.youtube.com/watch?v=zV7xc3z0Tx0

 



ELLE EST LÀ



Elle est là maintenant
À l’arrivée de ce train
Vers la méditerranée



Elle est là
Et sa jupe blanche
Laisse deviner
Certaines de ses intimités



Énamourée
Elle accourt
Vers notre étreinte désirée



Toi       bouleversé
Tu t’élances vers elle pour l’enlever



Sur le quai
Tous deux        transfigurés
Notre baiser
Instant d’éternité


Jacques Guigou

Montpellier
Automne 2014

Disponible en ligne ici
https://www.youtube.com/watch?v=wGFDfRnpONU&feature=em-upload_owner








AUDIT D'HOMO SAPIENS









Condition d'existence liée








mini-sites © L'Harmattan 2005