newsletter de Rhônes-Alpes-Jazz.com

Les pérégrinations jazzistiques
vu le lundi 7 février 2011
Présentation du livre Jazz et complexité à St-Etienne dans le cadre de la semaine du jazz
C'est à une approche inhabituelle du jazz que nous invitait Gagajazz ce soir-là, avec une réflexion sur la place de cette musique dans l'activité humaine avec un éclairage du triple point de vue de la science, de la philosophie et de l'art.
Michel Yves-Bonnet ouvre la soirée par la présentation de son livre, "Jazz et complexité, une compossible histoire du jazz"*. Sans vouloir ni résumer ni schématiser le résultat de dix ans de travail (et bien plus encore de réflexion), on peut, entre autres choses, retenir l'idée du jazz comme forme archétypal de la complexité. Ces extraits de la quatrième de couverture éclaire un peu plus le propos. L'auteur présente ainsi sa réflexion :
"Pourquoi le Jazz est-il si singulier tout en étant, au bout du compte, aujourd'hui, si pluriel? Le Jazz serait-il si différent des autres musiques? Par la structure, par les mélodies, par les rythmes, par l'improvisation? Sans aucun doute, mais pas seulement. En effet, si le Jazz est différent c'est parce qu'il est avant tout un produit protéiforme, un artefact issu du mariage, a priori "génétiquement" impossible, de la mémoire africaine avec la musique occidentale".
Pour conclure: "Le musicien de Jazz improvise toujours sur les possibles qu'il a en mémoire, tant il est vrai que le possible est, à coup sûr, plus riche que le réel. Le Jazz, à l'image de la Poésie, et comme le suggère Derrida pour la Démocratie, reste une musique "à venir", véritable utopie, uniquement réservée aux dieux".
Posant le micro et afin d'illustrer par l'exemple, Michel Yves-Bonnet laisse d'abord le champ libre à Jean-Philippe Muvien (guitare) avant de le rejoindre avec le ténor pour nous offrir Naïma, Giants steps, Ghosts et une composition originale, Palindrome. Leur interprétation illustrant parfaitement le propos, avec des musiciens qui s'écoutent mutuellement et se cherchent avant de s'envoler en fonction de ce que l'autre propose vers des improvisations très ouvertes.

Michel Mathais

*Michel Yves-Bonnet, JAZZ ET COMPLEXITÉ. Une compossible histoire du jazz. éd. L'harmattan