L'auteur participe à l'émission "Semaine critique" de Franz-Olivier Giesbert vendredi 18 février 2011 à 23h sur France 2 et sera l'invité de Christian Malard le même soir dans " Soir 3 ".

Critiques de presse

"Le dernier livre de Saïd Sadi, Amirouche. Une vie, deux morts, un testament, a secoué la vie politique et médiatique algérienne." (Le Monde diplomatique)
"Le député algérien Saïd Sadi sait comment bousculer les consciences….La mémoire, en Algérie, est toujours un champ d'affrontement. Et la bataille est sérieuse. " (Le Monde)
"Amirouche, une vie, deux morts, un testament, relate des points obscurs de la guerre de libération nationale algérienne et sème le trouble au sein du pouvoir." (L'Humanité)
"Du jamais vu en Algérie : Saïd Sadi, opposant historique du pouvoir algérien, vient de publier un livre (Amirouche, une vie, deux morts, un testament), qui met à mal l'Histoire officielle." (La Provence)



Mémoire à vif d'Algérie
Article publié le 19 Juin 2010
Par Isabelle Mandraud
Source : LE MONDE
Taille de l'article : 521 mots


Extrait :
Psychiatre de formation, le député algérien Saïd Sadi sait comment bousculer les consciences. Cinquante et un ans après les faits, le secrétaire général du parti d'opposition minoritaire Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a soulevé une vive polémique en Algérie en écrivant sur la disparition du colonel Amirouche, l'un des principaux chefs des maquis pendant la guerre d'indépendance. Abattu le 28 mars 1959, à l'âge de 33 ans, par les troupes du général Massu, en compagnie du colonel Haoues, la légende vivante Amirouche se rendait alors en Tunisie pour "exiger la dissolution de l'armée des frontières de Boumediene", affirme l'auteur.

Lien vers l'article dans les archives du Monde