Georges Ngal

Georges Ngal est à la fois :
- romancier avec Giambatista Viko ou Le Viol du discours africain (Hatier, 1984) ; L'Errance, (1975 et réédition Présence Africaine) ; Une Saison de symphonie (L'Harmattan, 1994) ; Un Prétendant valeureux (Hurtubise, Montréal, 1991) ;
- critique littéraire : il a publié Tendances actuelles de la littérature africaine francophone (1971) ; Aimé Césaire, un homme à la recherche d'une patrie (1975 - réédition Présence Africaine, 1994) ; Lire... Le Discours sur le colonialisme (Présence Africaine, 1994) ;
- théoricien de la littérature : il a publié Création et rupture en littérature africaine (L'Harmattan, 1994);
- et philosophe avec Esquisse d'une philosophie du style négro-africain (Nouvelles Editions du Sud, 1999).

Né en 1933 en République Démocratique du Congo, Georges Ngal embrasse très tôt, après ses études supérieures en Suisse, une carrière universitaire internationale : Université Lovanium (1969-1971), Université Nationale du Zaïre (1971-1980), Middlebury College aux USA (1973).
En 1973-1 974, il est nommé à la Chaire de Coopération de l'AUPELF dans les universités de Montréal Laval au Québec, Sherbrooke, Liège, Nice, Sorbonne, Bordeaux.
En 1980, la Sorbonne (Paris IV) le nomme professeur associé (1980-1988) ; il occupe le même poste à Grenoble 111 (1 982-1 984), Nanterre Paris X et enfin à Bayrouth (1989-1991) en Allemagne.
adresse email envoyer un mail à l'auteur