Jean-Marc Beignon

Ingénieur de formation, Jean-Marc Beignon possède une expérience de plus de 25 ans en entreprise, tour à tour directeur commercial, dirigeant de société et consultant international en stratégie au sein de grands groupes. Mettant en pratique la méthodologie E=(SC)2 qu'il a conçue, il est à présent Consultant et Formateur en Intelligence Economique et enseigne dans des Grands Ecoles et des Universités.

Son livre "Intelligence économique et entreprise; comprendre son environnement pour agir" a été élu meilleur ouvrage 2006 traitant de l'Intelligence Economique (prix IEC'06') par l'Académie de l'Intelligence Economique.

Jean-Marc Beignon est membre de la Fédération des Professionnels de l'Intelligence Economique - Fépie -, présidée par l'amiral Lacoste et suscitée par Alain Juillet.

Il réalise des prestations pour des entreprises en appliquant la Méthodologie E=(SC)2. Il est de plus intervenant à l'I.S.E.P. et enseigne la méthodologie E=(SC)2 dans le cadre du Mastère Spécialisé en Intellligence Economique de l'EISTI.
Il fait partie des Tuteurs des étudiants en MBA de l'ESSEC, et la société Xioneo l'a référencé parmi ses experts.

Jean-Marc Beignon intervient également auprès des Comités de Direction et de groupes de managers, pour sensibiliser à l'Intelligence Economique, voire démystifier le concept et en montrer les applications concrètes pour les entreprises.


Ce sont paradoxalement ses études d’ingénieur à l’institut Supérieur d’Electronique de Paris qui ont été pour Jean-Marc Beignon à l’origine d’une quête vers la compréhension de l'entreprise, quête qui a présidé à l’élaboration de la méthodologie d’Intelligence Economique E=(SC)2.

Il propose ainsi de se mettre « dans les chaussures » des autres sociétés de son environnement pour accroître sa propre efficacité.

Passionné d’automatismes, il fit très rapidement le lien entre cybernétique, systémique et entreprise. Ce constat fut consolidé par l’étude des « maîtres » de la systémique, en particulier Ludwig van Bertalanffy et Joël de Rosnay.

Tour à tour homme de projet chez Comsip Entreprise, commercial grand compte international, formateur vente, manager services chez Digital Equipment, directeur commercial, dirigeant et consultant international, il a, pendant plus de vingt cinq ans, noté les fruits de son expérience. Accumulant les données concernant les différences de cultures, l’influence de la finalité de l’entreprise sur le comportement et la motivation des individus, mais également comment le management a tendance à « se reproduire à l’identique », il a mis en évidence que, tout comme un individu, l’entreprise « recrée le monde » dans lequel elle « vit », et que toute sa « personnalité » s'en trouve influencée.

C’est ainsi qu’il put vérifier que tous les constituants d’une l’entreprise sont associés en une réelle « cohérence » pour mettre en œuvre une stratégie consciente ou inconsciente, que les faits et les actions permettent de décrypter.

Jean-Marc eut l’opportunité de mettre très concrètement ses théories à l’épreuve des faits lorsqu’il dût transformer la cohérence d’une filiale d'un important distributeur de produits réseaux en Europe, pour en préparer la fusion avec sa maison-mère. La « représentation cybernétique » du modèle d’entreprise qu’il avait développé, groupant stratégie et mode de fonctionnement, trouva de plus son application lorsqu’il fut missionné par le siège européen, pour assister les douze filiales européennes de ce groupe anglais, dans l’élaboration et la mise en œuvre de leurs stratégies Formation Clients.

Egalement responsable des relations avec les plus prestigieux partenaires de ce groupe, tels que Cisco, Microsoft, Novell, …, s'appuyant sur une « représentation anthropomorphe » de son modèle, complémentaire de la précédente (*), il décrypta leur stratégie et mit en évidence les forces internes et externes qui s'exerçaient sur elles. Adaptant les « étapes pour développer des scénarios » décrites par Peter Schwartz (**), il sut alors proposer la mise en œuvre d’une stratégie globale qui permit un gain rapide de parts de marchés substantielles.



(*) Cette représentation s'appuie sur les théories de Stafford Beer et son "Viable System Model".
(**) Peter Schwartz - "The art of the long view". www.esc-2.com
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Ingénieur

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Consultant et Formateur en Intelligence Economique

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

La sécurité à l'usage des PME et TPE (ouvrage collectif), Ed. Association tenor Telecom & Networks Organisation (www.etnafrance.org/modules.php? name=Downloads&d_op= viewdownload&cid=6)

Articles, contributions

LA CULTURE DE LA JUSTICE
publié le 15/06/2006, consulté 1978 fois
DE LA FINALITÉ, DU ‘COCKPIT’ DE L’UNIVERSITÉ
publié le 15/04/2006, consulté 2054 fois
ET VOUS, QUEL EST VOTRE COCKPIT ?
publié le 30/03/2006, consulté 1990 fois
PRÉDATEUR, CHANGE-TOI EN CONQUÉRANT ; C'EST SIMPLEMENT TON INTÉRÊT
publié le 29/01/2006, consulté 2535 fois